Les pouvoirs publics capotent…

C’est en découvrant le site « Le roi de la capote » que je me suis souvenu à quel point on se foutait de notre gueule en la matière.

Le roi de la capote vous propose des préservatifs sur mesure : 55 tailles sont disponibles, avec toutes les variations sur la longueur et la largeur du pénis. Et si vous ne connaissez pas la taille exacte de votre engin, des gabarits sont disponibles sur le site ! Pour 6,90€ la boîte de 6, vous pouvez passer commande et recevoir à domicile votre costume de soirée sur mesure.

Dans une interview sur le blog les 400 culs, le  créateur du site « Le roi de la capote », Marc Pointel, dénonce l’étendue du désastre : « les Français n’aiment pas le préservatif. Ils en utilisent moins de 3 par an. Ils ne se protègent pas. »

Original le défenseur d’une certaine salubrité publique qui construit son business autour de ça. Et c’est là où je voulais en venir :

Aujourd’hui, la plupart des vaccins sont gratuits : salubrité publique oblige…
Le seul vaccin contre le sida aujourd’hui n’est il pas la capote ? Alors pourquoi cette dernière n’est-elle pas accessible facilement et surtout gratuitement ?

Les seuls endroits où l’on peut se procurer des préservatifs gratuitement sont :
– Dans les centres de dépistage anonymes et gratuits
– Auprès des associations de lutte contre le SIDA
– Auprès de l’infirmière de l’établissement scolaire
– Dans les plannings familiaux
– Auprès de certaines assistantes sociales
– Dans des lieux de rencontres de jeunes

Bref, que des endroits où l’on passe tous les jours et où l’on a envie d’aller…

Et pourquoi pas chez son médecin traitant ? Et pourquoi pas dans les débits de tabac ? Et pourquoi pas dans la grande distribution ? Et pourquoi pas dans les pharmacies ?

Le discours des pouvoirs publics est scandaleux sur le sujet : « Protégez-vous, mais c’est payant »

De qui se moque-t-on ?

Articles similaires

Be Sociable, Share!