DIGITAL MARMELADE

LMFAO – Party Rock Anthem Par • 1 juil, 2011 • Catégorie: Humeur musicale

Ce morceau me met de trop trop bonne humeur et le clip me fait bien rire : j’adore les looks, back to the 80′s !

ça ne vous donne pas envie de refaire votre garde-robe et de danser dans la rue  ?



Tag(s) : ,


18 commentaires

  1. Suis désolée … mais je trouve ça terriblement pathétique :)

  2. Ne sois pas désolée.
    Pathétique, oui, mais quand même, ça bouge les fesses non ?

  3. … avec un gros timbre sous la langue au début des années 2000 alors

  4. :)

  5. Perso j’adore…avec ou sans timbre

  6. Je n’arrive pas à comprendre comment on peut oser essayer de vendre un truc pareil et je ressens de la pitié pour les pauvres gars qui ont « produit » ce truc immonde.

    Je ne comprend pas plus que ça puisse plaire, mais après tout, je ne sais plus qui le disait mais le mauvais goût est autant dans son droit que le bon! :-)

    De mon côté, je vais continuer à écouter de la musique.

  7. On peut écouter de la musique en lisant les partitions correspondantes, mais aussi simplement juste pour le rythme et bouger son popotin !
    Ce morceau, je ne l’écoute ni en lisant sa partition, ni chez moi, ni en caisse… Par contre, en soirée bien festive, si le morceau passe, je me lève, et je bouge (et je n’en attends pas plus pas moins)…

    Moi, des mecs capables de produire une musique qui me donne envie de bouger, je ne ressens pas de la pitié pour eux, bien au contraire (d’autant que je suis aussi exigent dans un cas (me faire bouger) que dans l’autre (me faire plaisir aux oreilles).

    Autre exemple : black eyed peas : musique de merde, mais ça me fait bouger.

  8. D’accord, ok, je comprends un peu mieux.

    Mais qu’est devenue la bonne musique qui fait Aussi bouger?
    Quand tu regardes les images de Woodstock en 69, Janis, Jimmy, Joe, faisaient de la musique de qualité, et le public n’avait pas l’air de se faire chier!

    Depuis qu’on produit ce genre de choses commerciales, industrielles, publicitaires, faciles, et sans recherche artistique, elles sont devenues dominantes sur le marché, car vite produites, vites consommées, et plus de chiffre généré.
    C’est ce que je déplore.
    J’aime aussi la musique qui fait bouger, vibrer, pleurer, mais pour moi ce n’est pas incompatible avec la qualité.
    Je suis peut-être un vieux con, peut-être que je ne vis pas avec mon époque, mais ces sons (ce truc là, l’autre crétin de Martin avec son bandeau, les petits pois aux yeux noirs) ne m’inspirent absolument rien, sinon du dégoût car on les met en avant quand des tas d’artistes se cassent le cul à COMPOSER, jouer sur de petites scènes, et ne profitent pas de la même médiatisation.
    Alors ok, les gens achètent ces ersatz de musique. Je ne comprend pas pourquoi, peut-être qu’ils compartimentent et veulent entendre ça pour danser, OK. Mais ce qui me débecte, c’est que je suis sûr qu’ils achèteraient aussi de la bonne musique, qu’elle fasse bouger ou non, si on la mettait plus justement en valeur.

    J’enrage de voir la qualité de la musique qui se vend régresser d’année en année, alors que la vraie musique, celle qui pue la bière et le cul, composée avec ses tripes dans un garage enfumé, existe toujours, et donne toujours autant envie de bouger, de gueuler, de sortir dans la rue, fait toujours passer des messages revendicateurs, mais se vend de moins en moins. Pourquoi? parce que c’est moins pratique à vendre, parce que proposer de la qualité et du choix à quelqu’un lui donne un sens critique, et ça ne colle pas avec les plans d’EMI, NRJ, TF1 et compagnie.

    Voilà pourquoi je hais autant les mecs qui fabriquent, emballent, et vendent ces choses.

    Les black eyed peas, ça me fait bouger aussi: jusqu’aux toilettes, pour sculpter des bronzes de toute beauté!

  9. J’y ai repensé un peu sur la route, et j’ai encore plein de choses à dire.

    Le problème c’est qu’ils sont en train de gagner la guerre, au détriment du rang d’Art de la musique, et au profit de son commerce.
    Pour moi l’électronique devrait servir l’artiste, musicien ou chanteur et non l’asservir.

    Jamais un vocoder ne me fera l’effet d’une voix particulière comme la saturation naturelle de Chris Cornell, ou la douceur de la voix de Diana Ross, par exemple.
    Les black eyed peas sans vocoder, ils ne chantent plus, ils déchantent.
    Jamais on ne me fera croire que le sample c’est de la création.
    Quand l’électronique sert l’arrangement, met en valeur une création, un talent, je sais l’apprécier, mais quand elle se suffit et sert uniquement à fabriquer des choses aliénables, ce n’est plus de la musique pour moi.
    Jamais un beat électronique ne me donnera l’énergie et l’envie de sauter dans tous les sens comme la batterie de Dave Grohl
    Jamais un synthé ne me fera l’effet que me procurent des cuivres, un piano ou des violons en live.

