Une vidéo à prendre les armes !

Ca me révolte, ça me met hors de moi !!

Le contexte :
Plusieurs centaines de personnes manifestent contre l’extension de la communauté d’agglomération du Grand Alès, qui doit annexer sept nouvelles communes, dont Anduze.

Le sit-in est bon enfant.

La suite dans la vidéo :

Ayant une aversion totale pour l’injustice, je crois que si j’avais été sur place, je lui sautais dessus !!! Sans sommation !

Connards !!

37 commentaires

  1. Bah faut bien utiliser toutes les lacrymo que l’on a pas pu envoyer en Tunisie, c’est que ça se périme leurs jouets… :)

    Indignés bien sûr ! “Gazer” des personnes de 60/70 ans assises et dignes, acte de courage par excellence. Cela aurait pu être mes parents ou les votres.

  2. Faut prévenir la Police des Polices !

  3. A partir de 2:24 … “On ne touche pas aux gendarmes !!!”

    Et oui, ceux qui manifestent, c’est-à-dire qui sont obligé de se déplacer parce que le gouvernement ne les écoute pas, se voient violentés pour obéir puis engueulés comme des gosses pour leur résistance … ON NE TOUCHE PAS AUX GENDARMES !!!

    PAPA GOUVERNEMENT A DIT NON, ET ON NE TOUCHE PAS A PAPA !!!

    Ce gouvernement n’est pas mon père, ne fait pas grand chose pour notre bien et nous bat lorsque nous exprimons ne pas être en accord avec ces “gens” que nous avons élu pour nous représenter.

    N’oublions pas POURQUOI ils sont là … et tâchons de le leur rappeler.

  4. Ça devient un classique. Sur rue89 tu peux en trouver quelques unes dans ce genre, les dernières en date se déroulant pendant les manif sur les retraites.

    Moi je dis que c’est normal. Je ne vois pas pourquoi le peuple aurait le droit de manifester, ou protester de la sorte. On a élu des gens, on leur donne certains pouvoirs, ils se saisissent du reste, et les empêcheurs de tourner en rond ont le choix: s’ils manifestent, ils doivent se préparer à bouffer du poivre et du tonfa, sinon, tu fermes ta gueule et tu bouffes des chips devant la télé.
    Faut assumer ses choix, les français ont accepté de remettre en place un système semi-féodal, une démocratie inégalitaire, la politique par la peur, l’asservissement des classes sociales défavorisées par des crédits et compagnie, ou dieu sait quel nom donner à tout çà, maintenant faut faire avec tout ce qui en découle.

    Et encore, on a de la chance, notre système est encore loin d’une dictature. Faut juste accepter de se faire tabasser et gazer quand on manifeste, d’être mis sur écoute et surveillance informatique sans consultation d’un juge, renoncer à de plus en plus de libertés, tolérer que des sites web dénonciateurs puissent êtres bloqués, purement et simplement, payer les banques parce qu’on stocke notre argent chez elles, etc… plus j’y regarde, et plus la liste est longue.

    Bienvenue en France en 2011, vivent les Français, vivent leurs travers et leurs non-sens, et vivement un retour à la raison!

  5. Hééé, pas d’accord pour me parler à moi-même :-)

    Pour me répondre, je me dirais que j’assumerais mes choix quand ils seront miens. Je me dirais également que j’aime bien mon humour au second degré mais que tout le monde il me comprend pas mon humour alors des fois je fais des phrases au 1er degré pour “planter le clou” ;-)

    Je n’ai pas choisi de naitre et vivre sous l’occupation d’un groupuscule d’élus (par le peuple, laisse-moi rire moi-même) qui eux-même se laissent guider par l’appât du gain et l’attrait du pouvoir ET SURTOUT qui ont verrouillé le système d’inscription aux présidentielles avec un passage obligatoire parmi les élus déjà en place, obligation de récolter les signatures de soutien en se salissant les mains au passage.

    Je n’ai pas choisi non plus de vivre en esclavage d’un système bancaire (0) qui, au delà de l’enchaînement de toute une population à certains groupuscules financiers, donne à certains hommes la supériorité sur d’autres (1) (qui concurrençait peut-être l’entreprise en bâtiment du fiston ??) et qui nous mènera un jour à des débordements violent à l’encontre des représentants du système bancaire (2).

    Et si, étant né après le système, je ne peux pas lui faire savoir sans en prendre plein la gueule qu’il est en grave dérive par rapport à sa fonction initiale … article 35 des droits de l’homme, mon ami (3) !!!

    (0) http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news
    (1) http://www.lepost.fr/article/2010/02/26/1961581_six-four-les-plages-ma-banque-m-a-tuer-accuse-thierry-pardo-un-jeune-entrepreneur.html
    (2) http://www.liberation.fr/societe/0101313693-une-employee-de-banque-poignardee-a-mort
    (3) http://fr.wikisource.org/wiki/D%C3%A9claration_des_Droits_de_l%E2%80%99Homme_et_du_Citoyen_de_1793#Article_35

  6. Nico et Nico sont sur un bateau…
    Pas facile à suivre les deux Nico là :)

  7. Et c’est tant mieux !!!

    Nico sera sans doute d’accord avec moi qu’il serait GRAND temps d’arrêter de “suivre” pour retrouver un peu d’identité dans tout ce grand chambardement …

  8. :-)

    Entièrement d’accord Nico, seul un Nico pouvait comprendre la rage de voir tout se pervertir autour de soi!

