Quotas à la Fédération Française de Foot

Lilian Thuram dit une énorme connerie (pour pas changer).

Ci-dessous les réactions de Lilian Thuram suite à l’affaire des quotas à la FFF.

Vous avez bien entendu à 2’50 :
“Quand est-ce qu’on va sortir des ces préjugés sur les couleurs de peau… Quand est ce qu’on va comprendre que c’est pas parce que vous êtes noir que vous courez plus vite”…

Tiens Lilian, mate ça :

T’en as compté combien des blancs là ?

5 commentaires

  1. A lire sur le même sujet :
    C’est culturel : http://www.lefaso.net/spip.php?article18530
    C’est génétique : http://www.lexpress.to/archives/5343/
    Alors, culturel ou génétique ?

  2. C’est vrai qu’en course, les africains sont meilleurs. Pourquoi? J’en ai aucune idée. Surement que c’est dans leurs gènes. Et moi, ça ne me gène pas au contraire.

  3. @Pierre : bonne question !
    Par contre, j’ai pas la réponse. C’est clair que le facteur culturel ou social doit jouer. Pour le reste …
    Ce qui est par ailleurs intéressant c’est que dès que tu abordes ce sujet, les soupçons de racisme ne sont pas loin.

  4. C’est évidement génétique. Bon, évidement à mon sens hein, je ne suis pas généticien.

    Ce débat m’énerve tellement ! RRRrrRRRrrrrRRRRrrrrr

    Et puis merde si des gens veulent être un peu racistes qu’on les laisse un peu causer, c’est gonflant ces hurlements dès qu’il y a le moindre soupçon !

    Et quoi de plus normal que de vouloir que nos centres de formation français servent à fournir notre équipe national et nos club nationaux. Et c’est la que se pose la question de tout les enfants qui ont la double nationalité, question pleine de bon sens, à mon sens.

    Si je tenais une sandwicherie, que je faisais des sandwiches de dingue, ca me ferais chier qu’un mec vienne m’en acheter pour faire la même recette dans sa propre boutique.

  5. Je suis pas d’accord avec toi Simon sur le “si des gens veulent être un peu racistes, qu’on les laisse un peu causer”. Non, on ne les laisse pas causer.
    Par contre, je te rejoins sur l’idée de soupçon. Il n’est pas simple aujourd’hui de parler de sujets comme ceux là sans être très vite traité de racistes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.