Les dix stratégies de manipulation des masses

Par Noam Chomsky...

Noam Chomsky (1928) est un linguiste et philosophe américain. Professeur émérite de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné toute sa carrière, il a fondé la linguistique générative. Il s’est fait connaître du grand public, à la fois dans son pays et à l’étranger, par son parcours d’intellectuel engagé de sensibilité anarchiste. (Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Noam_Chomsky)

Il a, au travers de ses écrits, inspiré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

1/ La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes.
La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique.

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990.
Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge
La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisant, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant.

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements.

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures.

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte.

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

Toute ressemblance avec des faits réels serait parfaitement…

(Merci Nico)

17 commentaires

  1. Je ne saurais que recommander avec véhémence et moultes gesticulations des bras, la lecture des travaux de chomsky.
    Pas tout, sinon abandonnez toute vie sociale dès a présent :0)
    Mais ces études sur les médias ( “La fabrique du consentement” , un film documentaire, trés accessible, par exemple, qui démonte les techniques médiatiques visant à manipuler l’opinion publique. ) sont édifiantes.
    Chomsky est pour moi le plus grand intellectuel vivant. Il utilise son savoir, ses réseaux d’amis à travers le monde (journalistes, profs de fac, intellectuels de tous horizons) au service du public, démontant avec précision et acharnement les outils que le pouvoir utilise pour l’asservir.
    Pour une fois qu’un intellectuel ne verse pas que dans l’ésthétique, ne boudons pas notre plaisir et remercions Noam de nous prêter son cerveau et son temps afin que nous soyons moins dupent.
    Merci beaucoup pour cette article de qualité :0) Il faut bien le dire. ça me fout la pêche pour la soirée ça !!!!!

  2. “Moins dupes” d’ailleurs :0)

  3. Ca fait flipper quand même non ?

  4. Noam, c’est pas au flipper, c’est au tennis…’tain, faut tout vérifier ici pour pas k’ié d’erreurs
    @tof : merci pour tes precisions, tu m’en avais deja dit du bien naguère, ds un lointain estaminet ;) faut que j’aille voir de pres l’animal

  5. Je recommande la lecture de Chomsky, des pages qui lui sont consacré sur le réseau Z (http://www.zcommunications.org/chomsky/index.cfm), du .info à son nom (http://www.chomsky.info/) et surtout de ses bouquins toujours très intéressants.

    Seul bémol : ces 10 commandements ne sont pas écrits pas Chomsky, mais sans doute inspirés de ses lectures.
    Je n’ai trouvé aucune source en langue anglaise à ce texte.
    Par contre, il semblerait que ce soit Sylvain Timsit (pas le comique hein… ^^) qui en soit à l’origine (http://zorgonaute.wordpress.com/2009/12/11/strategie-de-manipulation-de-masse/) mais je n’ai pas de certitude.

    Reste que ce texte est pour moi rempli de vérités, et que sa lecture est importante pour nombre de personnes.

    Pierre, un jour faudra que tu puisses passer à la casa, que tu zieutes un peu ma bibliothèque ;)

  6. @Pierrot : tu as sans doute raison, je n’ai pas non plus retrouvé le texte d’origine de Chomsky. Avec plaisir pour découvrir ta bibliothèque :)

  7. Et pour ceux que ça intéresse chomsky écrit régulièrement dans le monde diplomatique.
    Non content de critiquer le système il propose aussi des solutions, ce qui est suffisament rare pour être souligné.
    Il propose ainsi un système de vie en société baptisé “anarcho-syndicalisme”.

    Et malgré son apreté à critiquer les médias, il a été élu par le new york times, je crois, l’intellectuel le plus important du 20em siècle.
    Ce qui en soit ne veut strictement rien dire, mais qui montre que aux états unis on peut agir contre le système et être reconnu tout de même.

    Cependant et comme tout n’est pas rose ou bleu, il est black listé par la plupart des médias du pays :0)

  8. Merci à pierrot pour les liens et ça démarche de vérification de l’information ! Total respect !

  9. Et “sa” démarche, pardon :0) Je sais je suis au top !

  10. Ca me fait penser à mes cours de “Stratégie de Communication”

    C’est moins signifiant mais ca revient au même quand, sur un projet de courrier pour une demande de Don pour une asso comme WWF, un prof nous dit : “Nan mais laissez tomber les gros animaux, prenez des bébés et des petits trucs mignons, les vieux adorent ca et ca paye !”

    Ils devraient directement nous donner du Chomsky à lire… :)

  11. Salut à tous,

    Pierre, ce texte est inspiré des écrits de Chomsky mais n’est pas de lui. J’ai fait une demande à ma source … j’attends de voir.

    Pour aller dans le sens de tof, un autre documentaire, très accessible, sur l’argent dette … alors, je débarque total sur digitalmarmelade et je ne sais pas si ça a déjà été couvert … si oui, une petite piqure de rappel :
    L’Argent Dette de Paul Grignon

    Si non, j’avoue que j’aime assez cette utilisation de l’article 5 a des fins informatives … :-D

  12. @Nico : je viens de modifier l’article en ce sens. Merci pour la contribution.

  13. De rien. Je sais que le visionnage de cette vidéo m’a pas mal remué, mais ce que j’aime bien c’est que la conclusion n’est pas si négative …

  14. ok, donc mon contact l’avait lu sur un forum de discussion, donc la source n’est pas avérée … il se rappelle aussi l’avoir retrouvé sur la page 7 du Nexxus de Novembre-Décembre où la paternité de l’idéologie est là aussi attribuée à Chomsky.

    L’aurait-il écrit anonymement ??? :-)

  15. Merci nico. Forcément ça m’intéresse mais la forme me plait moyen, un coté démago parfois, et limite propagande, théorie du complot qui est pas nécessaire à mon avis. Le fond m’intéresse et je me dis whaou, super intéressant ! Mais dubitatif en toutes circonstances je demanderais bien à une économiste chevronnée de regarder ce docu et de me dire ce qu’elle en pense, elle.
    Afin de ne pas me laisser duper ni par l’un, ni par l’autre. Démarche typiquement chomskyenne cela va s’en dire :0)

    Je suis bien content que cet article fasse réagir ! Tu vois pierre, tout arrive ;0)

  16. Je sais que je déterre un article … mais je me suis dit que ça avait sa place par ici ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.