Suggestion aux pouvoirs publics

Le 13 octobre 2009, Nicolas Sarkozy annonce un « plan d’urgence » pour les langues étrangères au lycée !

En effet, au TOEFL, « Test of english as a foreign language », que requièrent les universités anglo-saxonnes pour inscrire un non-anglophone, les étudiants français se classaient en 2008 69e/109 pays au classement mondial et 25e/43 au classement européen.

En substance, il déclare :
« Améliorer la pratique des langues vivantes, talon d’Achille des lycéens français, est un des objectifs prioritaires de la réforme des lycées »
« Tous nos lycéens doivent devenir au moins bilingues et, pour certains, trilingues. »
« Une langue vivante est faite pour être parlée. Le rappel d’une telle évidence n’est pas inutile dans un pays où le latin fait l’objet d’une épreuve orale au baccalauréat, tandis que la première langue vivante est évaluée à l’écrit! ».
« Il faut enfin se résoudre à mettre davantage l’accent sur la communication et la pratique orale. Pour cela, nous allons réviser la nature et le contenu des épreuves du baccalauréat ».

Bon, pour commencer, on peut parler d’un effet d’annonce, car tout le monde se doute bien que la simple révision de l’épreuve langue étrangère au Bac (oral + écrit) ne va pas changer grandement le niveau moyen des français en la matière !

Mais là n’est pas mon propos, j’y viens !

Participant moi même grandement et sans doute comme vous qui me lisez (seuls les mutilés, invalides ou infirmes n’y sont pas assujettis) au finacement des antennes publiques de radiodiffusion et de télévision, (et oui, je paye la redevance audiovisuelle), et n’en profitant que très peu (je chie sur Delarue, j’emmerde Stade 2, j’entarte Drucker, et j’écoute un peu France Inter), j’estime être en droit de réclamer !

Ma réclamation n’en sera pas une. Il s’agit là d’une modeste suggestion !

Quel rapport entre le souhait du président d’améliorer le niveau des langues étrangères pour les concitoyens et la redevance audiovisuelle me direz-vous ?

J’y viens !

J’ai donc une suggestion à faire au gouvernement !

J’ai l’intime conviction qu’écouter la langue étrangère (l’anglais par exemple) que l’on souhaite pratiquer constitue une grosse part de l’apprentissage de cette dernière.
Et où peut-on écouter de l’anglais ? A la radio pardi ! Idéalement, la BBC !

Sauf que vous en conviendrez, écoutez les nouvelles d’un pays qui n’est pas le sien et qui plus est, dans une langue qui n’est pas la nôtre, c’est augmenter la difficulté…

Alors pourquoi pas une radio française, avec des informations françaises, mais qui nous parle en anglais ?
Avec les interventions des auditeurs (oui, ça, ça fera sans doute l’objet d’un autre article ça : on laisse de plus en plus les auditeurs passer à l’antenne des radios pour commenter l’info : ça n’apporte rien, mais ça remplit les plannings antenne !) qui peuvent appeler et parler en anglais à l’antenne !

Ca serait pas l’idéal ça pour appréhender au mieux la langue de Shakespeare ?

Z’êtes pas d’accord avec cette idée ?

Articles similaires

Be Sociable, Share!