E.T. téléphone Mazlan Othman

Imaginez que des extra terrestres débarquent et que manque de bol, totalement ignorants des us et coutumes, ils circulent en caravane et traversent notre beau pays… illico presto, reconduits à la frontière de l’espace…
Bref, qu’ils arrivent en caravane, en soucoupe ou lovés dans un gros chamallow (je sais, chacun ses fantasmes)… peu importe, la question est  : comment les accueillir sans risquer par maladresse de déclencher une guerre des mondes ?

Et bien l’ONU prend cette question très au sérieux et entend nommer Mazlan Othman ambassadrice auprès des extra-terrestres. C’est elle qui sera chargée de les accueillir (elle en a de la chance quand même, moi qui ai toujours rêvé d’un face à face amical avec un Alien).
Mazlan Othman n’est pas n’importe qui, c’est une astrophysicienne malaisienne, actuellement à la tête du Bureau des Affaires spatiales de l’ONU.
Bien évidemment, elle n’a aucun doute sur la pertinence de sa mission comme l’atteste l’extrait suivant lui dans Slate :
« Mazlan Othman, qui présentera son futur rôle éventuel lors d’une conférence en Angleterre la semaine prochaine, a récemment déclaré que les humains devraient se tenir prêts à entrer en contact avec des extraterrestres:

«La recherche continue de communication extraterrestre, menée par plusieurs entités, porte l’espoir qu’un jour l’homme reçoive des signaux émis par des extraterrestres. Nous devrions avoir une réponse coordonnée qui prenne en compte toutes les sensibilités liées à ce sujet. L’ONU est un organe prêt à l’emploi pour une telle coordination.»

Interrogé par la BBC, le professeur de science spatiale John Zarnecki abonde en ce sens, soulignant que la probabilité d’entrer en contact avec des extraterrestres s’est récemment renforcée:

«Il est peu probable que des extraterrestres apparaissent soudainement à Guildford, à Manchester ou ailleurs. Le contact pourrait surtout d’avoir lieu à travers des signaux radio, car cette dernière décennie, nous avons découvert environ 500 planètes en orbite autour d’étoiles comme le soleil. Il n’est donc plus fantaisiste d’imaginer une possible présence de vie sur d’autres planètes.»  »

On vit une époque formidable ! :)

Source : Slate

Articles similaires

Be Sociable, Share!