Tous à la banque avec Eric ?

Chiche !

Le  8 octobre dernier, Eric Cantona donnait une interview à Presse Océan et y parlait de révolution sans sortir les armes ni faire couler le sang.

La méthode : aller retirer son argent de la banque. Le système tient par les banques, il faut donc vider les banques.

Rendez-vous est pris le 7 décembre : 23 000 personnes se sont déclarées prêtes à le faire. Et vous ?

29 commentaires

  1. C’est d”une betise sans nom.

    Ils n’ont qu’a choisir leur banques(Y’en a des qui proposent d’etre d’une transparence absolue) plutot que de proposer un truc impossible à faire.

  2. L’idée n’est pas de réclamer une transparence des banques, mais de faire tomber le système capitaliste. Une des façons de le faire, sans violence, est celle proposée par Cantona (et par bien d’autres avant lui). Ce n’est surtout pas une bêtise sans nom.

  3. Alors si ça n’est pas d’une bêtise sans nom, c’est d’une utopie enfantine. Et je passe l’idée de vouloir renverser le système capitaliste, qui générerai une crise mondiale sans précédent, et qui surtout ne serait pas suivi par les pays émergeant style Chine/Brésil ect…(Et meme surtout ça ne serait suivi par absolumenbt personne, surement meme ceux qui disent qu’ils le feront…il sont combien? 25? 100?)

    Bref c’est impossible à mettre en place et c’est donc inutile.

    Le boycott oui ça marche, mais il fera quoi Canto qu’en il aura ses millions en billets de banques dans sa valise? A non, on supprime les billets de banques aussi, et on fait du troc mondial ! YOU HOU !

  4. Ok Simon. Ne traîne pas trop sur le blog, tu vas rater le début du juste prix.

  5. J’aime bien lire Simon, je ne le rejoins que rarement, mais ce côté “contradicteur” ici me plaît bien. Pierre (si je puis me permettre) sur ce coup là, tu manques d’argument, ton dernier commentaire est un peu ” bête ” … (si je puis me re-permettre) sans vouloir te blesser.

  6. Je suis bien de l’avis de Simon. C’est une idée oui, mais cela aura entend d’effet que de pisser dans un violon. Faire chuter le capitalisme? Pourquoi pas, mais c’est tellement utopique. Revenons sur Terre et essayons déjà d’être humain entre nous, de penser à notre proche et à notre mère Nature avant de se liguer tous contre les maîtres du monde. Comment espérer un minimum que la solution proposé par Canto réussisse quand on voit qu’on a du mal à se serrer les coudes nous même. La société est devenu trop égoïste pour qu’une chose de groupe réussisse.

  7. Alex je trouve que ton message illustre à merveille la loi numéro 9 de chomsky sur la manipulation des masses.

    9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
    Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!

    Je peux me tromper :0)

  8. Je vais tenter de la faire courte : je n’ai jamais soutenu la solution de Cantona. Je confirme juste que c’est une façon de mettre à terre le capitalisme, pacifique en plus. Je vous confirme aussi que ce genre d’action est vouée à l’échec si elle n’est pas collective et à l’échelle mondiale (comme si j’en avais pas conscience).

    Dire que la solution de Cantona est une utopie vouée à l’échec et que le boycott est une solution, c’est dire l’inverse et son contraire, puisque Cantona ne propose rien d’autre qu’un boycott, celui des banques. En outre, dire que ce serait grave parce que ce serait une crise mondiale : ben oui, c’est le but. Quant à la gravité de la chose, c’est largement discutable.

    Ensuite, s’il faut ignorer les utopies parce qu’elles sont des utopies, alors j’abandonne.

    Pour en terminer sur le sujet, se serrer les coudes et s’occuper de ses proches ne sauvera pas l’humanité (ce qui n’empêche pas de le faire hein). L’humanité est vouée à sa perte si elle n’est pas capable d’agir d’une seule voix. Le jour où l’humanité comprendra qu’elle n’ait faite que de “terriens” qui habitent la même planète, alors peut être un espoir il y aura. Mais je n’y crois pas, et à vous lire encore moins.