    La révolution se prépare, mais trop lentement. Les bonnes idées fusent, on peut le constater tous les jours sur internet.
    Reste à fédérer les masses… mais comment?
    En tout cas une nouvelle révolution française serait forcément différente de celles que l’on connaît.
    Faire réagir les gens nécessiterait des évènements bien plus choquants que cette vidéo “les gendarmes d’Anduze contre les vieux”, et relayés à l’aide d’une convergence des médias, pour générer un regain de solidarité, toucher les gens dans leur humanité.

    Tout un programme, je sais, mais comme on nous tient par les couilles, il va falloir du lourd pour bouger le gros cul de la ménagère!

  9. Honnêtement, vu tout ce qu’on met dans la gueule des gens sans qu’ils bronchent … il ne faut plus compter sur eux. Un petit article intéressant que j’ai déjà balancé à Pierre (désolé si tu écris un billet dessus, il y aura doublon) :

    http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=16706

    Un peu long mais très bien écrit.

    Les pauvres petites grenouilles que nous sommes, sont en cours de cuisson et la montée en température diminuera l’effet “explosif” que des “évènements bien plus choquants” seraient en droit d’avoir.

    On nous a dressé à ne plus être par nous même, à ce qu’on s’occupe de tout pour nous et, mieux, à ce que nous l’exigions !!! Lorsque quelque chose ne nous plais pas, nous nous en remettons systématiquement au système pour lui demander de changer alors que le changement ne peut plus venir que de nous : à commencer par résister au système qui nous écrase plutôt que de vouloir faire avec.

    Nos anciens “qui auraient pu être nos parents” étaient sur les rails et faisaient face au système. S’opposer et résister est important … mais pour fédérer les masses, il va falloir se prendre par la main et mettre en place autre chose, sans demander son avis au système. Les “gros culs des ménagères” ne se bougeront pas pour aller vers le néant, et même s’il existe d’autres voies (et voix), elles sont occultés par le système.

    On nous raconte tellement de tout et son contraire que plus personne n’y voit clair.

    Comment savoir quelle est la bonne information et où la trouver ? Comment faire entendre sa voix ? Je ne sais pas vraiment mais je pense qu’agir est important, ne serait-ce qu’en commençant par discuter sur un forum ;-)

    Si l’information est là, alors elle peut être trouvée, nous sortirons le peuple de sa torpeur en lui donnant la connaissance en lieu et place du savoir. Le “savoir” nous est transmis par les institutions scolaires puis relayé par le système sous toutes les formes possibles.

    La connaissance de soi, de nos capacités (nous ne sommes pas si “nuls” qu’on veut bien nous le faire croire), et de l’univers qui nous entoure (pas celui qu’on nous décrit) insufflera bien plus d’énergie dans le coeur de l’humanité qu’un nouveau défilé des exploits, aussi violents soient-ils, des représentants du système.

  10. Ce qui est dingue, c’est surtout l’acharnement inutile du type.

    Je ne donne pas cher de la suite de sa carrière a ce pauvre garçon qui se sent si fort avec sa bombe lacrymogène….tellement l’agressivité disproportionnée est flagrante.

  11. Les gentils manifestants n’étaient peut-être pas si gentils (forcément, les gendarmes étant les gentils) :
    http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/gaz-lacrymo-la-video-qui-derange-la-gendarmerie-03-02-2011-1195000.php?xtmc=gendarme&xtcr=7

    Apparemment, il y “aurait” une enquête en cours et une 30aine de dépôts de plainte …
    http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/gaz-lacrymo-apres-la-video-choc-les-plaintes-et-l-enquete-03-02-2011-1196100.php

    (Au fait, Pierre, j’ai changé de pseudo pour la clarté)

  12. Dans un registre complètement différent, on peut noter un fait assez singulier autour de l’affaire suivante :
    http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/affaire-laetitia-les-magistrats-de-nantes-se-revoltent-04-02-2011-1196288.php
    En effet, on voit les magistrats se mobiliser à l’échelle nationale … être suivi par des syndicats de police et de personnels pénitentiaires !!! Différents corps de métiers qui, à l’accoutumée, se tirent plutôt dans les pattes, se soutiennent face au désaveu public du chef de l’Etat.

    T’inquiète, Nico, je ne crie pas victoire, je remarque juste que le monolithe est peut-être plus fissuré qu’il n’y parait ;-)

  13. C’est pour la culture du chiffre … cette affaire sera classée dans celles résolues et c’est bon pour les statistiques en ces temps de reconquête du pouvoir…
    Et dire que mes grand-pères ont versé leur sang et se sont battus contre ce genre de type !

  14. Je peux supposer que tu as raison et que cette affaire n’ira pas très loin pour nos gais-lurons gazeurs …

    Je me plais à croire que la “culture buzz” du peuple finira par les indigner … à la Stéphane Hessel : un de ces fameux “grands pères” qui nous rappelle, au travers de son livre “Indignez-vous” :

    – que nous avons arrêté de nous soucier de notre sort

    – qu’il faut absolument que cela redevienne le coeur de nos préoccupations

    – et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir recours à la violence pour y parvenir

  15. Humilié. Honteux qu’on puisse faire ce genre de choses dans ce pays qui est censé être le notre.

    Si même les habitants du quartier ne savent pas ce qu’il est advenu de lui, j’ai peur de ce qui a pu lui arriver, de toute façon ils ont du le remettre à la rue sans solution pour s’abriter.

