Interview franc maçonnerie

Nouvelle interview sur digital marmelade. Qui déroge un peu à la règle des métiers. Certes, c'est d'un maçon dont il s'agit. Mais il ne monte pas des murs, non, non ! Un maçon de la franc maçonnerie...

digital marmelade : “Monsieur X, pourriez vous vous présenter en quelques mots ?”

Monsieur X : “J’ai 30 ans, deux enfants, je travaille dans la fonction publique. Je suis maçon depuis quatre ans.”

digital marmelade : “Monsieur X, vous avez accepté de répondre à nos questions sur la franc maçonnerie, à condition que votre nom ne soit pas cité. Pour commencer, pourriez-vous nous préciser ce qui a motivé ce souhait de l’anonymat ?”

Monsieur X : “Par tradition, la franc-maçonnerie est discrète et non secrète. Les loges ne dévoilent jamais les noms de leurs membres et on ne doit jamais révéler l’appartenance maçonnique d’un frère ou d’une sœur sans son accord. Par contre, il est tout a fait possible de librement assumer sa qualité de maçon, d’en parler autour de soi et d’en être fier. C’est même, de plus en plus, une attitude qui se développe et qui est encouragée par les obédiences qui espèrent, par ce moyen, réussir à communiquer et à lutter contre les idées fausses et les erreurs. Il y a en effet beaucoup de croyances qui associent la maçonnerie à une religion, à une secte, à un club service ou à une organisation politique. L’anonymat n’est donc qu’une mesure de protection contre ceux qui pourrait s’accrocher à leurs visions floues et m’en tenir rigueur ailleurs qu’ici. Il suffit de voir la crainte et la haine que la maçonnerie à concentrer pendant la seconde guerre mondiale et qui existe encore de nos jours (L’église catholique n’excommunie plus les maçons que depuis 1983). Toutefois, j’en parle volontiers de vive voix avec ceux qui le désirent et je propose régulièrement à certains de rejoindre la maçonnerie. Le club de poker bien connu par ici est d’ailleurs un formidable vivier de recrutement et de débat.”

digital marmelade : “Vous parlez de frères et de soeurs ?”

Monsieur X : “La franc maçonnerie est une fraternité. Elle se veut un moyen pour les individus de se réunir et de tisser des liens. Il n’est pas question de réunir des personnes qui se ressemblent uniquement, mais un éventail représentatif de la société. Les seules raisons qui motivent un refus d’admission en maçonnerie dès le départ sont l’appartenance au front national et ne pas avoir un casier judiciaire vierge.
Entre nous, nous nous tutoyons tous, et croyez moi, il y a certaines personnes qu’il n’est pas facile de tutoyer, et nous nous faisons toujours les trois bises fraternelles (qui symbolisent l’effort de pensée ternaire).
Il y a une différence entre la fraternité et l’amitié. La fraternité englobe des notions d’entraide et de respect dès le départ. L’amitié vient par la suite.”

digital marmelade : “Un casier judiciaire vierge ? Pas le droit au pardon dans la franc maçonnerie ?”

Monsieur X : “Les francs maçons se disent “libres et de bonnes mœurs”. En étant présumé innocent ou après avoir purgé ta peine, il n’y a pas de souci. J’avoue ne pas m’être intéressé au problème car je n’y ai pas été confronté. Je me renseignerai. C’est un peu comme pour rentrer dans la fonction publique, on te demande un casier judiciaire vierge. Les petits délits s’effacent avec le temps.”

digital marmelade : “Vous parlez d’un vivier de recrutement : la franc maçonnerie recrute des nouveaux membres ? En permanence ?”

Monsieur X : “Oui bien sûr. Il n’est pas question de recruter pour faire du chiffre ou d’être rentable. L’adhésion annuelle de mon obédience est de 250 euros par an, c’est moins cher qu’un club de sport. Elle comprend la location des locaux, les frais de gestion et la participation aux œuvres caritatives. C’est une association loi 1901 qui n’a pas le droit de faire des bénéfices. Ils ont bien sur un capital immobilier hérité du passé.
Nous recrutons donc parce que c’est en étoffant nos rangs de personnalités et d’avis différents qu’on s’enrichit. Personnellement, je trouve l’expérience unique et fantastique, j’ai donc naturellement envie de la faire partager à ceux chez qui je sens une sensibilité, un désir d’aller plus loin, ou des interrogations sur la vie et ses buts. C’est en regroupant les pierres qu’on construit les cathédrales. Si par cette interview, certains ont des questions ou des demandes, qu’ils n’hésitent pas d’ailleurs.”

digital marmelade : “Et existe t-il des façons de se reconnaître entre “frères” et “sœurs” ?”

