Graphiste

digital marmelade : « Bonjour Hugault. Tout d’abord, peux tu te présenter en quelques mots ? »
Hugault : « Salut à toi Digital Marmelade. Je suis Hugault alias ugofolio, j’ai 22 ans, ça fait 7 ans que je suis marié avec ADOBE, je suis graphiste en agence de com’ chez Toile Concept, c’est une agence de grands formats (bâches, grandes toiles etc.) mais on fait aussi de la muséographie, et du stand. »

(NDLR : muséographie : Voir ici)

digital marmelade : « Alors Hugault, graphiste en agence, ça consiste en quoi, en quelques mots ? »
Hugault : « Graphiste en agence, c’est un boulot de passionné. Si tu n’es pas à fond dans ton boulot, tu vas bosser en mairie à faire tes petites heures de fonctionnaire et récupérer tes heures sup. Le graphiste est souvent associé au tagueur ! Ce qui n’est pas vraiment le cas. Le graphiste conçoit des œuvres publicitaires, des affiches, des logos. En fait, il bosse sur tous les supports de communication qui nous entourent, comme les spots TV, les 4×3, les sucettes de bus, les enseignes de magasins… Sinon l’activité la plus connue du graphiste est la retouche d’image, les photomontages etc… »

digital marmelade : « Comment devient-on graphiste ? Formation ? etc ? »
Hugault : « On ne naît pas graphiste, on le devient… Si on aime ça ! C’est un travail artistique, il faut donc déjà avoir une certaine sensibilité à l’art. Ensuite, il faut aimer l’informatique et surtout être patient. Car des fois, certains fichiers peuvent mettre plusieurs jours à être finalisés pour qu’au final on nous dise « ha ba non c’est pas ca que je veux ! ».
Au niveau de la formation il faut passer par des école pour appréhender les lignes typographiques, l’histoire de l’art etc. Mais la meilleure formation pour moi, c’est l’autodidacte, avoir le nez dans un problème c’est le meilleur moyen de trouver des solutions à d’autres problèmes et d’apprendre des techniques différentes. Après avec l’habitude, tu sais faire des passerelles avec les logiciels pour obtenir ton résultat. Mais au début tu pleures parce que tu as oublié de sauvegarder tes 3h de boulot et que le logiciel vient de planter! Après tu deviens un maniaque de la sauvegarde, à toujours enregistrer toutes les 10mins…
J’ai commencé par un BTS Communication des entreprises pour appréhender les stratégies marketing, et connaître au mieux le métier de la com’. Je me suis ensuite orienté vers une école spécialisée C.Com pour devenir graphiste.
Il existe aussi des écoles pour les directeurs artistiques, mais pour moi c’est gravir les étapes sans maitriser les bases »

digital marmelade : « Graphiste, ça gagne bien sa vie ? »
Hugault : « Le graphiste ne gagne pas bien sa vie s’il n’est pas bon et qu’il reste sur ses acquis. Le graphiste qui en veut et qui travaille comme un fou jusqu’à pas d’heure car il veut se faire connaitre arrivera facilement à grimper en agence et devenir DA (directeur artistique ) ou DC (directeur de création). A ces postes, les salaires suivent, bien que selon les agences (et selon leurs clients et donc leurs budgets), les salaires peuvent beaucoup varier.

digital marmelade : « C’est quoi la journée type d’un graphiste ? »
Hugault : « Haha ! Tu galères à te réveiller le matin car t’as fini ta journée à 23h00 (et tu es sorti boire de pintes avec tes collègues). Ensuite, tu prends ton café et tu lis tes mails, là tu commences à bosser, sans relever la tête… Quand tu prends une pause c’est sur Facebook, Twitter… »

digital marmelade : « Dis nous Hugault, y-a-t-il des périodes plus intenses que d’autres dans le métier et pourquoi ? »
Hugault : « Bien sûr, y a des jours où tu n’as quasiment rien à faire (t’as même le temps de ranger ton
bureau) et y’a des jours, quand tu regardes l’heure, il est déjà 16h et tu en as encore pour 3h/4h de taff. »

digital marmelade : « Qu’est ce qui te plaît vraiment dans le métier ? »
Hugault : « le stress, les heures de créa où tu t’éclates sur ton projet, la liberté et le contrôle de l’image. »

digital marmelade : « Qu’est ce qui te déplait vraiment dans le métier ? »
Hugault : « Les clients, qui ne savent pas ce qu’ils veulent. En général, ils trouvent tes propositions trop excentriques mais ils ne savent pas ce qu’ils veulent »

digital marmelade : « Quelles sont les qualités requises pour être un bon graphiste ? »
Hugault : « Etre un bon graphiste passe par la curiosité et l’analyse de tout ce qui nous entoure comme les matières, les formes, les réactions des gens… Mais faut surtout être passionné »

digital marmelade : « Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière quand on est graphiste ? »
Hugault : « La hiérarchie dans ce métier est assez bizarre : tu as l’Exe qui lui fait tous les photomontages, les
maquettes etc…, le graphiste qui travaille un peu comme l’Exe mais qui a des projets plus importants (car c’est lui qui donne les directives), le directeur artistique, lui, récupère les briefs et présente les travaux. Selon les agences le directeur artistique est aussi souvent graphiste, et le directeur de création, lui, dirige tout le monde, valide les projets, et sera en contact avec le client pour les négociations.
Après selon les agences c’est ré§organisé selon les effectifs et les aptitudes.
Pour moi le boulot qui reste le plus intéressant et vers lequel un graphiste souhaite évoluer, autant en agence qu’en freelance, c’est celui de directeur artistique. »

digital marmelade : « Nos lecteurs auraient-ils pu avoir vu quelque part certaines de tes créas ? Et si oui, où (magazine, publicités) ? Peux-tu nous faire un petit état des lieux de tes expériences ? »
Hugault : « Mes créas d’agence sont visibles sur Lille et Paris et dans les musées, on a pu voir en décembre dernier sur le bâtiment de la banque accord a LILLE une toile de satisfaction client, ou encore durant l’exposition Jeanne de Flandre à l’hospice Comtesse à Lille également 9 toiles d’occultation sur la devanture du musée. Mais aussi à la cité nationale de l’histoire de l’immigration à Paris durant l’expo « carte blanche Elélé ».
Sinon pour le perso j’ai eu quelque parutions dans Advanced Création N°7 et Photocréation N°12. Et j’ai des fonds d’écrans twitter qui sont disponibles sur le site pointofviiu.com ou encore sur mon site portfolio www.ugofolio.com »

digital marmelade : « Aurais tu une anecdote liée à ton métier à nous raconter ? »
Hugault : « Oulla des anecdotes ce n’est pas ce qui manque ! Mais en choisir une, là, c’est plus
compliqué… Le lundi matin est toujours une anecdote : la pile de dossiers sur le bureau à 9h00, tu regardes et tu te dis que c’est pas possible d’avoir autant de choses à faire. Du coup, tu proposes une réunion de briefs, tu te fais le tour de l’agence à boire des cafés et à prendre les briefs et là, il est déjà l’heure et tu retournes chez toi… »

digital marmelade : « Merci Hugault d’avoir pris la peine de répondre à nos questions. »

Découvrez le travail d’Hugault : www.ugofolio.com

Articles similaires

Be Sociable, Share!