Faut-il jeter la fondation Nicolas Hulot avec l’eau du bain moussant ?

Au conseil d’administration de la Fondation de Nicolas Hulot siègent EDF (nucléaire), L’Oréal (vivisection) et TF1 (euh… pollution mentale ?).
Bref, un récent rapport parlementaire s’interroge sur cette troublante cohabitation.
La fondation Nicolas Hulot se défend et précise qu’un mécène doit siéger au conseil d’administration d’une Fondation. C’est la loi. Et que le mécène n’a pas le droit de veto.
Ca n’a d’ailleurs pas empêché Nicolas Hulot de critiquer le nucléaire lors de son Pacte Ecologique en 2007.
Soit.

Mais moi ce que je ne comprends pas c’est :

Comment peut-on accepter d’avoir pour mécène une boîte qui pratique des tests sur les animaux ou qui défend le nucléaire quand on est fondamentalement contre ? Moralement, est-ce tenable ?

C’est un peu comme si une association de végétariens était sponsorisée par Charal non ?

Le sujet de Libé est à lire ici : La Fondation Hulot dément tout «lien trouble» avec ses mécènes

Articles similaires

Be Sociable, Share!