« digital marmelade, vous voulez bien parler de mon livre ? »

Nous avons été contacté ce jour par un auteur qui vient d’être publié.

Dans un mail fort bien tourné, il nous présente son ouvrage et nous invite à le présenter à notre lectorat.
Joints au mail, 5 pages extraites du livre (qui en contient 240), et deux liens : une interview écrite de l’auteur et un article sur un blog.

Réponse de digital marmelade :
« On voudrait le lire avant, vous nous l’envoyez ? »

Réponse de l’auteur :
« Contactez mon éditeur, c’est pas moi qui gère »

Réponse [non envoyée] de digital marmelade :
« Bon, ben tant pis »

Articles similaires

Be Sociable, Share!