Auschwitz – Peut-on tout montrer ?

La bande-annonce du film "Auschwitz" réalisé par l'Allemand Uwe Boll est désormais disponible en ligne. Certains refusent de la diffuser par respect pour les anciens déportés et leur famille. Vous en pensez quoi vous ? Qu'on peut tout montrer ? Ou qu'il faudrait interdire pareilles images ?

La bande-annonce du film “Auschwitz” réalisé par l’Allemand Uwe Boll est désormais disponible en ligne.

La voici (âmes sensibles, accrochez-vous, c’est du lourd quand même) :

Le film sortira en 2011.

A la vue de cette bande annonce (never forget), et à la lecture de certaines interviews du réalisateur qui a financé lui même le film, on comprend qu’il a souhaité d’une part qu’on n’oublie pas, mais aussi faire connaître ce qui s’est passé (il estime que plus de 50% de la population mondiale ignore ce qui s’est passé à Auschwitz).

Reste la question qui tue : fallait-il suggérer ou montrer ? Uwe Boll explique simplement qu’il a voulu tourner le film façon documentaire (docu-fiction). Et que de ce point de vue, il était important pour lui de montrer. Il précise aussi que les scènes violentes ne représentent même pas 20% du film et concède avoir un peu abusé pour le teaser…

Certains sites ont refusé de diffuser cette bande annonce “par respect pour les anciens déportés et leur famille”.

Vous en pensez quoi vous ?
Vous pensez aussi qu’il ne faut plus mettre de scène de viol ou de meurtre dans les films par respect pour les familles qui l’ont vécu ?
Vous préférez la suggestion aux images brutes ?
Faut-il proscrire de telles images ?

Vous en pensez quoi ?

16 commentaires

  1. Ca ne me choque pas. Du moins je ne suis pas fondamentalement contre.

    Je suis en train de lire “les bienveillantes” de Jonathan Littell, et ces images à coté de ce qui a pu se passer sont bien peu de choses.

    Après je pense que le débat est mal posé. Puisque montrer ce qu’il s’est passé ne changera pas fondamentalement grand chose dans les mentalités. Ce sur quoi il faut mettre le doigt c’est comment, d’un point de vue politique ça a pu arriver.

    Montrer ces horreurs traite la conséquence, pas la cause.
    J’espère que le reste du film s’attarde un peu plus sur ça. Sur le parcours de ces idées, sur les raisons de leurs acceptation par une grande partie de la population. A quelle niveau il y a eu un forme de manipulation? Comment cela aurait il pu être évité….?

    Bref comprendre le mécanisme, pour pouvoir s’en prévenir.
    Par que c’est bien ça l’idée hein? De voir ces horreur pour qu’on ne le reproduise plus…Alors j’attend de voir !

    Et pour comprend un peu mieux les aspects psychologique, les phénomène de masses, je ne saurais trop vous conseiller “les bienveillantes” dont j’ai parlé plus tôt. Je ne l’ai pas encore fini, mais ce livre est d’une richesse folle. Diablement intéressant, parfois déroutant, l’intelligence de l’auteur transpire dans chacune des pages.

  2. J’ai pas fini les bienveillantes… En ai lu une grosse moitié. Ce livre est excellent.
    Tu as raison sur le fond Simon.

  3. Sur l’aspect montrer ou suggérer :
    Si on considère que le cinéma, la littérature, … (même si on traite de sujets difficiles et/ou de faits réels) sont à la fois des oeuvres de fiction et des oeuvres artistiques, alors je n’ai pas de préférence. C’est la qualité de l’oeuvre, le résultat qui compte !
    Ce qui me choque, c’est le “détournement” d’images choc quand elles servent pour de mauvaises raisons.