    La musique est vivante, c’est un moyen d’expression, elle nécessite des instruments, des textes, des histoires et des émotions.
    Les enregistrements n’auraient dû servir qu’à la reproduire, et pas la remplacer.
    Va-t-en trouver autre chose que des banalités ou un sens profond dans les « textes » des « Black Eyed Peas » ou « LMFAO » qui ne sont pas des reprises… (je viens de découvrir que LMFAO signifie « rire à se taper le cul par terre » et ça ne m’étonne guère)

    Si on les laisse faire, dans quelques dizaines d’années, les gamins apprendront qu’ils faut un vocoder pour chanter juste, on ne piochera que dans des enregistrements existants pour fabriquer des tubes, et les seuls instruments dont ils apprendront à jouer seront des ordinateurs.

    Ces mecs font autant de bien à la musique que Mr. Brainwash en fait au Street Art et à l’Art en général, pour parler en métaphore.
    Ils pillent un patrimoine culturel, bricolent quelques conneries entraînantes, et appauvrissent par le même biais tout un pan de culture pour produire et commercialiser toujours plus.

    Désolé, je me lâche un peu, mais ce genre de son est vraiment ce que je fuis, c’est l’une des raisons qui font que je trie sur le volet les médias dont je tire mes informations et mes distractions depuis 2 ans maintenant, alors quand je peux m’exprimer un peu sur le sujet, j’ai de la matière, je suis prolifique :-)

    m’en veuillez po svp!

  10. Lâche toi Nico ! C’est toujours un plaisir de te lire (« Les black eyed peas, ça me fait bouger aussi: jusqu’aux toilettes, pour sculpter des bronzes de toute beauté! »)

    C’est juste que la vocation de cet article, c’était de passer un morceau qui donne envie de se bouger le popotin et de faire la fête :)

    Tiens, pour toi (pas pour te bouger le popotin, pour tes oreilles) :

  11. Là d’accord, on est sur la même longueur d’onde! :-)

    Même pas besoin de se forcer, la tignasse bouge toute seule. Une bière en plus et je montre mon cul au client.

    Et les collègues bougent la tête aussi!

  12. @Nico : oui, on aime bien quand les gens se lâchent, c’est toujours un plaisir de lire et de débattre :)

  13. J’aurai jamais écrit quoique ce soit sur le sujet (Musique, commercial, création …) , … Nico l’a fait et je suis d’accord avec lui.
    Merci Monsieur

  14. C’est quoi de la bonne musique ? il y a une définition quelque part ? une appréciation universelle ? (ça vaut pour le ciné, la peinture, la littérature…) : une question de technique ? d’émotion véhiculée ? Mozart et Nirvana, même combat ?

  15. Alors d’accord, c’est subjectif, je l’admets, mais j’ai personnellement quelques critères, d’ailleurs ils sont aussi à peu de choses près valables en ciné, peinture et littérature, et je connais plusieurs autres personnes qui se basent sur des critères similaires.

    Pour qu’un morceau soit bon, il faut, selon moi:

    _ Que la démarche soit artistique. Quand un artiste propose une œuvre, il transmet toujours quelque chose, il y a une volonté de partage, que ce soit une émotion, une question, ou juste une envie de retranscrire du beau ou du laid. Et je pense que la différence se remarque très facilement.

    _ Qu’il y ait du travail, (en amont ou pas) un investissement, et/ou de la recherche. J’ai toujours beaucoup plus de respect pour un morceau de musique joué par des musiciens, sur des instruments, composé sur plus de trois accords (dédicace à Christophe Maé : deux albums sur les trois mêmes accords), que lorsqu’on me fait écouter une production réalisée en quelques heures grâce à la MAO. Non. David Guetta n’y connaît rien en musique, c’est juste un VRP efficace.

    _ Qu’il soit structuré. Ces derniers temps tous les morceaux se composent plus ou moins de la même manière : couplets, refrains, couplets, parfois on a droit à un bridge, mais on sort rarement des sentiers battus. Avant, la charpente d’un morceau était certes plus simple, mais aussi plus solide, et permettait d’ajouter des solos, de laisser les musiciens s’exprimer. C’était mieux avant.

    _ Qu’il soit plaisant à l’écoute, qu’il procure une émotion, tristesse, joie, entrain, rage, … (Ou qu’il donne envie de bouger :-) )

    _ Qu’il se démarque des autres morceaux du genre. Par exemple, les Black eyed peas, qui ne font que de la merde, s’ils veulent faire original, faudrait qu’ils chient de couleur bleue.

    _ Qu’il ait des textes avec du sens, abstraits ou non, et qui donne envie de comprendre et d’apprendre les paroles. Sachant que l’absence de texte n’est pas éliminatoire.

    Donc non, ce bidule ne cadre pas dans mes critères. Je ne prétends pas que ce soit une règle immuable, c’est l’analyse naturelle que je fais quand j’écoute un morceau. Sans même y penser.

    Quand j’étais gosse, mes vieux m’ont fait découvrir les Stones, les Beatles, ACDC, Neil Young, Velvet Underground, Pink Floyd et les Doors…. Si j’ai des gosses un jour, je devrai leur faire découvrir ces choses-là, et Radiohead, Queens of the Stone Age, Nirvana, BRMC, Jeff Buckley, Sonic Youth, les Smashing Pumpkins… Et j’espère que ces générations futures auront autre chose à se transmettre que de la musique industrielle.

  16. Je vais moi aussi vous faire la liste des mes critères en matière d’art : il faut que ça me plaise.

  17. T’arrêtes de répéter ce que je dis!

  18. :) :)

Laisser un Commentaire