Monsieur X : “Oui, il existe des signes, des “attouchements” et une connaissance du rituel. Il existe aussi un vocabulaire particulier. A travers certaines questions, on arrive à se reconnaître. Cela m’est arrivé récemment sur mon lieu de travail ou j’ai découvert un vieux maître maçon chez quelqu’un que je croisais tous les jours au travers d’une phrase qu’il a prononcé. Au fil du temps, on se rend compte que la façon d’être change vraiment dans le bon sens, on découvre des personnes plus attentives, plus réfléchies, plus ouvertes et plus tolérantes. Vous n’imaginez pas le nombre de personnes que l’on connaissait à l’extérieur et que l’on peut croiser dans les parvis autour des loges.
Il n’est pas non plus question de réseau de connaissance ou de favoriser des frères sur le plan professionnel. On sait juste que quand on rencontre un maçon, on peut être sur de ces valeurs et de son goût du travail.”

digital marmelade : “Nous n’y connaissons pas grand chose chez digital marmelade en franc maçonnerie. Commençons par le début : comment êtes vous rentré dans la franc maçonnerie ?”

Monsieur X : “C’est une façon de penser qui m’a toujours attiré ainsi que l’idée de laïcité. J’ai entendu parlé de maçonnerie un jour et le reste s’est enchainé naturellement. J’ai entrepris les démarches et un an après, me voici, assistant au tenue. La procédure d’enquête préalable à l’initiation est passionnante et constitue en elle même une première étape. Les débuts sont hésitants mais on est rapidement envahi par la puissance du rituel et du symbolisme. Il suffit de se laisser porter par ce que l’on ressent. Il n’y a rien de plus simple que le symbolisme.
J’y ai rencontré des gens ordinaires, des gens comme moi de toutes origines, religions ou couleur de peau, et pas des élites intellectuels ou financières. J’y suis rentré jeune puisque j’avais 27 ans. Nous sommes désormais quelques uns à y être rentrer avant 40/50 ans et c’est une avancée. J’ai choisi une loge mixte et symbolique, la grande loge mixte de France (GLMF : http://www.glmf.fr/). Il existe en effet des loges uniquement masculine ou féminine et d’autres traitant plus de sujets de société que de symbolisme. Pour moi, la mixité était une évidence, je ne voyais pas au nom de quoi j’avancerais mieux loin des femmes et j’ai préféré commencer par un travail sur moi même avant d’appréhender avec méthode les sujets de société.”

digital marmelade : “Lorsque vous dîtes “le reste s’est enchainé rapidement” : c’est à dire ? Comment rentre ton dans la franc maçonnerie ? Il vous a fallu un an pour y rentrer ? Y a t il des critères pour y rentrer (vous parlez d’age par exemple…) ?”

Monsieur X : “Il doit y avoir un âge minimum de 25 ans je crois, il faudrait vérifier. Pour y rentrer, il y a quelques étapes à suivre. C’est l’inverse des sectes chez qui il est facile de rentrer mais difficile de sortir, en franc-maçonnerie, il est relativement difficile d’y rentrer, mais un simple mot suffit à en sortir. Le parrainage est un mode de choix pour faire le premier pas, mais il est possible aussi d’envoyer une simple lettre de motivation au siège de l’obédience de votre choix. Une fois cette lettre envoyée, il se passera trois mois avant qu’un maître de la loge ne vous contacte pour vous rencontrer et discuter avec vous de vos motivations. Il y a ensuite un vote en loge sur la suite à donner à votre demande. Ce vote étant favorable, vous rencontrerez trois enquêteurs maître maçon qui retraceront avec vous vos idées, vos valeurs, vos motivations, vos croyances, votre vie sociale et professionnelle. Le but est juste de mieux vous connaître et en aucun cas de juger de quoi que se soit. Vous serez par la suite convoqué lors d’une tenue pour une ultime épreuve appelé le passage sous le bandeau qui consiste en une série de questions diverses et variées auxquelles le postulant répond avec sincérité. C’est un grand moment je vous l’assure. Et enfin, l’initiation. Je ne vous en direz rien, c’est une soirée magique dont tous les maçons gardent un souvenir mémorable.”

digital marmelade : “Vous parlez de “tenue”, de quoi s’agit-il ?”

