La danse d’un survivant de l’holocauste

Adolek Kohn est un juif de 89 ans. Il est un rescapé des camps d'extermination d'Auschwitz. Et pour le célébrer, il danse sur les lieux de l'horreur...

Adolek Kohn est un juif de 89 ans résidant en Australie. Il est l’un des rescapés des camps d’extermination d’Auschwitz.

Avec sa fille, il a décidé de faire la tournée des lieux emblématiques du génocide, avec sa “troupe de danseur”, ses petits enfants, pour y esquisser des pas de danse sur «I will survive», de Gloria Gaynor.

«Pourquoi je l’ai fait ? Avant tout parce que j’étais venu avec mes petits-enfants. Qui (parmi les déportés) a pu venir avec ses petits-enfants ? La plupart sont morts. Ceux qui ont survécu ont créé une nouvelle génération, une belle génération. C’est important parce que nous sommes en vie, nous avons survécu»

Vous trouvez cela choquant vous ? Ou s’agit-il d’une forme de devoir de mémoire ?

(Sources : http://www.slate.fr/)

32 commentaires

  1. Rien de choquant pour moi, plutôt un beau pied de nez à ceux qui ont voulu réécrire l’histoire , le message est clair : I will survive.
    La forme est ce qu’elle est, à la mesure de ce que ce monsieur et sa famille sont capables de faire, d’autres, intellos, auraient produit un essai et d’autres encore, artistes, une oeuvre ou un happening.
    Cette histoire lui appartient, il est en droit d’en faire ce qu’il veut non ?

  2. Moi ça me choque. J’aime pas. Pas du tout.

  3. ouep, ça me choque aussi ; pas la danse (seule, exutoire, ça aurait été) mais la musique+danse…bof bof. Normalement un silence là-bas, c’est impossible autrement. Alors cadrer Auschwitz et rajouter une chanson disco (sur le thème de l’émancipation féminine…) par dessus…mise en scène ironique et glauque à la fois (comment sortir de l’ambivalence ?). Mais…comme dit Karine, cette histoire lui appartient, il est en droit d’en faire ce qu’il veut. Alors c’est bien compliqué tout ça ! J’aurais préféré ne pas le voir, ou juste le voir mais pas l’entendre.
    Ou alors recréer des paroles sur la chanson :
    “le travail rend libre
    c’est notre équili-i-bre
    Auschwitz et Burkenau
    comme bar c’est zéro
    moi je préfère les trains de la mort
    ça vibre tout le temps c’est si gore
    enfin j’avais même pas à boire
    même pas de quoi m’asseoir
    enfin si, sur une femme enceinte
    faut dire qu’les juives c’est pas des saintes

    le travail rend libre…le travail rend li-i-bre
    etc.”
    (hum)

  4. Je milite pour qu’on puisse rire de tout.
    Alors je ne suis absolument pas choqué, d’autant que je ne pense pas que le but ici soit de faire rire.
    Avec son tee shirt “survivor”, il fait un gros pied de nez à la mort… C’est sa forme à lui de devoir de mémoire…

  5. nous militons tous pour qu’on puisse rire de tout (l’éjection récente du comique sur france inter est en soi une catastrophe). Le tee-shirt, j’avais pas vu. Simplement je veux bien qu’il le fasse avec la famille, comme il le veut, c’est sa manière de décharger l’émotion, mais la mettre en scène est ce qui m’embete. Juste la mise en scène. Qu’il chante à tue-tête I will survive, ça a du sens, qu’il la mette sur youtube, ce n’est plus sa légende personnelle.

  6. Si c’est sa forme de devoir de mémoire à lui, il se doit de la poster sur Youtube…

  7. c’est de l’ordre de l’intime. Même un livre écrit puis lu par des millions d’gens (primo levi), donc exposé au monde entier ; le devoir de memoire c’est d’abord de l’intime. Parce que dans sa manière de l’exprimer, il y a une provocation, un pied de nez grinçant à la barbarie mais les gros méchants ne sont presque plus là pour l’entendre, c’est à nous d’entendre le cynisme.

  8. Le devoir de mémoire n’est pas seulement pour ceux qui y étaient… Il est surtout pour ceux qui n’y étaient pas… Enfin, c’est comme cela que je le vois…

  9. Ce n’est pas drôle, ca ne peux pas être drôle étant donné le contexte.
    Donc si ce n’est pas drôle, qu’est ce que c’est ? A quoi ça sert ?
    Informatif ? Surement pas ! Descriptif ? Non plus ! Témoignage ? Pas le moindre !

    Je pense que la plupart des survivants seraient choqués de voir cette vidéo. Ce n’est pas une manière de traiter un sujet si grave.
    Il est peut etre rescapé, mais je ne suis pas certain que ça lui donne le droit de danser sur les terres du massacre.

    Pour moi cette vidéos est ridicule, si ce n’est scandaleuse.(Ou l’invesre)

  10. Les terres du massacre… Si l’on devait sanctifier chaque lieu sur terre ou des massacres (ou de simples exécutions) ont eu lieu, je ne suis pas sûr qu’il resterait beaucoup d’endroit où nous pourrions circuler.