    PAYS DE MERDE!

    Si seulement ils pouvaient réfléchir à ce qu’ils font, au lieu de suivre les ordre bêtement…

  16. Ce qui me gène le plus, c’est que c’est nous qui les payons pour faire ça …

  17. Vous en êtes où de votre révolte dans la rue ? ça prend forme ?
    C’est clair qu’il y avait de quoi s’indigner, comme dirait l’autre (qui a l’indignation sélective)

    Pour élargir, après lecture des commentaires d’ici …
    Je m’interroge sur ma génération (presque autant que sur celle qui suit) tant vos commentaires sont des modèles de pensée unique.
    Les sources sont un peu toujours les mêmes, en en cherchant d’autres vous pourriez nuancer vos points de vue.

  18. Tiens, une inspectrice des travaux finis …

  19. Si je puis me permettre : “inspectrice des travaux pas commencés” :)

    Je ne pense absolument pas
    “que nous avons arrêté de nous soucier de notre sort” (Finalement, Hessel propose surtout de se soucier du sort des sans papiers, pas du nôtre)
    Je pense même que pour la plupart d’entre nous, c’est devenu ” le coeur de nos préoccupations”
    Après, oui, il y a une évidence qui se dessine : on aura du mal à soulever les gens pour une révolution de gauchos-moralistes adeptes de le pensée unique.

    Complétement par hasard je suis tombée là dessus, j’ai pensé à vous :
    http://lucho.20minutes-blogs.fr/archive/2011/02/21/cours-d-indignation.html

  20. J’adore être catalogué aussi rapidement comme étant un “gaucho-moraliste” et je trouve que votre notion de la “pensée unique” est assez réduite. Les deux phénomènes vont généralement de paire, sans doute … quant à M. Hessel, ayant lu son pamphlet sur l’indignation, j’ai du mal à croire qu’on puisse réduire l’étendu de ses propositions à “surtout se soucier du sort des sans papiers”.

    Puisqu’apparemment la citation est de rigueur pour étayer les propos, je suis resté perplexe face à “Les sources sont un peu toujours les mêmes, en en cherchant d’autres vous pourriez nuancer vos points de vue” mais suis maintenant rassuré par les lectures qui ont pu amener à de tels raccourcis : quelles sources, félicitations !!!

  21. Oui c’est LAMENTABLE !!!
    Des actes qui n’ont pas lieu d’être quand la justice et la justesse devrait prévaloir… En clair LE RESPECT.
    Nous parlons de l’humain, et des citoyens… de toi et de moi… Clairement c’est une situation affligeante…. Et bien entendu ceux qui emploient la force sont clairement encore plus dans le complexe du mouton que tous ces “citoyens” français qui eux descendent dans la rue pour “AGIR”….

    Hé oui je pense au système qui nous maintient à l’écart de nos vrais et propres intérêts, et que nous nourrissons de notre travail acharné… Oui la manipulation est CLAIRE… Et les intérêts en jeu sont loin d’être les nôtres !!!

    C’est quoi par contre l’indignation sélective ?

    Et qu’est-ce que la pensée unique vient faire ici…???

    Gaucho-moralistes…. mais encore…. je ne vois pas…
    Je suis perplexe devant tant de clairvoyance…^^
    Heureusement que je n’ai pas le préjugé aussi hâtif…. car je pourrais en devenir désobligeante….

    Par contre en réponse à la très mauvaise prose du lien sur le cours d’indignation dans son fond et dans sa forme… Là je retrouve tous les stéréotypes de la sociétés et ses préjugés… très belle liste…!
    Mais suis-je sotte….
    C’est certainement cela qui amènent des flics à confondre des “manifestants” (=attention casseurs dangereux et délinquants) avec, en réalité, des personnes de tout âge et respectueux, dont le droit le plus absolu est d’exprimer leur opinion à travers l’action de “manifester” au sens noble du terme…
    Aaah les stéréotypes…. les préjugés…. rien de mieux pour ne pas s’ennuyer dans la vie… et tellement facile….sic

    Oui je prends la défense de ceux qui agissent pour faire avancer les choses et non pas de ceux qui croient agir en “empêchant” (illusoirement) l’action elle-même…. Car à ce petit jeux deviner qui finira par l’emporter…?

    Varions nos sources je suis d’accord, mais restons sérieux tout de même !

  22. J’ai failli ajouter un commentaire sur cette source … car je m’attendais à votre si prévisible réaction.

    Il est vrai que nous sommes ici sur un haut lieu de culture webienne (le rédacteur me pardonnera l’ironie), désolée de vous apprendre que vos citations (beaucoup plus intelligentes … uniquement de votre point de vue) sur un blog équivalent à une argumentation de café du commerce IRL.

    Je vais vous suivre sur votre terrain (sans source, je sais m’en passer):

    Ayant lu Hessel aussi, je peux dire tout le mal que j’en pense, et nous sommes nombreux à nous élever contre son pamphlet 100% “grand âge”, comme s’il était un gage d’intelligence …. Hessel comme beaucoup d’autres nous sermonne avec un ton faussement impertinent. Alors qu’il se vend à Auchan, .. sûr qu’il touchera du vrai rebelle humaniste. Ca oui ..
    Pour évoquer un autre contenu de sa logorrhée, il nous parle de son indignation “prinicipale” : le conflit judéo-arabe dont une majorité de français n’a que faire. Importer ce débat ici depuis des années, alors que la France est en processus de dé-construction … il n’a vraiment rien d’autre à penser.

