Michele Alliot Marie

Avec son 4ème ministère, elle est en route pour un grand chelem !!

Je suis stupéfait par autant de compétences réunies en une seule et même personne…

20 mars 1986 – 10 mai 1988 : secrétaire d’État chargée de l’enseignement auprès du ministre de l’Éducation nationale

29 mars 1993 – 16 mai 1995 : ministre de la Jeunesse et des Sports

7 mai 2002 – 15 mai 2007 : ministre de la Défense et des Anciens Combattants

18 mai 2007 – 23 juin 2009 : ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales

23 juin 2009 – 13 novembre 2010: ministre d’État, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés

14 novembre 2010 – en exercice : ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et européennes

40 commentaires

  1. Bah c’est une championne !

    Ministre depuis 8 années…ça force le respect ! (Bon ça dépend du regard qu’on porte sur la politique mais bon…)

  2. Rien à voir avec un quelconque regard sur la politique : un ministre est sensé maitriser les dossiers de son ministère, et être un spécialiste dans son domaine… Ici, je vois pas bien comment c’est possible…

  3. Si ils étaient tous spécialistes cela se saurait :) et quand bien même ils sont supposés l’être (Roselyne, Rachida, Fadela, etc…) ce n’est
    malheureusement pas un gage de réussite !
    C’est un truc qui m’interpelle aussi ,depuis longtemps déjà, ces changements de ministères !
    Tu t’imagines changer de service tous les deux ans?! :”allez cette année tu files au RH !”
    Deux ans plus tard: “bon, on change. tu files à la communication, ou alors je te propose le service juridique, c’est toi qui voit?!”

  4. C’est du foutage de gueule !!

  5. @Tit, dans l’entreprise dans laquelle je suis, on change de poste en moyenne tout les trois ans. Et oui certain font du contrôle de gestion, puis des RH, puis du management…. et c’est vachement enrichissant. Intéressant pour le salarié comme pour l’entreprise.

    Et oui le ministre doit être au point sur les dossiers, mais non il ne doit pas forcément être un spécialiste. (A moins que tu ai vu la définition quelque part Pierre?).

    Un ministre dirige une équipe, qui elle se doit d’etre spécialisée.

    Un PDG dans l’aggro peut très bien se reconvertir dans l’électronique. Et faire du bon boulot dans les deux domaines. Le métier est le même, même si les problématiques de fond sont différentes.

  6. @Simon : je serai bien curieux de savoir dans quelle entreprise tu bosses… Une passerelle entre les RH et le contrôle de gestion, admettons, mais entre les armées et l’éducation nationale…

    Donc la seule qualité requise pour être ministre, c’est savoir gérer une équipe de spécialiste dans un domaine. Ok, suis dispo !

    Tu as tout dit quand tu dis : “Et oui le ministre […] ne doit pas forcément être un spécialiste.” : ça ne se pratique jamais dans le monde de l’entreprise (sauf cas exceptionnel : celle de Simon ;) )

  7. @Pierre : Je pourrais te donner le nom de l’entreprise (Et de nombreuses autres qui fonctionnent comme ça), mais ça n’a pas d’intérêt (46000 employés seulement). Tu peux ne pas le croire, mais c’est comme ça que ça marche, et plutôt bien. On part du principe qu’un métier ça s’apprend, et qu’un salarié de qualité peut l’être dans différents domaines, a partir du moment où il en a envi.

    Parcequ’en suivant ta vision, si je fais de la comm’ à 25 ans, je serais contraint d’être étiqueter “Spécialiste en communication”. Non, avoir fait de la comm’, ca démontre que j’ai fait ça et ça, et que je suis capable de faire ça, ça et ça.

    Les hauts cadres dirigeants des grandes entreprises n’ont pas débuté haut cadre, au départ ils étaient à la logistique, ou aux achats, ou je ne sais ou. Puis ils ont gagné en compétences, ont fait leurs preuves, ont était accompagné…et à l’arriver ils font un métier qui n’a rien à voir avec ce qu’ils faisaient au départ. On peut grandir et apprendre tu sais !

    Et non bien sûr la seule qualité n’est pas de savoir gérer une équipe. S’il fallait une seule qualité pour être ministre….

    Un homme politique, ça n’a pas de spécialité, du moins pas forcément.
    C’est quoi la spécialité de Sarkozy? D’Obama?

    Le président est capable de traiter, ou plutôt on lui demande de traiter, tous les dossiers de tous les ministères, mais un ministre serait incapable d’en changer?