  9. Pierre tu peux enlever les “si”, l’humanité est vouée à sa perte ;0)
    C’est justement pour ça, qu’aprés tout, l’utopie est le seul viatique possible.

  10. Le fond de l’affaire est bien simple, et guy debord à bien raison : le système fait tellement bien son boulot que personne ne se risquerait à vouloir l’abattre réellement, et que personne n’en aurait même l’idée.
    A part canto. Mais inconsciemment au moins il sait qu’il ne sera pas suivi et que le système ne risque rien.

    Bref il entretient dans le système l’idée qu’une contestation est possible. Contestation “spectaculaire” (au sens de debord) qui n’a qu’une finalité faire perdurer le système.

    Tu as raison pierre si tout le monde suivait canto tout s’écroulerait et nous plongerions dans le chaos, tabula rasa…c’est bien pour ça que nul ne s’y risquera. Et que nous continuerons encore pendant des siècles à “contester” sans que rien ne change.

    Et c’est bien dommage :0(

  11. Sauf que ça ne durera pas des siècles…

  12. A tout problèmes il y a des solutions, le système est tout puissant, sans états d’âmes, voué à sa cause. Il saura trouver les solutions qui le feront perdurer. Et il saura nous faire travailler pour !

  13. Petite remarque en passant :

    “le jour où l’humanité aura compris qu’elle n’est faite que de “terriens” qui habitent la même planète” oui, c’est vrai, et pourtant y’a des tas de gens comme toi qui pensent être mieux que les autres (cf. tes vannes sur les spectateurs du Juste Prix, ou sur “nous” (sic “à vous lire encore moins”) … et encore plus haut que toi, déjà méprisant à son modeste niveau, y’en a d’autres qui te méprisent toi et ceux au dessus desquels tu te crois. Qui continueront à jouer, parier, tenter, ruser, tromper, user, et surtout proliférer … les riches de plus en plus riches, et de plus nombreux, c’est un fait, et ce malgré la crise.

    On nous a fait croire que la société était dure, parce qu’individualiste, rabattu les oreilles avec le règne du chacun pour soi, histoire que tout le monde se dresse les un contre les autres (un véritable succès, on méprise tous un voisin), et ne sachent même plus se réunir pour pas forcément se battre mais créer ( comprendre, imaginer, débattre ) … mais finalement, on vit dans la société du copinage, du cercle, du “tu réussis si tu es blanc (ben oui, quand même …), bien placé (poussé), si tu as les bons tuyaux, les bons contacts, es né dans le bon réseau”. C’est pas la communauté dont on parle le plus à la télé, mais elle est bien réelle celle là … je me souviens de l’autre à talonnettes, nous parler de “société du mérite” ou une connerie dans le genre, à donner valeur d’exemple à des exceptions.

    Tout est tellement bien fait, que je suis persuadée que le système est verrouillé, les français (concernés par la crise, le manque, donc ceux qui n’ont rien ou presque sur leur compte) iraient faire cramer les distributeurs ou les guichetiers, que ça n’y changerait rien … (je me sens vaguement déprimée là …)

  14. L’humanité est vouée à sa perte, on ne peut rien contre la machine capitaliste, tous manipulés…. ok ok … so what ? Moi j’ai 40 ans (bientôt). La fin de l’humanité, vous ne me l’annoncez pas pour les 40 ans qui viennent ? il y a encore un peu de marge non ?
    Donc, profitons à mort de ce que ce système, cette planète, nous donne et qu’est ce qu’on en à foutre du reste ? puisque tout est utopie ?
    Moi j’ai choisi de ne pas faire d’enfants, justement pour ne pas avoir à me soucier des générations futures et pouvoir tout cramer avec moi.
    Ok, je pousse le bouchon un peu loin mais continuer à faire des enfants “à notre époque” (et je crois que pas mal de nos lecteurs sont dans ce cas), si c’est pas manifester sa foi dans cette planète et son avenir c’est quoi alors ???? juste de l’instinct de reproduction ?

    Donc si vous faites des enfants, assumer clairement le monde dans lequel vous vivez (enjoy !!!!) ou rebellez vous mais ne vous posez pas en victimes et n’imposez pas ce monde à vos enfants, criminels que vous êtes !

