M-I-A. Born free

Par le fils Gavras, Romain Gavras (le clip, pas la chanson)

Le prochain long métrage de Gavras : Redheads (Les seigneurs), avec Vincent Cassel et Olivier Barthélémy…

6 commentaires

  1. Oh ben non Pierre ! Pas cette daube ! Tout le monde parle de cette vidéo :”oulala, c’est violent, c’est choquant” Moi ça me saoule.
    La musique est à chier, d’ailleurs elle s’efface derrière le clip. Et le clip, oué c’est violent mais pas plus qu’un film, pas plus que les actualités. Je préfère de loin le côté artistique du clip de Health que tu avais mis en humeur musicale précédemment.
    Et en ce qui concerne Gavras, le réalisateur, il avait déjà fait parler de lui avec un clip pour Justice : stress.
    J’étais pas fan (ni du clip ni de la musique) mais je trouve qu’il y avait là pour le coup, pour moi, vraiment quelque chose de dérangeant parce qu’on avait vraiment le sentiment d’être témoin passif d’une violence urbaine banale, quotidienne. Pas comme avec Born free qu reste sur le registre de la fiction.

    http://www.youtube.com/watch?v=4sbxOlk-Z1E

  2. “vraiment quelque chose de dérangeant parce qu’on avait vraiment le sentiment d’être témoin passif d’une violence urbaine banale, quotidienne” : à l’image de l’image que tu t’en fais…

    Perso, je classe ces deux vidéos (Born free, et Stress) dans “c’est bon ça” parce que y’a tout de même une putain de touche coté réalisation. Dès la première seconde, je me sens oppressé. La bande son est archi travaillé à chaque fois ! Ca m’a même fait penser aux 2 premières minutes de Shining de Kubrick, très angoissantes alors qu’il ne s’est encore rien passé, c’est pour dire !

  3. J’aime. Réalisation d’enfer, sur un laps de temps réduit, ambiance oppressante, comme le dit Pierre, mais j’aime aussi le côté fiction, je trouve çà plutôt habile; il souligne vraiment la débilité de ce genre de comportements.
    Ce n’est pas une critique du spectateur qui reste passif devant les images d’actualité, çà montre juste aux xénophobes à quel point leurs peurs sont irrationnelles.
    Et puis le titre est très bien choisi, le rappel aux droits de l’homme est judicieux, c’est très vrai, sans parler d’égalité, tu peux être aliéné par les autres dès la naissance.
    Dans Stress, ce qui me dérangeait c’était surtout qu’aucun jugement, aucune critique n’avait l’air d’être portée sur les images filmées.
    Je trouve Born Free meilleur en terme de prise de conscience. Mais ce n’est que mon avis. En tout cas çà fait plaisir de débattre de ce genre de choses de cette manière.

  4. Je te rejoins Nico : aucune prise de position, aucune critique, aucun jugement sur Stress, c’est même à se demander si Justice ne cautionne pas.
    Et bien moi c’est ça qui m’a marquée, qui a fait qu’à l’époque j’ai parlé de ce clip et que j’ai suivi ce qui en était dit. Aujourd’hui il y a de la morale et du politiquement correct à tout va. Pour moi Stress était dans le transgressif au même titre qu’un film comme The Great Ecstasy of Robert Carmichael : violence banalisée sans aucune pointe de critique à la fin. Du fait brut.
    Selon moi, Born free n’a pas cette puissance. Born free s’inscrit dans du déjà vu et surexploité au cinéma. Mais encore une fois c’est hyper subjectif, je te l’accorde. Ce n’est que mon avis.

  5. J’ai toujours un peu de mal avec l’argument “c’est du déjà vu”…
    Si demain, j’arrivais à peindre comme un certain Picasso, putain ce que je serais fier de faire du “déjà vu”…

  6. Il n’y a pas de bon ou de mauvais avis, simplement j’aime le côté revendicatif de “Born Free”. Je trouve sympa le concept de prendre pour victimes des roux, qui sont à leur manière souvent la cible de quolibets, pour en faire des martyrs, dans lesquels beaucoup peuvent se reconnaître. J’aime aussi la manière dont tu découvres le critère qui fait que certaines personnes sont emmenées de force.

    A contrario, Stress est transgressif, certes, mais pour moi toute forme d’art implique des prises de positions, enfin, présenter des faits bruts revient pour moi à faire du journalisme, si tant est qu’on puisse réellement présenter des choses sans les interpréter un minimum. J’aurais toujours plus de respect pour quelqu’un qui donne un avis au travers de ses œuvres, que quelqu’un qui ne fait que montrer. Les prises de positions permettent le dialogue, le débat, alors que Stress ne m’inspire pas grand chose. Ça me paraît gratuit et dénué d’intérêt. Si par contre, la seule volonté était de créer le buzz, ok, c’est réussi. Je pense n’avoir pas aimé ce clip pour les mêmes raisons qui font que tu t’y es intéressée…

    J’admets aussi que la transgression implique certainement d’aller plus loin, de nos jours, puisque bien d’autres en ont fait dans le passé. Je ne connais pas “The Great Ecstasy”, mais je vais essayer de le trouver, je suis curieux, et puis j’ai reconnu Danny Dyer, qui me fait marrer. Néanmoins, je suis dubitatif… Aurais-je aimé un “Orange Mecanique” sans prise de position? Difficile à imaginer… En tout cas j’espère qu’on verra encore de la transgression, et j’espère que l’on pourra continuer à montrer du doigt, parce qu’il y a tant de choses à dénoncer!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.