    Au même titre que le ministre, le président apporte son regard, et prend les décisions, en fonction de ce que lui rapportent les spécialistes qui l’entoure.

    Qu’en pense donc tu?

  8. Vite ! le même genre d’article pour tous les incompétents masculins du gouvernement ! (10 pages minimum à prévoir … courage Pierre)

    M’enfin, tout de même, MAM elle a casé son mec dans le gouvernement ! donc, ok, c’est bien une counasse …

  9. @Simon : je comprends les changements de poste dans les très grands groupes, en effet, cela doit être possible.

    Ce que j’en pense : c’est que quelles que soient leurs compétences, et quelle que soit leur idéologie, on va droit dans le mur.
    Il suffit de regarder l’évolution de la dette de la France depuis 30 ans.

    Une entreprise qui aurait le même taux d’endettement aujourd’hui serait fermée de longue date et leurs dirigeants seraient montrés du doigt. Et pour un particulier qui s’endetterait de la sorte, il serait black listé à la banque de France en moins d’un an.

    Alors Alliot Marie et ses acolytes ont beau avoir toutes les compétences du monde et un QI de 200, y a un truc qui fonctionne pas.
    L’état pratique depuis des dizaines d’années le “Faites ce que je dis, faites pas ce que je fais”.

    Du coup, la reconduite D’Alliot Marie pour un 4ème ministère me laisse perplexe et me fait doucement rigoler… Voilà ce que j’en pense…

  10. @Pierre : La je suis déjà plus d’accord avec toi !

  11. On finit toujours d’accord Simon ;)

  12. En tous cas, quand je remate mon article, ça me fait bien marrer de la voir avec tous ces déguisements :)

  13. @Simon : j’en dis pas grand chose ,car au delà des capacités d’adaptation indispensables à l’exercice d’une responsabilité ,quelle qu’en soit sa nature d’ailleurs, cela nécessite , pour moi, une certaine crédibilité , une légitimité naturelle.

    Alors, si l’on fait fie d’un certain angélisme, en arrêtant deux minutes de croire, que ces jeux de chaises musicales ministérielles, sont un reflet de ce qui ce passe en entreprise, en tout cas dans la tienne, ou chacun en vertu de ses qualités, de son savoir faire, voire juste de son envie, peut prétendre à une telle mobilité professionnelle, même à l’interne…. j’ai un petit doute c’est tout…
    Que les hauts fonctionnaires, les hauts dirigeants soient capables de changer de boutique, la dessus pas de souci.
    L’article met, pour moi, en exergue, le manque de communication, la distance entre le pouvoir et le peuple.
    L’institution demande à chacun, dès le lycée, de se spécialiser, pour finir avec un Master à l’intitulé trop long.
    Et même avec tout ça, il est très difficile de trouver un boulot correctement payé, reconnu et valorisant, et l’on est bien souvent obligé de choisir par défaut: “j’ai pourtant fait tout ce que l’on m’a dit pour réussir ”
    Alors vu d’en bas on à l’impression qu’ Alliot Marie, grâce à ses qualités, ses compétences, son envie, a grandi, certes !
    A tel point point qu’elle exerce sans transition les métiers de juge, commissaire, colonel, diplomate, prof etc…
    Ils sont sans doute très forts, j’en doute pas, mais vu d’ici c’est pas crédible. Ça manque cruellement d’explication ,et ca va à l’encontre de l’ultra spécialisation demandée et imposée par notre société, c’est tout.
    Pour le reste, le ministre, son boulot c’est de manager ses troupes. Si il y connait rien , c’est pas grave. A partir du moment ou il sait tirer le meilleur de son équipe, c’est ce qui compte, certes… mais ca me saoule un peu.

  14. Niveau dossier la MAM elle en a des gros bien fournis sur chaque personnalités politiques ex-RPR ou Néo-UMP qui comptent. Tu la dégages de la gouvernance de la France tu ramasses méchant et ta carrière politique est morte. C’est simple en fait la politique…

  15. Oui, c’est simple la politique et il suffit de relire son petit zola ou son petit balzac pour voir que ça fait belle lurette que ça dure. ” Et pour s’amuser, le dimanche ; Ils votent…”

  16. Au final comme en littérature nous y avons perdu avec l’arrivée du 19em.
    La royauté finalement n’était ce pas de la démocratie sans hypocrisie ;0)

