-->

Le pitch de la pub pour la Peugeot 508

Par

Depuis quelques temps, cette pub pour la nouvelle Peugeot 508 passe régulièrement sur le petit écran.

Si vous ne l’avez pas encore vue, c’est le moment :

Et bien digital marmelade s’est procuré le pitch envoyé par l’agence de pub au directeur de la com’ de Peugeot.

Le voici pour vous en exclusivité !

Objet du mail : future pub Peugeot 508, le pitch

Salut coco,

Bon, voilà, avec l’équipe, on a pas mal réfléchi à votre campagne spots tv pour la nouvelle 508.

On s’est dit qu’il faudrait montrer un jeune cadre dynamique oppressé par la vie de bureau, et qui ne trouve que le calme et la sérénité dans la nouvelle Peugeot 508.

Donc coté rendu, on a pensé faire ça en tournant avec des couleurs sobres et simples : noir, gris et blanc. Le blanc, c’est pur, le noir, c’est classe et puis la caisse, à la fin, on la montre en noir, et le gris, ça a un coté métal qui renforce bien l’esprit du truc.

Ambiance sonore : ça va vite, c’est bruyant, bruits de bureaux.

Les plans s’enchaînent très rapidement.

(NDLR : on commence par montrer la journée de bureau)

Une main raccroche un téléphone de bureau
Une main règle la hauteur d’un fauteuil de bureau
Du café est versé dans une tasse
Gros plan sur un visage à hauteur d’yeux
Très gros plan sur une horloge design
Gros plan sur la mine d’un stylo en train de signer un document
A nouveau du café versé dans une tasse
Un cadre au téléphone derrière un bureau
Plan sur ce même cadre depuis l’extérieur au travers d’une fenêtre, la seule du mur
Re plan sur le cadre au téléphone, plus serré
Plan sur des documents en main
Gros plan sur le regard du cadre
Jauge de chargement sur un écran d’ordinateur
Une main met du papier dans l’imprimante
A nouveau un stylo en train de signer
Gros plan sur une horloge
Plan sur un téléphone qui vibre
Plan général sur un bureau, celui du cadre
Gros plan sur la bouche du cadre, au téléphone
Raccrochage du téléphone

(NDLR : on reste sur la journée de bureau, mais qui se termine par une réunion)

Le cadre se lève.
Plan sur le cadre qui traverse les bureaux
Gros plan sur une imprimante
Gros plan sur une bonbonne d’eau de bureau
Gros plan sur le dos du cadre qui traverse les bureaux
Gros plan sur un regard derrière des lunettes qui regardent le cadre qui traverse les bureaux
Gros plan sur une poignée de main
Gros plan sur un téléphone de bureau
Gros plan sur un menton soutenu du pouce.
Gros plan sur une signature
Gros plan sur un café
Gros plan sur un visage, un homme.
Gros plan sur des mains qui argumentent
Gros plan sur une horloge
Des mains qui argumentent encore
Gros plan sur un vidéoprojecteur
Gros plan sur un café
Re une signature
Re une horloge
Re un visage
Gros plan sur les jambes d’un cadre sous une table de réunion
Re café
Gros plan sur un ventilateur
Gros plan sur le cadre
Des gens se lèvent d’une table
Re poignée de main
Le cadre se dé-serre la cravate en traversant les bureaux
Plan sur une main qui ouvre une porte de voiture

(NDLR : La journée de boulot est terminée. Là, dès qu’il est en contact avec la voiture, on change d’ambiance sonore : du feutré, du très calme. Les plans qui suivent sont plus longs, plus lents)

Il est au calme
Il roule, sans bruit.
Il n’y absolument aucune circulation, la ville est déserte
Il arrive devant un hôtel

(NDLR : à l’hôtel, le rythme reprend de plus belle)

Gros plan sur un doigt qui appuie sur un bouton dans un ascenseur
Gros plan sur l’ouverture d’une chambre d’hôtel avec une carte
Gros plan sur la main qui abaisse la poignée de la porte.
Gros plan sur le mini sac de voyage jeté sur le lit
Gros plan sur les chaussures enlevées du bout des pieds
Gros plan sur la veste rangée sur un cintre dans la penderie
Douche du cadre
Gros plan sur le cadre en peignoir de bain qui tape sur un clavier
Gros plan sur la fermeture d’une chemise.
Le cadre marche dans la chambre tout en téléphonant.
Gros plan sur sa montre
Anouveau plan sur le cadre au téléphone
Plan du cadre qui ramasse sa veste sur le dos d’un fauteuil en cuir.
Il enfile sa veste
La porte de la chambre d’hôtel se ferme

(NDLR : il est repassé à sa chambre pour se doucher, se changer, et il enchaîne sur un repas d’affaires)

Gros plan sur un un serrage de main
Plan 4 personnes au restaurant, repas d’affaires.
Gros plan d’une blonde qui se tient le menton en parlant
Gros plan sur un stylo qui prend des notes
Gros plan sur un visage, un sénior qui fait partie des 4 personnes autour de la table
Re stylo en gros plan qui note « 150 K€ »
Gros plan sur le cadre
Gros plan sur une cadre au téléphone à table
Gros plan sur serviette de table reposée sur la table
Serrage de main.
Carte de la porte d’hôtel

(NDLR : sa journée de boulot est enfin terminée)

Cadre au lit, il bosse encore
Il éteint la lumière
Nuit de sommeil

(NDLR : la lendemain, c’est reparti au même rythme effréné)

Il ouvre les rideaux
Plan sur son petit déjeuner, du café.
Il lace ses chaussures
Ramasse son sac

(NDLR : il prend sa voiture pour aller bosser, on ralentit à nouveau les plans et on calme l’ambiance sonore)

Referme la porte de sa voiture
Il roule, et il est au calme
Il part bosser

Et on finit par un plan sur la voiture, le slogan, le jingle, emballé c’est pesé !

Et tout ça pour un spot qui dure une minute.

Qu’est ce t’en dis coco ? On fonce ?

P.

Articles similaires

Si vous avez aimé, partagez !

Mots-clés :

3 Comments

  1. Evidemment, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite

  2. Ils ont reçu le même pitch chez Volkswagen !!

Leave a Comment