    Sur ce, je vais retourner à mon travail de manipulation des masses… Bonne journée !

  15. Donc, on parle capitalisme et banques … et maintenant, procréation. :)

    Tu parles de reproduction comme d’un acte anti ou pro politique ? C’est ça ? Ne pas en faire, c’est ta façon à toi de lutter … chacun a ses propres limites, et fait ce qu’il veut.

    Personnellement, je n’ai pas d’enfant. C’est un choix, peut être pas immuable, je ne sais pas. Ce n’est ni parce que c’est trop tard (je peux), ni parce que je n’en ai pas eu ou ai l’occasion (j’ai eu et je l’aurai). En avoir ou pas ce sera ma décision, et je ne me suis jamais posée en moralisatrice face à mes copines mamans (qui enchaînent en ce moment les seconds dans la fratrie) …

    Parfois, j’ai du mal à comprendre certains de vos emportements de rédacteurs dans ce blog, vous exposez vos pensées et vous agacez quand on opine pas dans votre sens …. il faut s’attendre à ce que ceux qui vous lisent ne se comportent pas nécessairement comme vos obligés, non ?

  16. @Nana : va falloir apprendre à lire tout de même, ou arrêter de tout interpréter dans le sens qui t’arrange ou te dérange !! Quelle vanne sur les spectateurs du juste prix ?? Tu peux tout relire, je n’ai pas fait de vannes sur le sujet. “A vous lire encore moins” : idem : ca signifie juste que je ne partage pas votre façon de voir les choses sur les sujets (et ça ne signifie pas que je me considère au dessus de qui que ce soit). Faudrait voir à pas me faire dire ce que je n’ai pas dit !!

    Pour finir, si t’as du mal à comprendre ce que tu considères comme des emportements, t’es pas obligée de les lire.

  17. C’est trop chiant les échanges par écrit.
    C’est super dur de se faire comprendre par écrit.
    Va falloir qu’on organise une soirée digital marmelade :)

  18. Message reçu. Bonne journée

  19. @Nana : j’espère que tu viendras à la soirée :)

  20. + 1 pour soirée Digital Marmelade avec débat, manifestation culturelle et vidage de chopine (sponsorisé par Ma Muse Gueule).

    1°) L’idée reprise de Canto est je trouve sympa dans l’orientation. Après elle n’est qu’illusion. Croire que les épargnants français que nous sommes tous ont une quelconque influence sur le Capitalisme mondial, c’est encore un mal bien Français = nous sommes le nombril du monde. “Goutte d’eau nous sommes dans les flux monétaires quotidien” dirait Yoda s’il gouvernait le FMI. Alors l’idée de retirer son épargne sur un laps de temps déterminé serait plutot pour moi une manière de manifester son “refus d’un système capitaliste sauvage” (et je dis bien sauvage), plutot qu’une solution pour faire tomber cette forme “econophage” de capitalisme. Donc dans le fonds, je suis pour, histoire de marquer le coup…. et je bosse en banque (bref, je pose RTT le 7 décembre).

    2°) Pour ce qui est des enfants et du monde dans lequel on vit et son futur proche : Je suis père de famille depuis peu et ma vision idyllique de la chose : transmettre pour education fondamentale le respect de son prochain, venir en aide à ses proches quoiqu’il advienne et que tout être humain fait parti d’un ensemble complétement lié et interdépendant que l’on appelle la Nature. A chacun de trouver un certain équilibre pour tendre vers ce que l’on pourrait nommer l'”Harmonie”… j’ai bien que c’etait idyllique ! Une fois le quotidien passé par là on verra ce qu’il restera :)

    Benjamin en mode “Bonze”

  21. @ Karine : C’est bien ce que je dis Karine “l’ utopie est le seul viatique”, à vivre au quotidien. J’enjoy énormément n’en doute pas, ma curiosité me suivra jusque dans la tombe, ou alors que le grand crique me croque !
    Pour le reste j’aime aussi à ne pas être dupe, et la philosophie situationniste développé par guy debord, décrivant le monde comme une société du spectacle (pour faire court) , me parait être une des plus pertinentes sur notre époque.
    Disons que ça fait parti de mon have funning de vouloir comprendre les choses. Mais comme tu dis, aprés, so what.
    Je ne compte pas posé de bombe, ni me jeter par la fenêtre donc je kiff la vibe ;0) peut être un peu moins con…