    Je ne crois pas que son but soit que ce soit drôle…

    A quoi ça sert : à faire prendre conscience aux jeunes qu’il reste encore quelques survivants des camps, et que les camps ont existé… Et quand bien même cela n’aurait aucune utilité, il a bien le droit de se taper son petit délire…

    On n’a pas le droit de parler fort dans un cimetière, pas le droit d’y rire ou d’y chanter, ça me dépasse…

  11. effectivement c’est surement un très beau pied de nez à tout ce qui a pu se passer là bas et tout ce que lui et les autres ont pu endurer, mais perso ça me met un peu mal à l’aise…

    à mon avis on montre cette vidéo à la plupart de ceux qui ont été en camp, ils trouveront ça … je sais pas… déplacé? de mauvais goût? irrespectueux? …

    après s’il en avait besoin et que ça l’aide tant mieux pour lui.

  12. Je me demande bien comment vous savez comment réagiraient ceux qui y ont été…

  13. Moi je ne comprend pas pourquoi ça te dépasse.

    Et je ne suis pas d’accord pour dire qu’il à le droit de faire ça. Lorsqu’il s’exprime , il s’exprime au nom des prisonniers, ayant survécus ou non. Il ne peux pas faire abstractions du poids de l’histoire.

    Il ne s’agit pas mettre une Chappe de plomb, mais d’observer ces événements avec dignité et sérieux.
    (Eu égard, pardonne moi du peu, aux millions de personnes décédés)

    Cette démarche me semble mauvaise, parce qu’elle n’apporte rien de bon. Rien de positif.
    En quoi cela montre quoi que ce soit aux jeunes Pierre? Mais bon dieu qu’est ce que j’apprend en regardant ca? En quoi cela pourrait il enrichir mon regard? En quoi cela me fait il prendre conscience de quoi que ce soit?

    Ceratin jeunes vont meme se dire:

    ” bon c’est cool c’est plié cette histoire, y’a meme des mecs qui deconnent dessus ! Et des mecs qui étaient sur place en plus ! –> A quoi bon faire l’effort de la prise de conscience dramatique d’un tel évenement?”

    Tout ça banalise un drame qui n’a rien de banal.

    .

  14. quand on voit le rapport que garde cette génération aux horreurs de la guerre (en tout cas ceux qui ont connu les camps), oui je pense avoir une idée de leur réaction…

  15. @Simon : Si t’as jamais eu connaissance des camps, tu peux en entendre parler via son happening, voilà tout !
    Tiens, d’ailleurs, grâce à lui, on en parle là non ?

    @Sapito : Oui, celles et ceux qui n’ont pas réussi à faire le deuil… Lui, il a réussi…

  16. @Pierre :

    Pour en avoir connaissance, les cours d’histoire du collègue sont la. Et une multitude de livres également.

    Et oui on en parle, mais on ne parle pas du drame, au contraire, on parle du fait que :
    ” bah tu vois c’est cool, même lui il s’en remet! Pas de quoi en faire un fromage !”

    Donc d’après moi ce n’est pas un moyen de comm tout sauf pertinent.

  17. Pierre… sérieux… c’est pas une question de faire le deuil, c’est une question qu’ils n’ont pas forcément envie de voir un mec danser et se marrer là où ils ont souffert et vu leur potes crever…
    c’est la question du lieu, pas de l’acte à mon sens.

  18. @Sapito : Ouais, alors c’est parce que je ne suis pas spécialement un adepte des sanctuaires…

    @Simon : au delà de l’efficacité du machin, dont on pourrait sans doute discuter des heures, la vraie question est : qu’est ce qui me gêne vraiment au fond ? Moi, absolument rien.

  19. @Pierre : Mais lorsque tu le regarde, que ressens tu? Moi je suis gené, et j’ai de la peine, pour lui, et pour les autres.
    Je pense avoir assez expliqué pourquoi ;)

  20. Du subjectif tout ça :)

  21. En effet c’est subjectif, je viens de le revoir, et ce soir, j’ai trouvé ça cool…

  22. Oui c’est destabilisant… et donc ça fait parler, on s’interroge. C’est p-ê ça le but non ?
    (pour la bande sonore, avec du Gloria Gaynor remasterisée en musique klezmer, on se serait presque cru dans une scène de la vie est un miracle pour le côté optimiste malgré l’horreur. Mais ‘fin faut vraiment pousser l’imagination…)

  23. @ Pierre “Si c’est sa forme de devoir de mémoire à lui, il se doit de la poster sur Youtube…”
    Pourquoi “il se doit” de la rendre public ? pourquoi cette injonction ? le devoir de mémoire peut être intime, juste pour soi et pour les siens, il aurait pu faire cette chorégraphie avec sa famille, sans la filmer. Mais il a voulu l’exposer au public, faire passer un message…