Monsieur X : “Une tenue est une réunion de maçons. C’est là ou se met en place le rituel, une sorte de mise en place d’un temple de la raison dans lequel on peut travailler sereinement. Les maçons y revêtent leur tablier, symbole du travail et de la nécessité de se protéger des éclats. On y retrouve les symboles bien connus : équerre, compas, règle, pavé mosaïque, … Une tenue se déroule suivant un ordre du jour préétabli comprenant généralement une planche (une sorte d’exposé fait en loge) dont les thèmes sont aussi variés que : “La symbolique des lettres de l’alphabet”, “Le vin et le fromage”, “Le silence”, “La géométrie”, … Et certains orateurs valent vraiment le détour. Chaque maçon doit présenter une ou deux planches par an au début sur des sujets caractéristique de son grade (apprenti ou compagnon). Les maîtres proposent des travaux sur les sujets de leur choix.
La tenue comprend le travail en loge mais aussi les agapes. C’est le repas traditionnel qui suit le travail. Il est souvent très animé et très arrosé. Il permet de renforcer les liens fraternels et de continuer les débats en salle humide comme on dit.”

digital marmelade : “Vous avez tout de même un vocabulaire bien à vous… Une loge symbolique ? Qu’entendez vous ici par symbolisme et travail sur vous même ?”

Monsieur X : “Le symbolisme est une forme de philosophie (dans le sens de la recherche de sens et de réfléchir sur tout ce que fait l’Homme) qui a l’inverse de la philosophie qu’on nous enseigne au lycée et en faculté, ne nécessite aucune connaissance ou lecture préalable. Le symbolisme n’impose pas la possession d’une immense culture pour être accessible. Il se base sur les symboles et leurs différentes interprétations qui nous permettent de comprendre que chaque idée n’existe que par et avec son contraire, et qu’il y a donc toujours besoin de réunir ses opposés pour trouver le chemin du milieu. Il nous ouvre le chemin de la pensée ternaire. Les loges symboliques se consacrent sur le travail sur notre pensée, sur notre “moi” intérieur. Je cherche à comprendre pourquoi je pense cela, pourquoi je crois en cette idée. J’apprends à gérer mes émotions et mes idées reçues pour qu’elles ne nuisent pas à ma compréhension du monde extérieur, en dans mon cas, il y a du travail. Encore une fois, en maçonnerie, personne n’a de réponse. L’essentiel est de réfléchir, de mettre en doute, de critiquer, et de reconstruire. Personne ne vous dira qu’il a la réponse à quelque chose, mais tout le monde vous dira que votre réponse est une bonne réponse et qu’elle apporte quelque chose, qu’elle est une pierre à l’édifice.”

digital marmelade : “Et si j’ai bien compris, il existe des loges sur des sujets de société, au sens large ou concentré sur un sujet en particulier ?”

Monsieur X : “D’autres loges travaillent exclusivement sur des sujets dit de société. Par exemple : L’euthanasie, la violence, la condition des femmes, … Chaque année, toutes les loges présentent des travaux. Nous avons travaillé sur la tolérance cette année. Les obédiences qui traitent les grands sujets de société envoient régulièrement les synthèses aux députés et aux ministres. Souvenez vous que la loi sur l’IVG ou sur la création des syndicats sont des projets maçonniques construit en loge et dont les maçons ont grandement facilité la mise en place.
Lors du choix de l’obédience dans laquelle vous souhaitez entrer, il suffit de choisir suivant que vous ayez envie de travailler entre hommes, entre femmes, ou dans la mixité, et suivant que vous souhaitiez travailler des sujets philosophiques et sur vous même ou bien vous concentrer sur les grands sujets de société. Je pense cependant qu’il faut commencer par le premier pour ensuite être efficace dans le deuxième.”

digital marmelade : “Et c’est quoi la franc maçonnerie, telle que vous la vivez ?”

