Demander une « inflation » à Dati coûte 48H de gardav !

Lu sur Le Dauphiné :

Un habitant de Bourg-de-Péage dans la Drôme, la quarantaine, et amusé par le lapsus de Rachida Dati (fellation au lieu d’inflation), lui a envoyé un mail sur sa messagerie au parlement européen. Le mail, sans être ordurier, ni vulgaire, était assez explicite : il lui demandait une petite inflation.

Résultat :
– arrêté au saut du lit par les hommes de la section valentinoise de la police judiciaire de Lyon
– appartement perquisitionné
– ordinateur saisi
– garde à vue de pas loin de 48 heures
– déféré devant le parquet
– présenté au juge des libertés et de la détention
– placé sous contrôle judiciaire.
– interdit de prendre contact avec la victime
– comparution le 3 décembre pour outrage à personne chargée d’une fonction publique.

Pour le procureur de la République de Valence, Antoine Paganelli, il n’y a rien de disproportionné dans cette affaire: « l’outrage est caractérisé dès lors qu’une expression est de nature à rabaisser la considération réservée à une personne publique. En l’espèce, c’est Mme Dati en tant que député européen, qui est visée à travers sa messagerie ».

Z’ont pas autre chose à foutre sans dec ?

(Merci D-Rek)

Articles similaires

Be Sociable, Share!