  17. A qui couper la tête ??? Nous voila bien embêtés !

  18. septembre 2010 dans l’antre administratif d’un collège de Lille centre :
    “monsieur le directeur, monsieur le directeur, j’ai fait un cursus universitaire en SVT, mais…pourriez-vous me donner qqs heures en sc phys ?”
    septembre 2011 dans l’antre administratif d’un collège de Lille centre :
    “monsieur le directeur, monsieur le directeur, pourriez-vous me donner qqs heures en musique ?”
    septembre 2012 dans l’antre administratif d’un collège de Lille centre :
    “monsieur le directeur, monsieur le directeur, pourriez-vous me donner qqs heures en français ?, et pis être reponsable de niveau, coordinateur dans ma matière, et avoir le statut de tuteur ? ”
    septembre 2013 dans l’antre administratif d’un collège de Lille centre :
    “”monsieur le directeur, monsieur le directeur, c’est comment déjà la procédure pour devenir chef d’établissement ?”

  19. @Yann : hors sujet ??? rien de personnel ou inspiré de personnage connu ?
    un prof ca réclame toujours des heures sup ?
    un prof ca ne sait pas chercher une info tout seul ?
    un prof pense t’il toujours qu’il est là uniquement pour transmettre des savoirs ?
    un prof ne court il pas après des responsabilités pédagogiques, juste pour les heures sup ?

    Une chose est sûr, on n’a jamais vu un enseignant de lettres devenir enseignant en mathématiques, ni celui de svt enseigner la philo.
    Et encore heureux !
    Ne pas confondre à mon avis,la prise de responsabilité dans “son domaine”, bien légitime pour son évolution et son épanouissement personnel , et le sujet du post dans lequel la question de la crédibilité, de la légitimité d’une fonction est posée.

    Tu veux être chef d’établissement toi ;) ( bienvenue au club)

  20. Ca refuse une interview métier et ça poste ici hors sujet…

  21. le message était que le jeu de la chaise musicale n’a pas lieu que dans le privé, mais aussi dans le public, qu’il a lieu partout où l’ambition est une donne quantifiable et méritoire et comme dans toute méritocratie, on connait tous ici bas des gens autour de nous (pour ne pas les citer !!) qui ont tout fait au sein d’une même entreprise, à commencer par moi – qui paradoxalement n’ai pas ambitieux, mais c’est une autre histoire. Résultat : à moi de m’adapter sinon on me vire ou je reviens à mes vieux moutons. Allez va, parti comme je suis je vais m’la peter afin de bien me faire comprendre, bande de tocards ;)) : avec un cursus en lettres seulement, au sein de l’educ nationale, j’ai été surveillant d’externat, maitre d’internat, formateur en communic, formateur en français, formateur en vsp, puis prof d’histoire géo, prof de français, prof d’éducation civique, prof de latin, prof de musique, prof principal, coordinateur dans ma matière, tuteur, j’ai même signé des contrats en tant que prof d’allemand (loool)…mais si j’avais été un si mauvais prof d’histoire géo que ça, pendant deux ans tout de meme, et bien ça se serait vu, on me l’aurait fait comprendre (l’équipe compétente dont parlait Simon)…par contre tu as le droit de t’en rendre compte tout seul (que t’es mauvais) et d’arrêter :)
    le paradoxe : un ex étudiant en lettres en tant que prof d’histoire, c’est forcement un enseignement lacunaire, donc pas terrible…au nom de la curiosité (ou de l’ambition), on a encore le droit d’essayer dans le fonctionnement institutionnel de l’educ nationale, génial non ? Car même si j’y ai vu mes limites propres concernant l’histoire médiévale, qui dit qu’un élève s’en est rendu compte et qui dit qu’ils n’ont pas eu un souvenir merveilleux de leur prof chéri ? Tout ça pour dire que :
    l’ambition amène une forme de médiocrité, mais elle est aussi moteuse. (oui, je sais, ça n’existait pas). Qu’on peut appeler ça aussi de la simple curiosité intellectuelle, moins péjoratif ;)
    Alors si elle est curieuse et fiable, Michele ma belle, ça se verra sur le moyen terme tout’manièr’. ;)

  22. @Yann : tout n’est que question de compétences… Par contre, ton cas est un peu particulier, l’exception qui confirme la règle…
    Quoiqu’il en soit, le sujet n’était pas : peut-on changer de poste dans la fonction publique ou dans le privé, mais plutôt : on se fout de notre gueule :)

  23. ben alors, on ne se fout pas de notre gueule, si elle est polyvalente et compétente ;) koik’on pense !

