Déchéance de la nationalité

M. Sarkozy souhaite faire inscrire dans la loi la possibilité de déchoir de la nationalité française une personne « d’origine étrangère » coupable d’une agression sur un dépositaire de l’autorité publique. Une peine que Brice Hortefeux veut étendre aux délits d’excision, de traite d’êtres humains ou « d’actes de délinquance grave ».

C’est une véritable ineptie, pour plusieurs raisons.

Avant de détailler mon point de vue, je voudrais juste rappeler ici l’article 1 de la Constitution française qui définit la France comme une « République indivisible, laïque, démocratique et sociale », qui « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion ».

Voilà, tout est dit, mais je vais quand même développer.

La possibilité de déchoir de la nationalité française une personne « d’origine étrangère » coupable d’une agression sur un dépositaire de l’autorité publique, c’est créer deux types d’inégalité :
– Une entre les français d’origine, et les ceux d’origine étrangère (la notion d' »origine étrangère » reste à définir !!).
– Une entre les français citoyens et les dépositaires de l’autorité publique : moi, pauvre citoyen, si je me fais agresser, la sanction ne sera pas la même ??? La vie d’un dépositaire de l’autorité publique n’a donc pas la même valeur que la mienne ?

En outre, une autre question me vient :
Si on retire sa nationalité à un français, il récupère quelle autre nationalité ? Va-t-on voir apparaître des SNF (Sans Nationalité Fixe) ?

Non mais sans déconner !!

PS : au fait, quand est ce que la putain de convention de Schengen seront aussi mis en application pour la Roumanie, la Bulgarie et Chypre, tous trois signataires !!

(Sources illustration : http://decheance.webcomics.fr)

Articles similaires

Be Sociable, Share!