Coffe street – Vos cafés servis en pleine rue !

digital marmelade a voulu en savoir plus : interview !

L’idée de Coffee street, c’est simple : vendre du café depuis un triporteur en centre ville :

digital marmelade a voulu en savoir plus en posant quelques questions à Renaud, créateur de coffee street.

Renaud, peux tu te présenter pour commencer ?

Renaud Mairiaux 25 ans résidant à Lille, un petit jeune qui s’amuse et qui essaie d’aller au bout de ses idées (les plus pertinentes car j’en ai une centaine par jour!). Je suis le fondateur de Coffee Street et un des créateurs de la Freechise (1ére marque open source). Freechise = Franchise gratuite.

Freechise ? Franchise gratuite ? Tu peux nous en dire plus ?

J’ai créé la freechise Café. Elle se veut une marque innovante dans son approche commerciale mais aussi dans sa philosophie. En effet, à travers Café, c’est un nouveau modèle économique que nous souhaitons faire émerger : celui de la freechise. A l’inverse de la franchise, la freechise est un principe d’enseigne entièrement libre d’accès. Une marque commerciale librement exploitable, sans droit d’entrée, sans contrepartie, sans royalties. Ce modèle inédit a pour but d’encourager la création d’entreprise et de permettre ainsi à des individus motivés de se lancer dans cette activité sans les frais inhérents à l’obtention d’une franchise.

Nous invitons les gens a créer leurs Business en exploitant gratuitement nos visuels (nom, logo, couleur). Bien sûr, nous pouvons les équiper s’ils le désirent. Mais il n’y a aucune obligation. Nous espérons qu’ils prennent un jour contact avec nous afin de regrouper les achats et que nous puissions tous bénéficier des économies d’échelle. Cela nous permet de développer la marque beaucoup plus rapidement et la Freechise nous permet ainsi de transformer nos éventuels concurrents en partenaires.

Peux tu nous présenter Coffe street et son concept ?

Coffee Street propose une gamme complète de boissons chaudes via triporteur et autres moyens de commercialisation nomades.
On a mis un starbuck sur un vélo (triporteur) orange (un visuel fort) et c’est parti.

Tu peux nous communiquer ta carte et ses prix stp ?

Expresso, ristretto, classique, créme, cappucino, Latte macchiatto, moka, chocolat chaud, lait russe, noisette, etc…
Nous faisons le café à la convenance du client avec des prix allant de 1€ à 3€.

Comment t’est venue l’idée de l’activité coffee street ?

L’idée est née de l’observation des techniques de vente mobile (Hot-dogs, sandwiches, boissons, glaces etc.) bien établies outre Atlantique (New York, 2005). Coffee Street s’inspire tout simplement de l’évolution des modes de consommation de ce 21ème siècle (« Consommer vite, partout, et pas cher »).
En bref: 1er jour à NY, un Latte chez Starbuck à 8H = 15 minutes d’attente, et le même jour à 13h, un hot-dog devant le MOMA = 30 secondes d’attente (seule question: ketchup ou mayo ?) et voilà, l’idée de coffee street était née.

Quelle est la date de naissance de Coffe street ?

J’ai servi mon premier café le 29 avril 2009.

Quel a été ton parcours professionnel pour en arriver à créer coffee street ?

Un peu de tout, bac commerce, fac administration éco & sociale, BTS professions immobilières.
J’ai étais pion, assistant de gestion locative et plein de petit boulots (serveur, vendange, manutention,…)
A 15 ans j’ai créé le collectif U2K spécialisé dans la culture urbaine, il n’existe plus aujourd’hui mais cela m’a beaucoup appris.

Tu as un planning fixe prévu pour chaque semaine ? Ou tu changes de lieu au fil de tes envies ?

Oui nous avons un planning fixe :
Gare Lille Flandres (place des Buisses) de 7h à 11h (du lundi au vendredi)
Gare Lille Europe (place François Mitterand) de 7h à 11h (du lundi au vendredi)
Atrium d’Euratechnologie de 14h30 à 18h (du lundi au vendredi)

Nous travaillons actuellement sur un prototype qui va sillonner la ville tous les matins (nous l’avons testé au mois de novembre, nous sommes en train de le modifier pour qu’il soit mis en activité courant mars (après les vacances))

La mairie a connaissance de ton activité ? Payes tu un droit pour pouvoir pratiquer ton activité ?