    Courrez donc acheter son prochain opus, afin de savoir où, comment et quand vous engagez.

    Pour votre information, l’indignation est le sport favori des français, on a les indignations qu’on choisit (qui nous concerne), je ne vais pas me référer à un autre (même ancien résistant) pour définir les miennes. J’ouvre ma fenêtre, je me promène dans la rue, et je me tiens informer de l’actualité de mon pays, je trouve alors 1000 sujets d’indignation.

  23. Pour répondre à le dernière “prophétie” en ligne, (Mighun) … le débat était élargi, il est évident que je ne me réjouis pas devant l’image qui nous est proposée.
    En revanche, je constate que les moyens de contradictions sont toujours les mêmes et toujours aussi pauvres en argumentation. Et que dire du manque d’humour et de remise en question.

  24. Oh grande Nana !!! Comme vous y allez !!!

    Vous êtes arrivée sur ce billet pour critiquer ce qui s’y était dit, ce qui est tout à votre honneur et même encouragé puisque c’est ainsi qu’il devient possible d’échanger des idées et d’évoluer.

    Malheureusement, vous n’avez fourni que des critiques négatives et au jugement sans appel, en affirmant vous appuyer sur des sources et des réflexions que vous ne citez pas. Vous n’avez fait que reprendre nos écrits et nos sources si “prévisibles” en nous mettant dans des cases et en réduisant nos capacités de réflexion à celle de braves petits produits formatés.

    C’est dommage car je ne m’estime pas au dessus de vous … mais je ne vous permets pas de me rabaisser, ici ou IRL.

    J’avoue avoir vu rouge quant à votre première intervention, s’il s’agissait d’humour, je ne l’ai pas compris (le rédacteur connaissant le mien, je ne suis pourtant pas novice .. mais l’erreur est humaine) et je vous prie alors d’excuser mon agressivité.

    Je suis développeur de logiciels sur ordinateur et je ne reste que très rarement derrière mon écran une fois sortie du travail car je passe la journée derrière 2 écrans et que cela me suffit …

    Le reste du temps, je sors et je discute souvent au hasard de mes sorties, avec le peuple que je rencontre (et dont je fais parti) et qui ne sont pas seulement les parents des enfants que rencontrent les miens au parc … j’ai aussi une vie sociale et je trouve dommage de votre part d’avoir émis des doutes sur moi pour étayer vos propos. J’aurai largement préféré de l’humour afin de m’amener à la remise en question …

    On reprend à zéro ?

  25. Si j’ai bien compris, vous vous indignez car notre indignation n’est pas suffisamment étayée, organisée et active, c’est bien çà?
    Nous sommes d’accord entre nous, donc nous respectons un modèle de pensée unique, et c’est ce qui fait de nous des moutons, c’est bien ce que je lis?
    J’aime les gens qui vont à contre courant pour faire réagir, mais une critique ne reste jamais qu’une critique ma chère, et même si elle est constructive, on ne peut pas la considérer comme une démarche active non plus.

    A la question de savoir si notre révolte avance, je répondrai oui, merci, la mienne avance. Chaque jour je parle un peu plus aux gens, chaque jour je constate les choses qui ne vont pas, et en parle autour de moi, essaie de faire réagir les gens. Chaque jour je cherche des solutions aux petits problèmes comme aux grands.
    Je n’ai rien d’un “bobo”, je n’ai ni le look, ni le fric, ni je ne sais quoi encore qui caractérise ce genre d’individus. Je suis juste quelqu’un qui regarde autour de lui, pour se faire des opinions, et ensuite, j’aime en débattre, échanger, entendre d’autres avis.

    Ce dont on discute ici n’est peut-être qu’une étape, qu’un pas. Nous n’avançons certainement pas assez à votre goût, nous n’avons peut-être pas les bonnes sources, effectivement. Dans ce cas je vous serais reconnaissant d’éclairer ma lanterne.
    Je suis demandeur, j’aime le débat, entendre d’autres points de vue. Vous voulez avancer, avançons, discutons en.

    Les propositions sont bien plus actives que des critiques, alors par où commence-t-on?

  26. NicoSteack … je suis ravie par votre message. Si je me laissais aller je vous tutoierai presque … je reconnais que l’humour (particulièrement le mien) passe mal sur internet, il faut dire que je conspue les lol et je n’utilise que sporadiquement les smileys.
    J’ai envie de dire “on va pas en faire un steack Nico !” … (sourire) et aussi que le débat ne peut pas avoir lieu ici. Je pense que nous sommes au moins autant borné l’un que l’autre (même si je nous soupçonne de pouvoir trouver un terrain d’entente sur un ou deux points)

    Comme vous je sors, je discute avec des gens de mon quartier, et je regarde beaucoup “vivre” les autres (sans oublier de vivre moi aussi … je vous vois venir …) je discute des sujets qui m’animent plus profondément avec des gens comme moi (sans doute est ce votre cas aussi mais l’admettrez vous ?) je me souviens des impasses où m’ont menées trop souvent les velléités que j’avais de vouloir faire entendre raison ou d”enrichir de mon point de vue la vision d’autrui” …
    La France va mal, et s’indigne tous les matins, Hessel n’y changera rien, je n’ai pas aimé ce qu’il a écrit, je ne lirai sûrement pas “Engagez vous”; mais peut être m’engagerai-je contre lui et contre ceux qui importent en pays laïque les questions religieuses de contrées lointaines. Lointaines à bien des niveaux, puisqu’elles en sont toujours là, à se battre pour des histoires de superstition.