    Sur le respect des familles qui ont vécu “des choses” :
    – Prenons la richesse et la dureté de la littérature d’après-guerres (notamment après la première) mais aussi le succès de ces oeuvres à l’époque, on peut penser qu’il y a une certaine forme d’exorcisme et de volonté de témoigner, mais aussi de savoir les lecteurs étant plus ou moins directement concernés, mais n’ayant pas tous tout vu/vécu.
    – Les nombreux récits autobiographiques (ou non) qui traitent de la drogue, la maltraitance, le viol, …
    – D’un autre côté il est compréhensible que certaines personnes, sur certains sujets, n’aient pas envie de “se le prendre en pleine face”. Mais on est pas obligé d’aller voir un film, de lire un livre, de se confronter à ce qu’on ne supporte pas. Malheureusement on ne peut pas toujours éviter de tomber sur une bande annonce à la télé, une discussion avec des amis, un gros titre dans les journaux, un accident dans la rue…

    Sur les bienveillantes (excellent) :
    – à lire aussi, écrit dans les années 50, “la mort est mon métier” de Robert Merle.
    – Et sur la première guerre : “les croix de bois” de Roland Dorgelès, “le feu” d’Henri Barbusse, etc…

  4. Merci pour tes brillantes lumières Yannick.
    Dis moi, serais tu derrière le sympathique blog http://www.imayala.fr/ ?

  5. Lol. C’est juste ce que j’en pense, puisque tu demandais ;-)

  6. Ben j’aime bien quand tu expliques ce que tu en penses :)
    Tu n’as pas répondu pour Imalaya ?

  7. Oui, Imayala c’est mon blog. Enfin, j’aimerais bien que ce soit un vrai blog ! plus diversifié un peu comme Marmelade. Mais ça reste encore un espace plutôt personnel où je mets quelques photos, et… pas de textes !!
    C’est parti d’un voyage que j’ai fait, que j’ai voulu partager à l’époque avec mes proches…

  8. @Yannick : je n’aurais qu’un mot : continue.
    Les jolies photos elles seules méritent un blog !
    Alors si en plus tu y ajouter quelques textes, faut foncer !

  9. @Yannick : sur votre blog, si en plus on pourrais lire le matériel utilisé et les réglages, ça serais encore mieux ;)
    comme dans photo du 9 novembre 2009 à 14h27 – Canon EOS 50D avec Sigma EF 24-70 f/2,8 à 24mm – 100iso, mode Priorité obturation AE, 1/160sec., f/5

  10. @SOAP : Je suis en train de chercher pour que ça se fasse de façon automatique, parce-que pour le moment ce n’est pas le cas, et j’avoue que je n’ai pas toujours le courage de récupérer les infos… manuellement.

  11. euh je ne sais pas qui est yannick mais les photos sur ce site sont en effet excellentes…
    en plus, y a un joli prénom dans ton prénom.
    pierrot, pour auschwitz, parler d’une oeuvre sans en avoir vu la globalité, c’est compliqué ; le teaser est provoquant expres, faut qu’il rentre dans ses frais, et ce sera le cas puisqu’on ne pourra pas dire au moins qu’il n’a(it) pas un oeil neuf sur la question. Par contre, c’est amistad version holocauste ou quoi ? c’est quoi ces corps trop beaux, une peau trop propre, un corps juste rachitique, souffreteux, suffisamment mais pas souillé. Une main sur le visage pour retirer les dents, ce n’est pas non plus réaliste, c’est pour une évidente décence : une dignité dans l’horreur pour l’oeil du spectateur…Un documentaire qui fait trop cinéma, c’est ça qui sera choquant. Telerama n’aimera pas, alors beaucoup aimeront.
    ++ yann

  12. Perso, je pense qu’on peut tout montrer. Comme on peut rire de tout.

  13. Et moi j’aime les commentaires de Telerama.
    Ils sont souvent dans le juste.

  14. merci simon, tout à coup je me sens moins seul…

  15. Bonjour,

    Le problème est qu’il faut avant tout connaître Uwe Boll dont la tête est mise à prix par les fans de jeu vidéo (pour avoir massacré les dits jeux dans les films dérivés). Je me permet de laisser un trait de sa bio sur nanarland (le site des mauvais films sympathiques) http://www.nanarland.com/acteurs/Main.php?id_acteur=uweboll.
    Uew Boll est en effet connu pour être un réalisateur de films plus que mauvais pour le spectateur mais bon pour son porte feuille.

  16. @Détonateur : à vrai dire, mon propos n’était pas ici de savoir s’il est bon réalisateur ou pas… Et j’avais lu cet article à la rédaction de celui ci-dessus.
    Merci de ta contribution.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.