Le tabagisme passif sans conséquence ?

On nous cache tout, on nous dit rien, voire on nous ment !!

Le professeur Philippe Even, pneumologue réputé (président du prestigieux Institut de recherche Necker depuis dix ans), remet en cause la nocivité du tabagisme passif…

Dans une interview accordé au Parisien, il déclare, entre autre que :
“Sur la centaine d’études sur la question, 40% d’entre elles concluent à une absence totale de nocivité du tabagisme passif sur la santé. Les 60% restantes estiment que le risque de cancer est multiplié par 0,02 pour la plus optimiste, et par 0,15 pour la plus pessimiste… contre un risque multiplié par 10 ou 20 pour le tabagisme actif! C’est donc dérisoire. En clair, soit la nocivité est inexistante, soit elle est extrêmement faible.”

Je vous laisse lire la suite de l’article sur le site du Parisien en concluant qu’on se fout vraiment de notre gueule !!!

(Merci Sapito)

6 commentaires

  1. @Pierre : et sur les chats ? quelles sont les conséquences ? …. ne crois pas que tu vas t’en tirer comme ça !

  2. Ce feignant de professeur n’a pas poussé son étude jusqu’aux chats :)

  3. Autre piste : peut-être l’étude n’est pas réellement objective ;)
    De plus, aussi infime soit-il, le facteur de risque n’a pas à être imposé.
    0.02 soit, mais sur un panel de 100 000 personnes, comment expliquer au 2000 personnes le fait que leur cancer soit du au risque dérisoire de côtoyer un/des fumeur(s) ?

    Cette étude semble tomber au même moment que la Journée Mondiale Sans Tabac (31 mai), où on nous explique que la cible des fabricants de tabac est aujourd’hui la femme.
    Ne pourrait-on pas imaginer une action de comm’ destinée à faire passer cette seconde info au second plan ?!

    Je suis un ancien fumeur, et autrefois je mettais toujours un point d’honneur à ne pas enfumer les non fumeurs.
    Aujourd’hui, j’ai fini par stopper le tabac (pas conciliable du tout avec mes ennuis de santé), mais je ne suis pourtant pas tombé dans la catégorie “non fumeur chiant”. Jamais je n’ai fait la moindre remarque à un fumeur qui allumait sa clope à mes côtés, sans même prendre la peine de me demander si cela me gênait ;)
    On peut difficilement me dire que je suis un “anti fumeur” ou autre qualificatif.

    Pour en revenir à cet article, et quel que soit le prestige de ce professeur, je ne vois pas très bien où il veut en arriver… Si c’est juste pour nous dire qu’on nous “fait peur”, autant se taire que pondre un article qui va pousser certains fumeurs à envoyer chier leur prochain et à allumer leur clope dans un espace restreint.

    Quel est l’intérêt de cette étude ?
    Montrer qu’on se fout de nous ? lol
    Il y a d’autres sujets beaucoup plus graves qui pourraient être traités de la même manière par les médias, mais où l’enjeu financier les amène à fermer leur gu…
    ;-)

  4. Merci Pierrot pour ton commentaire.

  5. Bah de rien, mais j’ai quand même un peu merdé dans les stats ^^
    Mais bon, je pige pas trop… le risque est multiplié par 0.02, ou il augmente de 0.02 ?
    Parce que s’il est multiplié par 0.02, ca voudrait dire que le tabagisme passif diminuerait les risques lol

  6. @Pierrot : je pense qu’en la matière, il ne faut pas le prendre comme des stats pures et dures, ou alors, ça ne veut rien dire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.