No pictures !

J'en ai marre qu'on m'interdise de prendre des photos... Je paye mon entrée, et on m'interdit les photos !! No pictures, no pictures, no pictures !

Lors d’un récent séjour dans la cité aux 160 canaux et 400 ponts, du pont des soupirs, et de la place St Marc, la bien nommée Venise, je visitais le palais Ducale.
La première partie de la visite du palais présente, dans de grandes pièces, les différentes colonnes qui ont servi à sa construction. De grosses colonnes en pierres, réunies dans une même pièce, alignées, il y avait matière à photo.
J’arme, je vise, et au moment de déclencher, j’entends d’une voix sévère un retentissant “No picture”.
Les photos y sont interdites.

Comme dans de nombreux monuments et autres visites culturelles, il est interdit de prendre en photos ce qui y est exposé.

Qui peut me donner une raison valable de m’interdire de prendre ces photos ?
J’ai payé mon entrée !
Le flash qui abimerait les œuvres ? no flash ! never !
Que je revende les photos ? Soyons sérieux…

Pendant que j’y suis, pourquoi faut il payer pour voir la Joconde ? Pourquoi faut il payer pour visiter un château ?

En droit de la propriété intellectuelle, le domaine public est un statut sous lequel sont placés les biens intellectuels (œuvres, inventions…) pour lesquels, au terme de leur durée de protection, il n’est plus nécessaire de demander une autorisation d’exploitation quelconque. On dit alors qu’ils sont « tombés dans le domaine public » ou de façon plus neutre « entrés dans le domaine public ».

Quand l’œuvre entre-t-elle dans le domaine public ?
L’article L.123-1 du Code de la propriété intellectuelle précise : « L’auteur jouit, sa vie durant, du droit exclusif d’exploiter son œuvre sous quelque forme que ce soit et d’en tirer un profit pécuniaire. Au décès de l’auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayant droit pendant l’année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent. ».

Je confirme mes questions : pourquoi faut il payer pour voir la Joconde ? Pourquoi faut il payer pour visiter un château ?

8 commentaires

  1. Entièrement d’accord avec toi sur l’absurdité de l’interdiction de faire des photos dans de nombreux lieux touristiques, dans les salles de concert, les festivals, …
    C’est frustrant ! A partir du moment où on n’utilise pas le flash, il n’y a AUCUNE raison valable. Au contraire !!
    Impossible de ramener des souvenirs, des fois même impossible de rentrer avec le matériel (on va le laisser dans la voiture, ya pas de probème !).

    Pour l’aspect “payer” pour visiter musées ou chateaux, je suis plus mitigé (à condition que ce soit un tarif raisonnable, ce qui n’est pas toujours le cas). Entretenir et protéger ces lieux à un coût, et je ne parle que des frais d’entretien courant liés aux visites. Et la gratuité pour certains lieux engendrerait – peut-être – des problèmes (trop de monde, personnes présentes “par hasard”… ).

  2. Je sais, je pousse le bouchon toujours un peu plus loin pour faire réagir :)
    Merci pour le commentaire !

  3. Mais Pierre, tu sais bien que la culture a un prix voyons!

    Les gens pauvres doivent rester bêtes, et regarder ce qu’on veut bien leur montrer par la petite fenêtre (qui ressemble de plus en plus à un tableau d’ailleurs). C’est d’ailleurs pourquoi internet les énerve autant, la libre expression pouah, quelle belle connerie!

