-->

I have a dream

Par

Je rêve du jour où les technologies permettront d’automatiser la conduite de nos véhicules. L’idée est simple : il vous suffira de préciser, manuellement ou vocalement, votre destination à votre véhicule, et celui-ci vous y emmènera.

Les avantages d’une pareille solution sont légions…

- Fin des accidents :
Si le déplacement des véhicules à la surface de la planète est régie de façon automatique par un système global, fini les accidents.

- Fin des assurances :
S’il n’y a plus d’accident, plus besoin d’assurance.

- Fin des bouchons :
Au même titre que pour la fin des accidents, si la circulation est régie par un système global, les bouchons disparaitront.

- Fin des excès de vitesse :
La vitesse des véhicules étant elle aussi régie par le système auquel j’aspire, finis les excès de vitesse. Peut être même que l’on pourra se déplacer plus vite qu’actuellement, puisque les accidents n’existeront plus.

- Temps de conduite :
Le chauffeur devient libre de ses mouvements pendant le trajet. Il peut lire, surfer sur Internet, dormir, et même travailler. Fini le temps perdu au volant. Fini le stress de la conduite. On pourra même imaginer une disposition des sièges en cercle, pour pouvoir bavarder, jouer aux cartes…

- Fin du permis de conduire et ses 12 points :
Si c’est le véhicule qui conduit tout seul, plus besoin de disposer d’un permis de conduire. Fin des 12 points, fin des contraventions. Les enfants pourront se déplacer, et les grabataires aussi. Sans parler des aveugles, et des handicapés…

Avant d’aller plus loin dans les avantages liés à mon rêve, je dois vous préciser que, inévitablement, cette solution doit être une solution « publique ». C’est à dire gérée par l’état. On ne peut imaginer que cette solution soit confiées à des entreprises privées.

Et parce que géré par l’état, le parc automobile deviendrait alors la propriété de l’état, mis à disposition des citoyens, avec un système de paiement par carte. Oui, je rêve, mais puisque c’est un rêve, j’ai le droit. Et là encore, les avantages sont nombreux.

- Mutualisation :
Il ne sera plus nécessaire d’avoir un parc automobile aussi important qu’aujourd’hui, particulièrement en ville. Nous ne roulons pas tous tout le temps au même moment… Toujours un véhicule publique proche de chez vous, disponible pour vos déplacements.

- Diminution de la pollution :
Forcément, si moins de véhicules, moins de pollution. De toutes façons, dans mon rêve, c’est de l’électrique, mais c’est un détail…

- Accès à la mobilité pour tous :
Pour celles et ceux qui n’ont pas les moyens aujourd’hui de se payer le permis, ou d’acquérir un véhicule, ce système donnerait à tous les mêmes droits en matière de déplacement. Fini le problème pour les résidents loin de tous transports en commun.

Plus j’y pense, plus j’en rêve…

J’entends déjà les réfractaires à cette solution : « Et le plaisir de conduire ? ». Et bien je m’en contre fiche du plaisir de conduire, en comparaison de tous les avantages cités ci-dessus.

Je sens déjà la testostérone des autres : « Et mon gros 4×4 ? ». Pareil, je m’en carre de vos grosses bagnoles qui consomment 12 litres au 100.

Oui, je rêve que ma voiture conduise toute seule…

Et vous, vous en rêvez ?

Articles similaires

Si vous avez aimé, partagez !

14 Comments

  1. Nico dit :

    Moi je préfère la téléportation. Quand nous aurons chacun chez nous des ordinateurs quantiques qui auront la puissance nécessaire pour nous dé-moléculariser et nous re-moléculariser, nous n’aurons plus qu’à nous télécharger via internet, d’un ordinateur à un autre. C’est une solution qui permet de répondre à tous les problèmes que tu cites, et en plus nous n’aurions plus besoins de routes ni d’autoroutes, la nature pourrait reprendre ses droits. La communication reprendrait tout son sens, aussi, puisque nous pourrions nous déplacer aussi rapidement qu’un e mail. Nous pourrions explorer d’autres planètes bien plus facilement, les possibilités seraient infinies.

    Oui, moi aussi je rêve à ce genre de choses…

  2. Ah oui, j’ai oublié :
    On pourra aussi réserver une voiture pour telle heure à tel endroit.
    Le covoiturage serait favorisé, naturellement, mais surtout automatiquement.

  3. @Nico : je pense que je suis un poil plus réaliste que toi sur le coup ;)

  4. Nico dit :

    N’empêche que nos systèmes de déplacement sont dépassés, qu’on aurait du trouver quelque chose d’autre depuis longtemps… Ce qu’il y a de bien, avec les rêves, c’est qu’ils n’ont pas de limites :-)

  5. Pierrot dit :

    « - Fin des assurances :
    S’il n’y a plus d’accident, plus besoin d’assurance. »

    Rien que pour ça, ça ne verra sans doute jamais le jour ^^
    Trop de pognon en jeu. Si le bien-être des concitoyens était l’optique prioritaire de nos élites, ça se saurait hein ? héhéhé…

    En attendant, il est toujours possible d’user du transport en commun, de penser à une ré-implantation du tramway (où il n’y a pas de métro), de prendre le train pour partir en vacances, etc. Cela polluera moins et cela restera toujours beaucoup moins accidentogène (et pas besoin d’assurance pour ça ;) )

  6. … en « sous-traitant » vos responsabilités (conduite/etc…) vous ne ferez qu’accentuer le problème. C’est en agissant par lui-même que l’Homme a évolué et non en confiant son avenir à des machines (voire même une seule et unique entité électronique pour la gestion du trafic routier notamment).

    L’utopie que vous tentez de développer ici est, de part le fait, déjà voué à l’échec.

  7. Judith dit :

    tout, ça, ça existe déjà ! ça s’appelle les transports en commun …

  8. Accentuer quel problème François ?

  9. Judith, tu ne m’as pas bien lu…

  10. Mon rêve devient réalité :

    + d’infos ici : http://www.nowhereelse.fr/google-street-view-cars-voitures-autonomes-35867/
    (Merci Meliok pour l’info)

  11. Chriss dit :

    Merde, je croyais que tu rendais hommage Martin Luther King avec un des plus marquant discours de ce siècle!

  12. @Chris : on a tous le droit d’avoir ses rêves :)

  13. Flo dit :

    ça peut dépanner pour repartir des apéros DM…

Leave a Comment