“digital marmelade, vous voulez bien parler de mon livre ?”

Ben oui mais faudrait qu'on le lise avant...

Nous avons été contacté ce jour par un auteur qui vient d’être publié.

Dans un mail fort bien tourné, il nous présente son ouvrage et nous invite à le présenter à notre lectorat.
Joints au mail, 5 pages extraites du livre (qui en contient 240), et deux liens : une interview écrite de l’auteur et un article sur un blog.

Réponse de digital marmelade :
“On voudrait le lire avant, vous nous l’envoyez ?”

Réponse de l’auteur :
“Contactez mon éditeur, c’est pas moi qui gère”

Réponse [non envoyée] de digital marmelade :
“Bon, ben tant pis”

5 commentaires

  1. Vilain ! :O

    (Bien fait !)

  2. Ben ça alors !?!
    Foutage de gueule géant ou record du monde de la maladresse ?

    Quoi qu’il en soit => A hurler de rire ;-D

    PS. faut envoyer la réponse… ne serait-ce que pour rendre service.

  3. J’ai un peu “dramatisé” l’histoire. L’auteur m’a dit qu’il transmettrait ma demande à l’éditeur…
    Mais je suis quasi certain que ça n’aboutira pas.

  4. Ah ben bravo !!!
    Si tu “tombes” dans le sensationnalisme médiatique maintenant.
    :-)))))

  5. Je suis l’ éditeur . C’est quoi c’bordel !!. Vous permettez ! , je ne n’ai pas fiiini de le lire… NON MAIS !. Et pi… , d’ abord , j’ y comprends rien à son bouquin ! Y’a pas de début !?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.