    Seule l’élite est sensée être cultivée…

  4. l'infâme torche

    comme ça a été dit, entretenir un musée ou un site historique quelconque a un coût (des emplois, de l’entretien, des investissements, etc..) et ce n’est pas la peur d’y voir trop de gens qui empêche la gratuité de la visite (il suffit d’imposer un nombre de personnes limitées à l’intérieur, demandez à ceux qui ont fait 4h de queue pour aller voir l’expo Banksy l’été dernier). Et non la culture de l’élite est bien accessible aux plus pauvres, les bibliothèques municipales sont peu chères ou gratuites, les musées le sont plus ou moins pour les chômeurs, gratuits un dimanche chaque mois, le service public de la télévision propose des programmes de qualité et les gens qui peuvent se payer le prix d’une entrée d’Avatar en 3D peuvent très bien se payer l’entrée des musées les plus chères, peut-être que tout simplement cette culture n’intéresse pas tout le monde, celui qui veut s’intéresser aux peintres de la renaissance à tous les moyens de le faire quel qu’en soit ses revenus. Apres la culture gratuite je suis preneur, mais c’est d’une problématique bien plus complexe et il faudrait aussi parler d’abord de droit au logement, aux ressources vitales, refaire le monde, tout ça…
    Bref pour revenir à la question de base, le problème de la Joconde comparé à une symphonie de Mozart ou au brevet de l’ouvre boite c’est que ce n’est pas quelquechose d’immatérielle (d’ailleurs la symphonie de Mozart non plus finalement, elle doit être écrite dans un carnet si vieux que je doute qu’on vous laisse en feuilleter les pages), mais ce serait tout de même peu érable si chacun pouvait en faire une photo, déjà tout le monde ne sait pas prendre une photo sans flash, aussi ce serait compliqué dans un musée d’interdire les photos pour une toile et pas l’autre (tous ne sont pas rangés par époque et le personnel est souvent peu nombreux) et se reposer sur le civisme des gens j’ai des doutes sur la réussite de la chose, il faudrait en fait à mon avis une entité chargé de numériser de manière normalisée chaque oeuvre tombée dans le domaine public et les fichiers eux seraient mis à disposition de chacun, pour consultation, impression, ou tout autre exploitation (google serait pas en train de s’en charger?). Apres si vous me dites que voulez vous faire prendre en photo à côté de la Joconde ne m’invitez pas s’il vous plait à vos soirées diapo.

  5. Heureux de te lire ici l’infâme torche. Et merci pour tes déguisements ;)
    Bien sûr que la problématique est plus vaste que mon simple propos.
    Le cas précis qui m’a fait réagir, c’est vraiment celui de ces colonnes de pierres au palais ducale, qu’on m’a empêché de photographier, sans raison évidente pour moi.

  6. Sisi, il y a bien une raison évidente, le business, en sortant du-dit musée ou palais ou je sais pas quoi, tu vas trouver un magasin avec en gros marqué “SOUVENIRS” voila l’astuce, tu veux une photo -> ils en vendent…

    Pourquoi te laisser repartir avec une photo que t’as pris gratuitement alors qu’il peuvent te le faire payer.

    Et ensuite la raison la plus important = le flash. ca abime.
    alors oui toi tu l’utilise pas, mais comment veux tu vérifier.
    on interdit tout appareil, comme ça pas de problème de flash.

    Pour info aussi, il est interdit de prendre une photo dans un magasin, genre boulanger ou ikea… c’est pour la protection de l’objet, pour les copies, si tu veux une image -> il faut prendre leur catalogue.
    Mais justement tu n’auras pas les 4 cotés de l’objet.

    ++

  7. l'infâme torche

    oui mais cette raison est tellement évidente qu’on a pas cru bon de la citer, et puis ce merchandising n’est pas mauvais en soi il permet le financement des musées et on peut même y trouver son bonheur (on est pas tous photographes de talent non plus)

    sinon de petits éclaircissements sur le sujet trouvé rapidement sur le web (toujours à propos des peintures, la pierre m’intéresse moins)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:Fabos/Licence_des_photos_de_tableaux_dans_le_DP
    et le lien vers la base de donnée dont on parle dans la page wiki suslinkée:
    http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:PD-Art_(Yorck_Project)
    pour la Joconde c’est là: http://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=Category:PD-Art_(Yorck_Project)&from=L

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.