  27. En fait, je ne suis absolument pas fan des idées de Stéphane Hessel et je n’ai jamais rien dit de tel dans mes propos … j’éprouve juste une certaine forme de respect pour l’homme de plus de 90 ans qui continue à défendre ses idées.

    Ses idées … pas les miennes.

    JE suis le seul qui aie la responsabilité de défendre MES idées.

    C’est aussi simple que cela et lorsque je parle “d’arrêter de se soucier de son sort”, je parle d’arrêter d’avoir ses PROPRES idées.

    Maintenant, comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas universel, je ne suis qu’un homme avec ses opinions et je fais avec … je trouve juste dommage, entre personnes intelligentes, d’avoir à me battre pour mes idées !!! Cela est sans aucun doute le fruit de la politique de ceux qui détiennent le pouvoir : “DIVISER POUR MIEUX REGNER”.

    Et ils y ont parfaitement réussi : sans utiliser nos esprits critiques à essayer d’améliorer les choses, nous avons commencé par utiliser nos intelligence à essayer de contrer l’autre, que nous ne connaissions pas, au lieu de chercher à le(la) connaitre et s’enrichir à son contact, fut-il par écrit !!!

    Le premier vrai contact ayant été établi, que penses-tu, Nana, de tous ces abus policier ? J’aimerai connaitre ta position vis-à-vis des abus des représentants des forces de l’ordre et non pas ton ressenti par rapport à la tournure générale des posts sur le sujet … si tu veux bien nous rejoindre dans le débat, bien entendu ;-)

  28. (Va vraiment falloir qu’on organise un apéro digital marmelade…)

  29. Moi ? donner ma position ? (partout ailleurs je suis souvent censurée … notamment sur “Rue89)
    Aller je me lance (ça va être long et j’aurai sans doute la flemme de me lire moi même …)

    Sur les “abus policiers”, je vais tenter de prendre un peu le contre pied de vos argumentations. Ben oui, sinon, ce serait moins drôle.

    L’abus montré, isolé et vu comme ça tout seul ici … oui, t’as juste envie de hurler à l’injustice et de buter le flic à aérosol.
    C’est le reptilien qui parle. Oui, ça donne envie de prendre les armes … oui mais non. Y’a d’autres raisons de s’indigner; comme dirait l’autre.

    1 – c’est dit en partie (ironiquement peut être) plus haut, alors je cite “Faut juste accepter de se faire tabasser et gazer quand on manifeste” Ben oui, c’est la réalité, si tu viens avec des potes squatter la route avec une banderole, ou bloquer le départ d’un train (parce que t’es trop colère que ton agglomération elle rejoigne un groupe d’agglomérations …. … hum hum) faut t’attendre à ce que la Force Publique face son boulot à un moment ou à un autre.
    Y’ a le mot “force” dans “Forces Publiques”, parce que malheureusement, dans bien des situations, c’est à la force qu’il faut avoir recours pour faire revenir l’ordre (on leur aurait demandé à genoux de partir, ils l’auraient fait ?).

    2 – “Article 431-3 du Code Pénal, « tout rassemblement de personnes sur la voie publique ou dans un lieu public susceptible de porter atteinte à l’ordre public (…) peut être dissipé par la force publique » après les sommations d’usage”
    Les flics arrivent, saluent les élus et les autres … après ils tentent de dégager la voie à la main (une illusion), ils ont eu l’ordre de dissiper, ils dissipent. Point. Les débordements sont prévisibles.
    Sans nécessairement en arriver à ne pas manifester en restant à “bouffer des chips devant sa télé” on peut le faire dans l’ordre en faisant entendre notre message, et sans se mesurer aux forces de l’ordre.

    Plus jeune, j’ai reçu des lacrymo (ça passe en 15 min), j’ai aussi été coursée parce que j’ai jeté des “mini” cailloux sur une préfecture, j’ai eu beau geindre, ils ont juste fait leur boulot. Ils sont payés pour ça. Avec moi, y avait toujours une catégorie de durs à cuire (des crocodiles souvent : grandes gueules-petits bras) qui croyaient qu’en découdre avec la police ou les CRS allaient améliorer le traitement* de la cause … que nenni. (Ils voulaient surtout faire les malins …)

    3 – A un moment faut arrêter d’avoir l’indignation sélective :
    Rebelle de pacotille, j’ai fait partie de ceux qui pendant des années ont râlé sur les flics, c’était bien simple, dès que je voyais un képi ou un écusson, je meuglais “mais p***n, z’ont que ça à F***” … Les radars, les rondes dans mon quartier, leur présence dans les métros, les rues, … j’ai été outrée par des fouilles dans les lieux publics. Mais bon, on ne fouille que rarement pour rien … et les deux arrestations auxquelles j’ai assistées, je les ai trouvées beaucoup moins “violentes et injustes” quand j’ai compris pourquoi les deux types étaient arrêtés. J’ai eu l’air fin avec mon “Mais c’est scandaleux!” … depuis 10 ans s’opère en moi un virage, je vois la réalité en face, complexe comme elle est.

