La prime à la naissance divisée par 3 à partir du deuxième enfant

Par

protection-famille-e0593

Compter sur une prime à la naissance, comme en témoignait une mère de famille enceinte de son 5ème ce matin à la radio, pour aménager la chambre du marmot et acheter ses premiers vêtements, c’est ne pas assumer son enfant !

Vous faites des marmots, assumez !

Articles similaires

Si vous avez aimé, partagez !

Mots-clés :

One Comment

  1. Sapito dit :

    Tout à fait d’accord, on n’a pas d’enfant en comptant sur les allocs pour l’assumer.
    Cependant le problème n’est pas forcément uniquement celui là.
    - Si les finances du pays vont mal, tout le monde doit participer à réduire les dépenses. Pourquoi supprimer uniquement là où c’est facile et taper toujours sur les mêmes? Il y a bien d’autre postes, notamment dans le système de santé où l’on pourrait réduire les aides… et ça n’est jamais proposé.
    - Il faut aussi être conscient du fait que les enfants participent grandement à l’économie du pays et que les dépenses de leurs parents font tourner l’économie.
    Alors, réduire bien sur, mais pas que les allocs et les aides familiales…

Leave a Comment