  22. Personnellement, en essayant de prendre du recul, je pense que les banques ont un rôle important dans notre société, capitaliste ou non.
    Vouloir leur peau c’est un peu scier la branche sur laquelle nous sommes, personne ne souhaitant revenir au Moyen-Age.
    Par contre cette importance elles l’ont un peu trop comprise et elles méritent une leçon que non pas su donner les états (endettés au près d’elles) lors de cette énième crise qui était ni plus ni moins qu’escroquerie en bande organisée.
    Comment inverser la pression quand nous sommes divisés face aux banques ? Telle est la question.
    et si certains étaient tenté de sortir le couplet de la concurrence, je leur réponds d’ores et deja que si il y avait de la concurrence nous n’en serions pas à se demander comme leur botter le cul ! :)

  23. @Karine : je voudrais rajouter qu’il n’est pas contradictoire de constater l’absurdité du système et de procréer. Pas plus que de constater l’absurdité de la vie, elle même, et de continuer à vivre. Cioran expliquait que c’était fondamentalement l’idée du suicide, de pouvoir échapper à l’absurdité du monde à tout moment, qui lui permettait de supporter cette absurdité. C’est quelque chose qui me fait écho.

    Un titre de cioran pour le plaisir : “De l’inconvénient d’être né.” et un autre tout aussi désopilant “Sur les cimes du désespoir”… Trop la teuf !!!!!!!

  24. @Tof : je connais de l’inconvénient d’être né, bonne poilade en effet. Je me laisserai peut être tenter par le second que je ne connaissais pas. Merci donc pour ce conseil littéraire.
    Je n’ai jamais dit qu’il était incompatible de constater l’absurdité du monde et le volonté d’y vivre. Avec deux postures : assumer pleinement, jouir à fond la caisse ou … se révolter, être dans l’action. La base de la réflexion de Camus si je ne me trompe.
    Ce que je voulais dire c’est ok pou critiquer le système, la finance, la morale et tout ce qu’on veut. Mais personne ne t’oblige à la subir. La révolte est la voie du salut. Et je ne parle pas forcément de foutre le feu à tout ce qui nous déplait. La révolte passe aussi par des petits gestes du quotidien, qui parfois n’engage que soi mais putain ce que c’est bon !
    Bref, Canto, avec son petit buzz sur les banques, il fait juste du bien,il secoue un peu les consciences, et puis si son idée était si débile pourquoi a -t-elle été tant commentée dans les médias ? (ok, ça change des infos sur la météo… :) )

    @Nana : faire un enfant n’est pas un geste neutre et oui il peut être un geste “politique”, “économique”… tout ce qu’on veut sauf un geste d’amour (j’ai dit il peut pas il est, nuance). L’enfant “roi” c’est quand même assez récent.
    Enfant chair à canon, enfant pour assurer la pérennité d’une lignée… on peut faire des enfants pour un tas de raison. Et si l’enfant n’était pas un tant soit peu politique pourquoi l’état le sponsoriserait-il ? : allocation, primes de rentrée, déduction d’impôts… j’en passe et des meilleures…

  25. @Karine :0) Bien d’accord avec tout qu’est ce que tu dis :0) C’est un bon bol d’air son dèl à canto.

    Il y a l’intégrale de cioran dans la collection quarto de chez gallimard je crois. Pour moi Cioran est un des plus beaux style de la langue française si ce n’est Le plus beau.

    Miais ça vaut pas le Monthy Python Flying Circus !

  26. Un autre Eric a écrit :”Always Look on the Bright Side of Life”

  27. ;0) et ouais titi, c’est le seul crédo qui vaille !

  28. j’imagine que tu “me le dis sans faille” ;)

  29. Ouais et je “reste cool, sinon tu m’dirais bie, bie !”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.