    4 – En France, il règne une sorte de haine de l’uniforme. A 16 ans avec un Tshirt du Che c’est marrant, mais plus tard c’est pathétique. Et ce phénomène va en s’aggravant. C’est viscéral, et reptilien encore une fois. On apprécie rarement la contrainte et encore moins le rappel à l’ordre. Mais je n’ose imaginer ce que serait le monde sans la présence de cette “force”. On interdit d’assimiler délinquance et culture (Hugues Lagrange vient de s’y risquer http://www.association-ozp.net/spip.php?article9062), ou quartier et insécurité, mais on aime bien mettre tous les flics dans le même panier, c’est tellement simple, pis y’a pas de loi mémorielle pour eux, ils peuvent pas en user pour se défendre. (oui je sais j’y vais fort, c’est exprès … )

    Le français est mal élevé, râleur, revêche, tout est passé au filtre de la “démocratie”, “liberté” mais surtout les siennes, ou celles de sa communauté, … et moins celles des autres, et pas de règle surtout … enfin, si mais pour les autres, … on veut déborder juste un peu, repousser les limites.
    Des magazines titrent “Comment éviter les contraventions ?” et publient des articles sur des mouchards à radars pour nos bagnoles, “Pour éviter les contraventions > respecte la loi Co***d!”, une appli pour géo-localiser les pervenches vient de sortir … On voudrait vivre au pays des bisounours mais on pousse l’accélérateur, on va acheter ou on vend un peu d’herbe, on ne respecte pas son voisin, on milite pour son pré carré, on tourne la tête quand on est témoin d’une agression, … et j’en passe.

    Pour recentrer le débat sur les bavures:
    En 2007 > 1500 plaintes déposées contre des policiers (47 % pour atteintes à la personne) (Faudrait retirer les plaintes des têtes dures qui ont des tendances procédurières).
    Cela fait moins d’une allégation pour 6000 interventions. 153 policiers ont été condamnés pour violences (dont un tiers hors service). (Source: Le Monde/2010)
    Comparez les aux chiffres des agressions dont sont victimes les citoyens : http://www.cartocrime.net/webigeoagsdb/avertissement.jsf

    L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales a sorti un rapport qui contredit un peu les chiffres officiels de Sieur Hortefeux … en 15 ans les atteintes volontaires à l’intégrité physique ont doublé. Pourtant en 2011, près de 2 000 postes de fonctionnaires de police seront supprimés (+ 900 emplois de gendarmes en moins) … certains se réjouiront. Parce qu’ils n’auront pas compris “à qui profite le crime”. Pas à moi en tout cas. Ca, ça m’indigne.

    (parenthèse : Je pense que les cons existent partout, et dans ce corps de métier pas plus qu’ailleurs.
    Je pense aussi que devant les mutations et les problèmes posés, la baisse des effectifs et l’image véhiculée par les médias et blogs “engagés” sur cette profession n’est pas un bonne solution. La Police n’est pas un ennemi.)

    Aujourd’hui déjà, les chiffres attestent d’un manque d’effectif, qui se répercute sur la qualité du travail des personnels. On en vient à essayer de convaincre les gens de ne pas porter plainte, parce que l’affaire ne peut pas être suivie. Sans compter tous les tarés et récidivistes dehors qui trainent à défaut de place dans les prisons.
    Dehors, les flics sont méprisés, on ne reconnait que rarement leur métier, dans certains quartiers, ils sont caillassés (quand ils osent y aller). C’est fou, moi au bout de quelques mois j’aimais bien les voir patrouiller dans mon quartier … Tout le monde s’en méfie, alors qu’ils ne sont qu’un fusible, comme vous et moi.

    Alors certains* me répondront (*le côté schizophrène en moi le premier) “oui mais moi j’ai pas choisi de me balader en uniforme pour faire respecter les lois” … réponse bidon, il en faut, c’est comme pour tout. Peu nombreux sont les vidangeurs de fosses sceptiques à avoir rêver enfant de leur métier. L’école de la chance pour tous n’existe pas, on n’en ressort pas tous égaux et rentrer dans la police, en plus d’être une ouverture sur l’emploi, représente aussi pour certains une véritable position éthique : ils croient en la loi, et en leur rôle de prévention et de protection.

    Voilà, pour terminer sur ce “côté Pile” de la réflexion menée, je pense que la globalité du problème n’est même pas mesurable tant notre regard est atrophié.
    J’ai l’impression qu’effectivement le “diviser pour mieux régner” est entré dans les mœurs, … le regard que l’on pose sur les forces publiques est aussi le fruit de cette mentalité. Le respect ne fonctionne plus que dans un certain sens, et certains ne font que revendiquer plus de droits sans jamais reconnaitre leurs devoirs. Ca aussi ça m’indigne.