Oui forcément, nous aurions vite arrêté sinon.
Nous pouvons même dire que la mairie nous soutien et nous encourage : nous avons bénéficié lors du lancement de l’activité de subvention de la mission locale (via le CLAP: commission locale d’aide au projet). Depuis nous sommes en étroite relation avec différents services et personnalités municipales qui nous aident à nous développer et nous soutiennent dans nos démarches. Nous organisons actuellement nos recrutements via les réseaux d’insertions et mettons un accent dans notre développement sur l’ESS (économie social et solidaire).
Nous ne payons pas encore de droit d’occupations à la mairie, façon pour cette dernière de nous apporter leur soutien et de favoriser la création d’emplois. Mais nous préparons avec eux les modalités de “location” du domaine pour l’année 2011. En effet au travers de cet accord, nous espérons bénéficier de plus de reconnaissance de la part des autres municipalités de la métropole qui nous prennent à l’heure actuelle pour des vendeurs à la sauvette (nous voulons casser cette image).
Le soutien et la réactivité des équipes municipales Lilloise nous on permis la création et le développement de CS. Nous les en remercions

Sur ton profil facebook, il semblerait que vous soyez désormais plusieurs chez coffee street. L’activité se développe ? Tu en vis bien aujourd’hui ?

Oui nous sommes désormais 3 et bientôt 5, puis 10 (et après on verra). L’activité se développe correctement et nous faisons tout pour, cela dit nous sommes conscients que nos moyens son limités et pas encore optimums, nous allons tout mettre en œuvre pour y remédier. Mais cela bouge bien et c’est agréable. Je n’en vis pas encore correctement car j’ai beaucoup investi mais je ne désespère pas.

Tu as plus de 3 000 fans sur facebook ? Comment expliques tu ce succès ?

Nous utilisons Facebook pour faire du marketing gratuitement, cela nous permet d’économiser sur le poste communication (pour le moment). La photo du client du jour permet d’avoir une actu quotidienne et d’étendre notre visibilité. Nous nous intéressons de prêt au social networking mais nous sommes encore des novices. Nous espérons bientôt recruter un community manager et améliorer nos relations réseaux. Je n’explique pas ce succès et ne le considère pas encore comme tel.

(NDLR : Coffee street propose régulièrement à ses clients d’être pris en photo en pleine dégustation de café. La photo est alors publiée sur Facebook avec en commentaire : “Le client du jour, il prend un café court sans sucre”. Nous trouvons l’idée excellente chez digital marmelade : ça coûte pas cher, ça anime la page facebook, et ça fait du communautaire. Plus de 3 000 fans sur Facebook, pas un succès ? Je peux vous dire que j’ouvre le champagne le jour où nous atteindrons pareil score avec digital marmelade !.)

Utilises tu les réseaux sociaux avec géo-localisation pour te signaler auprès de tes clients (foursquare, applications facebook sur gsm…) ?

Pas encore mais on y travaille pour septembre, avec des applications iphone, etc… Mais la question est très pertinente car elle est au cœur de notre problématique.

Qui a eu l’idée du logo que je trouve particulièrement réussi ?

Il est l’œuvre de 3 personnes, Thomas (le graphiste/créateur), Nicolas (ancien chercheur CNRS) et moi même.
On a bien rigolé en le créant, en fonction de mes attentes et des sentiments qu’il devait créer, nous avons travaillé avec Thomas sur une vingtaine de maquettes. Ensuite nous sommes allés voir notre pote Nico (qui réalisé son master sur l’émotion au travers du rendu visuel), on a réalisé un programme intégrant l’ensemble des maquettes puis on a emprunté sans permission un labo de Lille 3. On a trouvé 12 inconnus d’ages différents dans la fac et leurs avons fait passer l’expérience de Nico (dans l’esprit de “neurofocus”) : des capteurs calcule l’impact des réactions et le temps d’assimilation. En fonction des résultats, nous avons affiné le logo et le tour était joué !! L’objectif était de tester nos hypothèses sur la créa et pourquoi pas envisager de monter une boite. La réalisation de ce logo nous a permis à chacun d’enrichir nos book respectifs.

Merci Renaud pour avoir pris la peine de nous répondre.

Retrouvez Coffee street sur Facebook : http://www.facebook.com/profile.php?id=100000170032972

4 commentaires

  1. Bien joué à eux !

    Je me souviens de m’étre étoné que ce type de commerce n’existe pas en france…Voila que Lille lance le projet, formidable !

  2. super projet :)
    pour la page DM sur FB il manque plus que 2 937 fan, j’en suis le 63éme :p

    tchoo

  3. Je sais Sam, je sais… :(

  4. Le concept est tellement utopique qu’il en est sympa.
    Bon déformation professionnelle, j’ai interrogé les bases INPI pour vérifier oO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.