  24. Les vrais moteurs des ministères sont les conseillers dont on ne parle jamais et qui finalement font tout, puisqu’ils controlent l’information finale transmise au ministre pour sa décision.

  25. Je serais curieux de savoir d’ailleurs les noms des conseillers aux différends ministères, leurs intérêts particuliers, leur accointance avec telle ou telle entreprise, etc…. il y aurait de quoi se marrer, j’en suis sur !
    Nous ne connaissons que la partie emergée, imaginez un peu ce qui se passe la dessous.

    Oui on se fout de notre gueule, mais pas forcément avec les multi nominations d’alliot marie, y a bien pire :0)

  26. Pour moi la définition de la politique c’est dans Le voyage au bout de la nuit.
    Des galériens qui toutes les semaines élisent démocratiquement le mec qui va battre la cadence au tambour.
    “Et pour s’amuser le dimanche, ils votent…”
    Je veux bien ramer, mais le dimanche je me dore la pilule sur le pont :0)

  27. Combien regarderont sarkozy ce soir, parce qu’ils leurs restent tout de même encore au fond d’eux même le sentiment que le président de la France c’est “quelqu’un qui a du pouvoir” et “qui représente quelque chose d’important” :0) Calembredaines et fariboles que tout cela !!!

  28. Yann, j’ai toujours rien compris … et oui tu te la pètes ;);)
    Je pense que moi aussi je vais un peu commencer à me la péter, plutôt que toujours relativiser, ca me fera du bien.
    Prof, prof principal, coordo, etc… c’est le même métier :)
    Et ton parcours se voit dans le privé, et UNIQUEMENT dans l’enseignement privé lié à l’état par contrat.
    C’est donc une pratique marginale. Moi je te connais, je sais que tu es capable, pas de problème.De la à dire “on a encore le droit d’essayer dans le fonctionnement institutionnel de l’educ nationale, génial non ? ” faut pas prendre ton cas pour une généralité (cf Pierrot)
    on arrête là et on en reparle.( devant une bibine, évidement ;)

  29. Je me prends en flagrant délit de hors sujet ! Aargh !
    @Pierre: c’est vrai, on se fout notre gueule !!

  30. Ouhouhouhou !!! Au pilori l’hors sujet !!!

  31. @tit’ : que tu ne comprennes pas ne m’etonne guere ;) ton hors sujet non plus (cf celui en Terminale sur la notion de “temps” :)) prendre l’ecole privée (6500 établissements, 75000 profs) pour une pratique marginale ne m’etonne guere non plus – on prendrait presque les français d’origine maghrébine pour autre chose que des français, comme on prendrait une ecole privée pour une entreprise privée plutôt que laïque (et j’aime ma comparaison) ;) et enfin croire que prof principal et prof c’est le même métier, et bien dis le à la moitié des profs qui ne le sont pas, et à l’autre qui gère l’administratif (200 papiers/an), les familles, les orientations, l’ambiance, les sorties, les voyages à l’étranger, les conseils de classe, ;) …mais on en parlera autour d’une/deux/trois biere brune, tu as raison ;) et là on s’eloigne de Michele ma belle…
    @tof, c’est bien qu’on ne connait pas la partie émergée qui fait merder tout ça, t’as bien raison, et ça va parfaitement avec leur voyage politique au bout de l’ennui

  32. Du coup ce soir valait mieux se faire des girolles, capturée par le voisin, un filet d’huile d’olives, une pointe d’aïl, sel, poivre et des pates à la crême fraiche al dente avec un petit luther allison en fond musical, plutôt que d’allumer ma télé :0)

  33. @Tof : il est 8h du mat mais tu me donnes faim avec tes girolles !!

  34. J’ai maté notre président hier soir. Je me suis ré-ga-lé !
    C’était récitation de fiches, et haro sur les médias.
    J’ai beaucoup ri !

  35. et quelques fautes de syntaxe en prime

  36. J’ai pas vu le schtroumpf, mais j’ai mangé sa maison ;0)

  37. Dailleurs mon voisin vient de passer et je n’ai pas mangé de girolles hier soir mais bien des pleurottes :0)
    Tof qui a encore tout à apprendre…En tout cas c’était bon !

  38. bon, le coup du schtroumph et des champis :) !!

  39. C’est normal pour MAM : c’est une femme. Vous ne pouvez pas comprendre les garçons : vous êtes mono tâche.

  40. @Tof :Je crois que ce sera le mot de la “faim” ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.