    Et c’est pas parti pour s’arranger. L’ensemble des dépositaires de “l’autorité publique” est attaquée, les plaintes ont augmentée de 120% en 15 ans. On attaque aussi les médecins (qui finissent par quitter leurs cabinets), les infirmiers dans les hôpitaux (http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Bilan_DGOS_ONVH_2009.pdf), les garagistes … le cuivre est volé sur les voies de chemin de fer, on va où comme ça ?
    J’ai connu des époques “vache maigre”, isolée (pas de parents pour aider ou autre), je ne me suis pas transformée en délinquante pour autant. Qu’on ne me sorte pas l’argument du désespoir, avec le système d’aide sociale en France, on est pas au Niger. … la colère a bon dos. Les ressentiments gangrènent la totalité des rapports entre êtres humains, on ne respecte plus personne, plus aucune institution, au nom de sa colère contre “le système” on devrait sauter sur tout ce qui bouge, et le représente ? …. vaste monde de dégénérés !

    L’école est un des nombreux symptômes de ce retour en arrière que nous opérons. Là aussi on coupe dans les effectifs. Avez vous lu les problèmes qui se posent maintenant dans les écoles ? (http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/114000053/0000.pdf) Le concours finit par être boudé …. je ne me demande pas pourquoi. Quand j’entends ma meilleur amie, prof de français me parler de son collège, ça et le reste, me coupent l’envie de faire un gamin.

    J’ai envie d’aller encore beaucoup plus loin, mais non, je sais que je ne serai pas comprise, ou que mon analyse sera mal interprétée. Les vérités sont douloureuses pour la plupart des gens, parfois dangereuses, la plupart d’entre nous ne veut pas changer … le citoyen lambda rêve de rester “tranquille devant sa télé à bouffer des chips” sans qu’on vienne l’emmerder, … faut pas trop en demander. Moi, le prêt à penser que l’on me sert dans certains médias (que je ne consulte plus par ricochet) m’a lassé (à défaut de m’abrutir ce qui n’est déjà pas si mal)

    Je viens de valider un diplôme en sciences sociales et je suis imprégnée par la pensée humaniste, mais j’ai aussi un côté torturé qui m’a rarement laissé me satisfaire des raccourcis, quels qu’ils soient. Malgré mes 33 ans, j’ai une grande expérience de la vie que je n’ai pas à étalé ici et je parle donc de mon point de vue sans jamais oublié d’où je m’exprime et pourquoi. [Je me sens donc obligée de le rappeler].
    Je suis parfaitement consciente des manquements que peuvent contenir mes propos, et de mes limites propres (dues à mon positionnement et à mes connaissances) en terme d’analyse et de point de vue. Cependant, étant quelqu’un de sujet à la remise en question chronique, j’ai dû apprendre à gérer la part d’incertitude inhérente à toute étude.
    Ici, je ne cherche ni à faire adhérer à ma manière de pensée et encore moins à ce qu’elle soit validée. J’arrêterai donc de participer à ce débat après ces quelques lignes.

    Je suis à mon grand dam (sourire) une passionnée de sciences, de sociologie et de démographie. Les constats se multiplient mais la situation reste la même : toujours un peu plus de la même chose. Le statut quo du maintien des choses d’un côté au l’autre de l’échiquier politique. Je rappelais donc ces détails sur mon positionnement et mes sources, car ma curiosité insatiable a tendance à m’enfoncer dans un gouffre inquiétant : les sources et leurs supposées légitimités. Plus on fouille, plus on veut de précision, plus on la cherche plus on se rend compte des liens, des écoles, et apparait le prosélytisme de chacun.

    Ce que j’ai appris avec l’âge, en plus de l’art de la nuance, c’est à vivre dans l’instabilité. Instabilité au sens de doute permanent. Je prends ici et là ce qui me parle pour en faire ma propre philosophie, j’observe, j’apprends un maximum pour que le moins de choses m’échappent. Je suis acteur et spectateur de cette société, où certains se croient transgressifs alors qu’ils ne font que suivre les prophéties dont ils sont gavés par l’état.

    Athée pragmatique que je suis, je suis ennuyée souvent par l’omniprésence de la religion dans les “débats” (et leurs sources) au XXIe siècle. C’est pourquoi en partie le conflit en Israël me parait abscons, et que leurs querelles ne m’indignent pas.
    Je suis indignée par le centre de ma ville, par ce qu’on fait de l’école, des services publics, par les rhétoriques que l’on nous serine depuis des années … et ce mouvement de balancier Gauche Droite anesthésiant qui me promet toujours la même chose. Je suis indignée par la France et l’image d’eldorado qu’elle continue d’entretenir. … allons, je m’égare et me suis éloignée du débat … voilà, c’était une partie de mon avis, et la photographie de mes pensées du moment.
    Je voulais apporter un autre son de cloche.

  30. Ca, c’est du commentaire ! Merci.
    Perso, ça me touche vraiment beaucoup que tu ais pris la peine d’exprimer ton point de vue de façon aussi poussée et réfléchie ici.

  31. Ça faisait un moment que je préparais ma réaction, mais avec l’actualité j’ai manqué de temps…

    En quoi est-ce qu’une manifestation trouble l’ordre public? Par définition c’est un rassemblement populaire de citoyens qui entendent exprimer une opinion.
    L’ordre public étant un ensemble de règles qui permettent l’organisation de la nation, dans le respect de la morale, la salubrité, la paix publique et les droits et libertés essentielles de chaque individu, qu’est-ce qui empêche, dans le respect de ces valeurs, de manifester?
    La loi, me répondrez-vous, car en effet, il est logique qu’un gouvernement se protège, après que le peuple lui ait attribué le pouvoir, d’éventuels revirement d’opinions.
    Et pourtant, dans ma conception, et dans la mesure où une manifestation représente une opinion collective, elle devrait non seulement être légale, mais aussi entendue.