Monsieur X : “Je vis cet engagement comme une façon de voir la vie, de se découvrir soi même et d’être avec les autres. La franc maçonnerie ne se base sur aucune vérité révélée, elle ne soutient aucun dogme et n’impose aucune croyance. J’aime les valeurs de base qu’elle véhicule : la laïcité, la tolérance, le respect des autres et de soi même, la fraternité, les valeurs morales, et la glorification du travail. Il est vrai que je la vis aussi comme une remarquable occasion de passer des soirées exceptionnelles sur beaucoup de plans, avec des personnes intéressantes autour de thèmes très variés. J’apprends à chaque tenue et à chaque rencontre. L’objectif de la méthode maçonnique est de réussir à se forger ses propres idées de façon progressive et méthodique en écoutant les autres et sans se laisser influencer par la pensée commune (télévision, religion, dogme ou autre vérité non vérifié). Cela ne peut qu’être productif et utile. Développer un sens critique aiguisé en même temps que des qualités d’écoute réelles, un bel objectif qu’il me faudra encore de nombreuses années de maçonnerie pour atteindre.”

digital marmelade : “Sans se laisser influencer par la pensée commune… La franc maçonnerie n’est t elle pas elle même une “pensée commune” ?”

Monsieur X : “Je ne pense pas au contraire. Encore une fois, en maçonnerie, personne ne vous apprendra rien, et tout le monde vous dira toujours que vous avez en partie raison. Il vous faudra vivre le rituel et découvrir par vous même les choses. Personne ne vous dira ce qu’il faut faire ou penser, ce sera à vous de le décider. Quoi que vous fassiez, cela sera toujours utile et vécu comme positif par le groupe. Seules les valeurs et l’envie de travailler sont communes.Chacun est libre de croire ou de ne pas croire aux vérités de son choix, du moment qu’il comprend que l’autre ne pense pas forcément pareil.”

digital marmelade : “Vous dites qu’il vous faudra de nombreuses années pour développer votre sens critique avec des qualités d’écoute réelles. Oui, mais ne peut-on s’appliquer cette doctrine sans avoir à passer par la franc maçonnerie ?”

Monsieur X : “Il est toujours possible de développer cela tout seul. Certains en sont capables. Ils sont rares.
Vous savez vous même, Pierre, que rien n’est plus sérieux que le jeu. Le rituel maçonnique est une sorte de jeu qu’il faut vivre et ressentir pour en comprendre l’essence. C’est à travers lui qu’on arrive à aller plus loin. Il agit au plus profond de nous et transcende nos sentiments pour intégrer ces notions naturellement. Il est une aide au développement personnel et en même temps un vrai plaisir à vivre. Le rituel, c’est le vrai secret maçonnique, impossible à décrire ou à retranscrire. Il faut le vivre pour le comprendre.”

digital marmelade : “Un grand merci Monsieur X (NDLR : c’est toujours kiffant d’interviewer un mec en l’appelant Monsieur X)”

Monsieur X : “Merci à vous. Je reste à disposition pour les questions en commentaires, au cas où…”

22 commentaires

  1. Moi qui me suis toujours posé des tas de questions, avec les à prioris qui vont avec, ton interview de Monsieur X (je comprends le kiff! ^^) a levé pas mal de voiles… Merci Pierre! ; ) Les sujets travaillés ds les loges et leurs finalités donneraient presque envie de rejoindre cette fraternité pr le coup…! On s’inscrit comment…? ; )

  2. “Le parrainage est un mode de choix pour faire le premier pas, mais il est possible aussi d’envoyer une simple lettre de motivation au siège de l’obédience de votre choix”

  3. En ce qui me concerne, le courrier est parti il y a un mois (par mail) Il manque une information à mon sens importante: dans le choix de l’obédience que l’on choisi il faut effectivement tenir compte de (1) la mixité/non mixité, (2) sujets philosophique/de société et aussi (3) croyance en Dieu/croyance en qqchpar ex le grand architecte de l’univers, ou rien d’ailleurs. Toutes les obédiences n’ont pas la même position sur ce dernier point. Merci pour l’interview. j’ai 33 ans. je me retrouve dans les réponses de l’ami X.

  4. Ghislaine Bataillé

    Merci à vous, Monsieur X, et bravo pour votre analyse d’approche de la FM. Je pense que vous êtes un vrai FM (et non un Bon FM, car on est Apprenti toute sa vie). Par contre, les agapes ne sont pas toujours “très arrosées” – cela doit surement arriver mais, attention, à ne pas faire croire que c’est “tout le temps” le cas. Fraternellement

  5. Artcile très instructif. Merci digitalconfiot’ et Mister X

  6. Effectivement, Ghislaine a raison, les agapes ne sont pas arrosées, elles sont vivantes. Loin de moi l’idée de les faire passer pour des beuveries.

