Le clair-obscur Guillaume Bresson

Artiste anachronique ?

Guillaume Bresson n’a pas encore 30 ans. Et Guillaume Bresson peint. Il aurait pu choisir le graff ou le pochoir, tellement de son époque.
Pourtant sa facture est très classique. Son inspiration est à chercher plutôt du côté de Nicolas Poussin que de Banksy.
Pourtant Guillaume Bresson peint la rue et sa violence, le HLM ou le parking en bas de chez lui.

La technique très minutieuse de Guillaume Bresson fait prendre à ses oeuvres des allures de fresques contemporaines, que l’on observe avec distance, et non dans l’immédiateté d’une actualité chaude.

Pour faire plus ample connaissance avec Guillaume Bresson, rendez-vous à 6:09 de cette vidéo.

5 commentaires

  1. Vraiment excellent ! Très belle découverte, merci. Même si je n’accroche pas du tout sur la 3eme, les 3 autres sont vraiment remarquables.

  2. le troisième pourrait être un hommage, en tout cas une influence, direct à la “mort de Sardanapale” de delacroix, enfin je crois :

  3. Superbe!
    Pour moi, le 3° me fait penser au Caravage.

  4. Et bien, que de références ! Quand je vous disais que le jeune homme ne faisait pas dans le pochoir !

  5. Ben moi ça me fait penser à mon beauf ;0) J’aime !
    @Yann. Je crois aussi ;0)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.