    @ Yann “c’est de l’ordre de l’intime. Même un livre écrit puis lu par des millions d’gens (primo levi), donc exposé au monde entier ; le devoir de memoire c’est d’abord de l’intime”
    … et c’est l’époque qui veut ça Yann : tout le monde veut son quart d’heure de célébrité et grâce à internet, aujourd’hui nous avons tous l’ambition, la prétention, à notre niveau d’être les lady gaga de la photo, de la littérature, de l’humour, de la provoc.
    Lisons les blogs, visionnons les statuts et les photos de Facebook, matons Dilemme et l’Amour est dans la pré… : où est l’intime ? nous livrons en pâture nos émotions, nos histoires d’amour, nos coups de blues alors pourquoi pas notre devoir de mémoire ?
    Moi je vous le dis les amis, l’intimité sera le bien le plus rare et le plus précieux des années à venir. Tous exposés et tous fichés, de notre gré ou malgré nous, seuls les puissants et les rebelles auront les moyens de se préserver, d’effacer leurs données, de s’isoler.
    Welcome to Big Brother !

  24. @ Karine : l’injonction est liée tout simplement à ce que l’on entend communément par “devoir de mémoire”…
    Dans le “devoir de mémoire”, il y a la nécessité de transmettre la mémoire, si possible au plus grand nombre et non pas en toute intimité…

  25. Après recherche rapide sur le site, ca ne s’invente pas, “devoirdemémoire.net” , je trouve :

    “Le devoir de mémoire, c’est faire en sorte que toutes ces souffrances n’aient pas été acceptées pour rien…. Nous pouvons tous faire quelque chose, quelque soit notre geste, pour mériter le sacrifice de gens qui nous ressemblaient tant. ”

    J’en reviens à ce que je disais précédement, que ce document ne participe pas du devoir de mémoire dans le sens ou il tire plutot un trait sur le passé genre “c’est fini, on oubli tout ça”, que “souvenez vous comme c’était dur et grave”.

    Donc ce document ne vas pas dans le bon sens d’après moi. En tout cas il n’a STRICTEMENT RIEN d’un “devoir de mémoire”

  26. On en parlera autour d’une bière, et pas autour d’une tombe, promis :)

  27. Premier commentaire sur ton site Pierre, et pas le dernier j’espére.

    Bon, je suis tombé sur cette vidéo auparavant et j’ai été profondément choqué.

    Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’on puisse rire de tout et je ne suis pas non plus un adepte sanctuaire.
    De plus, j’ai une “sainte” horreur des clivages et drames que peuvent provoquer les religions.

    Mais je me suis intéressé de près à l’histoire du XXeme, je me suis rendu en Pologne pour découvrir les lieux et surtout tenter d’échanger avec la population alentours (rude tâche) pour comprendre l’impact

    et je peux vous assurez que le simple fait d’entrer dans l’une des “barraques” vous assome bien plus que l’ensemble des photos atroces que l’on a pu voir.

    Bref, foulez ne serait-ce qu’une heure le site d’Auschwitz et revenez mettre un petit commentaire, on verra ce que ca donne.

    J’ai bien peur que ce vieil homme ne se rendent pas compte de ce qu’il fait !
    J’ai bien peur que ce vieil homme (génération oblige) n’ait aucune idée de l’impact que peut avoir une vidéo sur le net
    Sait-il seulement ce qu’est un buzz? youtube? facebook (là ou je l’ai vu sur la première fois avec un magnifique LOL dessous)?

    Si le but est de rapeller l’existence de l’holocauste … allez je peux m’assouplir .. mais je vois mal cet personne agé créer son plan com’ à base de youtube, facebook, myspace and co …

    Si sa famille est donc à l’origine du buzz … alors je trouve ca horrible d’ “utiliser” un ancien de cette manière. Honte à eux.

    Je vous assure que je suis quelqu’un de très (trop) tolérant, et d’ailleurs tout me passe souvent au dessus, mais si je prend le temps d’écrire aujourd’hui, c’est que quelqu’un a (enfin) dépassé mes limites !!

    Au plaisir de vous lire

    Romain

  28. Comble du cynisme. C’est la Sacem Australienne qui demande le retrait de la vidéo de youtube… c’est vrai quoi, l’holocauste pourrait ternir l’image de Gloria Gaynor… pfff

  29. @François : compliqué de savoir quoi en penser ! Il faudrait connaitre les motivations officielles d’un tel retrait…Les connais tu?

  30. La seule raison réellement légitime de la part de cet organisme, c’est la diffusion sans autorisation d’une oeuvre soumise au droit d’auteur. Je ne conteste pas cela, c’est juste que je trouve assez hypocrite de retirer cette vidéo très polémique sous ce prétexte (je ne suis pas sûr de subir la même censure si je filme mes enfants en train de danser sur ‘I will survive’ dans mon jardin).

  31. @Francois : Tu ne subira pas la même censure, entre autre parce que tu trouvera difficilement des milliers de personnes pour le regarder !

  32. C’est confirmé ! La vidéo a été supprimée de Youtube sur demande de http://www.apra-amcos.com.au/ !!, SACEM australienne.

    C’est un véritable scandale !

    L’ai retrouvée ailleurs :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.