    Concernant la croyance en Dieu, il est vrai que certaines obédiences sont déistes. Le grand architecte de l’univers est Dieu pour elle. Cependant, une majorité des obédiences laissent au choix du frère ou de la sœur la signification qu’il souhaite donner au grand architecte. Il peut être un dieu quelconque, ou plus fréquemment la raison, ou la capacité à réfléchir. Pour le peu que j’en ai vu, les maçons sont le plus souvent, dans les obédiences que je fréquente, agnostiques ou athées. Il y en a qui croit en un Dieu mais j’avoue que la religion est plus souvent comparée à une béquille qui aide les faibles à marcher. Il y a la aussi un certain manque de tolérance sur lequel nous devons encore travailler.
    Il est probable que nous puissions nous croiser en d’autre lieu Rob.

  7. Qu’il est bon, comme le dit Ghislaine, de lire un vrai maçon qui permet aux profanes le questionnement et la réflexion. On sent que l’interview est vrai, on y perçoit le vrai ressenti, le bonheur d’être maçon car ça en est un sans aucune exagération. J’apprécie d’autant plus que tu as choisi une loge mixte qui n’exclut donc pas 50% de l’humanité, ce qui est la vraie vie pour moi car au quotidien hommes et femmes vivent ensemble et doivent le poursuivre en loge. Bien fraternellement.

  8. Excellent…

  9. Sujet très intéressant mais qui ne me donne pas envie pour autant de devenir franc-maçon !
    Comme dit Cerise (enfin elle ne dit pas cela mais elle a employé ces termes), tout ceci existe aussi dans la vraie vie !
    Fraternellement

  10. ” Personne ne vous apprendra rien ” ,” l’autre ne pense pas forcement pareil “, tolérance , respect , fraternité, valeurs morales. La franc maçonnerie c’est l’idéal que l’on voudrait pour notre Société .

  11. Otschapovski Pennel

    Je suis dans l’impossibilité de m’inscrire vu mon grand âge et l’impossibilité de bouger , cependant je fus instruite par ‘””les Roses Croix “”Océanscide California , en France , je suis en relation avec beaucoup de Francs Maçons et je souhaite continuer le dialogue
    Suis je obligée de m”inscrire dans une loge pour continuer à correspondre
    Il me semble que béquille où pas Dieu ou le Grand Architecte de l’univers m’a bien aidé jusqu”à présent ,et me donne la possibilité d’intervenir sur des sujets graves dont j’ai eu l’expèrience
    fraternellement

  12. et puis quand on peut s’arranger après divers reports pour qu’un juge frère récupère un dossier ou l’on est en cause et s’en sortir avec une relaxe venue d’ailleurs, on est quand même super content de la famille :D

  13. “Chaque année, toutes les loges présentent des travaux. Nous avons travaillé sur la tolérance cette année. Les obédiences qui traitent les grands sujets de société envoient régulièrement les synthèses aux députés et aux ministres. Souvenez vous que la loi sur l’IVG ou sur la création des syndicats sont des projets maçonniques construit en loge et dont les maçons ont grandement facilité la mise en place.”

    Je pensais que la Franc maçonnerie était indépendante et prônait la laicité . En intervenant de la sorte elle fait exactement le contraire non?

  14. “Il y a la aussi un certain manque de tolérance sur lequel nous devons encore travailler.”

    Mr X, les loges dites régulières qui sont les plus anciennes, reflètent la VRAIE maçonnerie.

    Que l’Eglise Caholique condamne la FM est une chose mais que le FM y réponde négativement en luttant contre l’Eglise en est autre.

    85% de la population mondiale adhère à une religion. En scandinavie, les loges obligent la croyance en Dieu.

    Les loges d’athées sont, à mon sens, les loges “intégristes” de la FM.

  15. “Je pensais que la Franc maçonnerie était indépendante et prônait la laïcité . En intervenant de la sorte elle fait exactement le contraire non?”

    Quel rapport avec la laïcité ? La laïcité est un préalable à tout. C’est la base de toute réflexion. Il n’y a rien de contraire à cela ici.
    Indépendante ? Bien sur que oui. Certaines obédiences ne font que proposer un point de vue aux représentants du peuple. Ce sont eux qui décident ensuite de ce qu’ils en font. Indépendante oui, car elle n’a que faire du bord politique de ceux qui représentent la population. L’essentiel est de proposer, d’être un laboratoire d’idée et d’être utile.

