Le poker, les raisons du succès

Une modeste analyse, en 6 points clefs.

Le poker est partout.

Une étude de Poker Players Research (http://www.pokerplayersresearch.com/Default.aspx), estimait en 2010 à 1,2 millions le nombre de joueurs pratiquant le poker en ligne en France.

Toujours dans la même étude, on y apprend que 42% des joueurs Internet pratiquent simultanément le poker en live de manière régulière dans les casinos ou lors de parties privées

Bref, le poker n’est pas un phénomène de mode comme on a pu l’entendre parfois, ce que j’ai d’ailleurs toujours contesté. Il est le jeu de société le plus pratiqué actuellement en France. Et sans doute comme aucun autre jeu ne l’a jamais été.

Pourquoi pareil succès ? Je vous livre ci-dessous un début d’explication, en 6 points clefs, qui n’engage que moi.

NDLR 1 : pour ceux qui connaissent le jeu, je parle ici de poker hold’em no limit en tournoi freeze out.
NDLR2 : si vous n’avez rien compris au NDLR1, je vais tâcher que vous soyez en mesure d’apprécier tout de même la suite.

1. Le poker est un jeu aux règles simples qui nécessitent assez peu de matériel
Les règles du jeu sont simples et courtes. Il y a assez peu de subtilités dans ces dernières. Cela rend le jeu accessible au plus grand nombre. En outre, seul un jeu de cartes et quelques jetons sont nécessaires, pour réunir 10 joueurs autour d’une partie.

2. Le poker est un jeu d’argent
Oui, au poker, on joue de l’argent. Et on peut donc en gagner. Faites une partie de billes avec des amis. Ajoutez-y des mises que le vainqueur empochera. Et vous verrez à quel point la partie de billes prend une toute autre dimension.

3. Le poker est un jeu d’élimination
Le gagnant au poker est le dernier joueur à n’avoir pas été éliminé durant la partie. Il ne doit en rester qu’un. Cet aspect rend la victoire plus grande, sans concession. On ne peut pas gagner au poker que de quelques points. On gagne parce que tous les autres joueurs ont été éliminés, parce qu’il n’en reste qu’un. C’est highlander !
Ce principe d’élimination ne rend pas que la victoire plus belle, mais aussi la défaite plus cruelle. Lorsqu’un joueur est éliminé, les autres continuent de jouer, de s’amuser, alors que pour lui, c’est fini de chez fini !

4. Le poker est un jeu de hasard
Il est très rare de jouer un coup au poker sans la moindre chance de le gagner. Parce que le poker est un jeu de hasard, un joueur, si mauvais soit-il, aura toujours une chance de gagner. Tout le monde a donc sa chance. Dans d’autres jeux (échecs, bridge, dames par exemple), jamais un joueur amateur ne pourra espérer battre un champion du monde. Alors qu’au poker, on peut le battre. Avouez que la perspective est bien plus sympa non ?

5. Le poker est un jeu de mensonges
Au poker, on a le droit de mentir. Cette dimension du “mensonge autorisé” dans un jeu et qui permet parfois de faire gagner un coup, est quasi inexistante dans les autres jeux.

6. Au poker, on joue aussi contre soi-même
Parce que le poker est un jeu de patience, que les rebondissements, fruits du hasard, sont légions, et que l’élimination est cruelle sous le regard des adversaires, il requiert une grand maîtrise de soi et de ses émotions. C’est bien le seul jeu que je connaisse pour lequel il existe un terme pour dire “pétage de plomb” (Tilt), c’est pour dire !

Et vous, vous en pensez quoi ?

2 commentaires

  1. Check !

  2. C’est payé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.