    Je sais, j’en demande beaucoup, mais je ne suis qu’un rêveur idéaliste.

    Je ne pense pas faire d’indignation sélective: Je m’indigne de voir des abus, et ce quel que soit le côté de la loi.
    Je m’indigne quand je vois un flic perpétrer des violences qui n’étaient pas nécessaires, mais je m’indigne également quand je vois un policier au sol, se faire taper dessus par des gamins de 18-20 ans, complètement bourrés (Oui, j’ai déjà vu cette scène, par ma fenêtre, et non, je ne suis pas resté sans rien faire, mais le temps que je descende, les collègues du type avaient ceinturés les gamins alcoolisés).

    Ce qui m’indigne le plus, concernant les forces de l’ordre, c’est que nos gouvernements leur donnent systématiquement le mauvais rôle. Comment voulez-vous rétablir le respect en ne faisant que de la répression chiffrée, et quasiment aucune prévention? La police est devenue un outil politique qui sert à comptabiliser l’insécurité, et je le regrette.

    Les gamins issus de milieux défavorisés sont élevés par des parents dont les valeurs morales ont été balayées par les désillusions, les dérives du système capitaliste qui approche de plus en plus de ses limites.
    Comment voulez-vous inculquer des valeurs à des jeunes qui en sont dépourvus de naissance, en ne faisant que les réprimer? Autant pisser sur un violoniste!
    Notre société crée ce genre d’individus, mais ne corrige ses erreurs qu’à coup de matraque. Moi, ça m’énerve.

    Sinon, pourquoi croiser les chiffres des plaintes contre les policiers et les chiffres des agressions en général? Quel rapport?
    Il serait plus pertinent de regarder l’évolution de ces chiffres au cours des années, pour vérifier s’ils augmentent, et si cela confirme nos dires, si le climat est bel et bien, comme je le ressens, plus malsain qu’avant. Non?

    Concernant les suppressions de postes, et les manques de moyens, que ce soit dans les domaines de la santé, de la police, ou de l’éducation,
    nous sommes d’accord, notre gouvernement utilise bien mal l’argent du contribuable. Si cela ne tenait qu’à moi, j’imposerai la transparence sur l’utilisation du moindre centime, tous les relevés devraient être publiques. Si les politiques voulaient laver les soupçons de corruption, détournement de fonds et autre malversations, ce serait un premier pas encourageant, mais ce ne sont que des politiques, après tout, on ne peut pas trop leur en demander…

    Concernant Hessel, je ne l’ai jamais lu. J’aurai donc du mal à juger, mais vu d’où je suis, s’il incite les gens à s’indigner, j’aurai du mal à trouver sa démarche mauvaise. Je ne pense pas le lire un jour, car il y a bien longtemps que je sais que je me dois de m’indigner, ça doit dater de mes premiers cours d’histoire.

    Merci pour ce son de cloche en tout cas. Je ne cherche pas l’approbation, ni la validation non plus, nous nous rejoignons sur ce point. J’aime juste confronter mes idées à celles des autres, car c’est ce faisant que de nouvelles idées prennent forme, et qu’on avance.

    Tout ceci paraît désuet au regard de l’actualité, mais j’avais envie de réagir quand même. Merci d’avoir pris le temps de lire.

  32. @Nana : Je t’aime.

    @Pierre : Apéro !

  33. Ah bon ? … pour moi ce n’était pas désuet, c’est important qu’on échange entre citoyens

    “Les gamins issus de milieux défavorisés sont élevés par des parents dont les valeurs morales ont été balayées par les désillusions, les dérives du système capitaliste qui approche de plus en plus de ses limites.
    Comment voulez-vous inculquer des valeurs à des jeunes qui en sont dépourvus de naissance, en ne faisant que les réprimer? Autant pisser sur un violoniste!”

    Oui je le confirme cher Nico, vous êtes un rêveur idéaliste :) …

    Je vous ferai bien une ou deux pages sur mon avis concernant l’influence de la culture sur la délinquance, l’inversion des valeurs et ses effets, la responsabilité des parents, la banalisation de la violence qu’engendre en partie l’idéologie contestataire (asso anti-racistes, extrême gauche etc …) afin que vous élargissiez un peu vos vues sur le sujet … mais j’ai dépassé mon quota de mots sur Digital Marmelade pour le mois :)

    @Simon : moi aussi je m’aime :)

  34. http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/62133/date/2011-03-23/article/sur-facebook-la-police-se-fout-de-ta-gueule/

    Dans l’esprit de ce que j’avançais, le goût de taper sur les forces de l’ordre est bien ancré chez les pseudos rebelles de la société.

    Je regrette que ceux là ne connaissent pas la privatisation de leur espace sur facebook (quoiqu’ils puissent avoir été dénoncés par un des leurs, sauveur de l’humanité)

    On aurait extirper de Facebook le nombres considérables d’appels à la haine, de propos anti-flics (voire anti-blancs), sur deux ou trois profils de racailles : La HALDE, le MRAP, SOS Racisme, la LICRA auraient porté plainte illico : STIGMATISATION !!!

    Les flics on peut les stigmatiser, les épier … reporter leurs propos “ultra violents” (je cite : “Je dirai bien un truc mais c’est pas bien lol”)
    Faites moi rire … j’ai honte à la France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.