    Quand à votre point de vue sur les loges athées intégristes, je crains que vous fassiez fausse route Thomas. Il faut tout de même vivre avec sont temps.Cela pouvait être le cas au 18éme siècle car l’environnement culturel et la société l’imposait. Mais aujourd’hui, dire que les athées sont intégristes n’est pas acceptables. La FM actuelle est ouverte. Certes j’y croise plus d’athées que de défenseur d’une religion quelconque mais ceux qui croit y sont acceptés comme tout un chacun. Chacun est libre de croire en ce qu’il désire.

    Ce n’est pas parce que 85% de la population mondiale vit dans une enclave culturelle qui impose la religion et qui pousse à y croire sans réserve et sans réfléchir que nous devons faire pareil. Heureusement d’ailleurs.

    En Scandinavie, peut être qu’on oblige à croire en Dieu en loge, j’ai toutefois du mal à croire à une tel obligation. En Afghanistan, les néo fondamentalistes qui ont été au pouvoir et se battent toujours pour le reconquérir, ont imposé la tchadri aux femmes tout en leur interdisant toute activité, imposé la loi sur la lapidation pour adultère, prohibé le sexe hors mariage, et supprimé tout forme de média. Eux aussi ont imposé la croyance en Dieu. Imposer une croyance ne mène pas loin.

  16. Vous n’ignorez pas que beaucoup d’hommes et femmes politiques sont FM.
    Certains travaux remis au Parlement et/ou gouvernement ne tombent donc pas sur n’importe quel bureau.
    Je ne dis pas que c’est chaque fois le cas mais il va de soi qu’un frère les lira très attentivement.

    Vous dites que la FM est ouverte je veux bien vous croire mais alors comment expliquez vous qu’en Belgique certaines loges interdisent à leurs membres de présenter des travaux dans d’autres loges? Il s’agit notamment de la Grande Loge Régulière de Belgique pour ne pas la citer et cette affirmation provient de son site.

    Enfin, l’athéisme est un concept vide. Les athés, se trouvant dans les loges modernes et libérales ont une tendance anti-cléricale et confondement, bien malheureusement, laïcité et anti cléricalisme. Je dis ceci car je connais des FM issus de ces loges et leur point de vue est bien tranché sur la question : les cathos sont des conservateurs anti-maçons.
    A partir de ce moment, il y a déjà une entorse au principe d’ouverture et de tolérance…

  17. Mon T:. C:. F:., j’apprécie, les réponses que tu apporte à ces quelques questions, mais le chemin est encore long, quoi qu’il en soit, il semblerai que tu as pris la bonne direction.
    Néanmoins, permet mois de te dire ceci:” Sache que tu ne seras jamais déçus par la F:. M:., mais parfois par certains F:., qui ne sont que des Hommes avant tout.” Voilà très Fraternellement je te fais la T:. A:. #André:.

  18. Mon TCF ? Mon très cher frère ?
    La T: A: ?
    La déception peut venir par ceux qui ne sont que des Hommes avant tout, avec un H majuscule ?
    Des fois, j’ai du mal à suivre…

  19. Pour Pierre Bonjour,
    T:. C:. F:., =Très Chère Frêre
    T:. A:., = Triples Accolade,

    Ceci fait parti de la façon d’écrire les abréviation Maçonnique qui sont facilement reconnaissable par les “Initiés”, il existe aussi l’alphabet Maçonnique et la correspondance des chiffres par rapport aux lettres.
    Mais il n’y a là rien de secret puisque dans toutes les bonnes Librairies il est mis a disposition, de tous des recueil, avec tout sur la Franc-Maçonnerie, mais comme le disait notre T:. C:. F:; Monsieur X, et certaines S:. “intervenante que je salue au passage” il faut vivre la Maçonnerie pour en découvrir les Arcanes, et ressentir ces vibrations que nulle part ailleurs l’on peut s’imaginer. Reste à votre écoute pour les interrogation que vous pourriez avoir ainsi que d’autres profanes dont la curiosité n’aurait d’autres but que la démarche de Frapper à la porte du T:., très Fraternellement “T:. Frater:.”.
    #André:. { Initié en 1991}

  20. Merci André pour ces précisions.

  21. je suis très intéressé pour rejoindre l’institution de la franc-maçonnerie parce que je suis sûr que me sentirais mieux et que je pourrais avoir de l’aide auprès de cette famille. Comment adhérer à la franc-maçonnerie ?vOICI MON marcelhypo@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.