-->

Interdiction des voitures polluantes en ville

Par

J’ai hésité avant de choisir la catégorie, entre « C’est bon ça » ou « Tout fout l’camp » et j’ai finalement opté pour un bavardage, pour ne pas me mouiller :)

L’info, c’est celle là :
La capitale veut mieux respirer. D’ailleurs, elle fera partie des cinq agglomérations tests choisies par le ministère de l’Environnement pour réduire le nombre de voitures polluantes. La ville utilisera à cet effet une nouvelle arme en matière de qualité de l’air : la Zapa, zone d’actions prioritaires pour l’air.
Imaginé par le ministère de l’Ecologie dans le cadre de la loi Grenelle, le principe de la Zapa est tout simple : interdire aux vieux véhicules Diesel l’accès à certains secteurs en plein centre-ville. But de la manœuvre : réduire les émissions de particules fines particulièrement nocives pour la santé et responsables de l’augmentation de maladies respiratoires et cardiovasculaires.
« Nous avons décidé qu’il fallait aussi en profiter pour réduire les émissions de CO2, précise Denis Baupin, adjoint au maire de Paris chargé du développement durable. Nous visons donc aussi les grosses berlines et les 4 x 4. Reste à définir quelle sera la zone anti-voitures polluantes »

(Sources : Le Parisien)

Je ne comprends pas ! Je ne comprends pas cette façon de fonctionner : on autorise les constructeurs automobiles à produire et à vendre des véhicules qui vont être interdits dans les villes ! Tout comme on autorise la vente de tabac et on interdit sa consommation dans de plus en plus d’endroits.

Certes, les motivations sont louables : lutte contre la pollution, santé publique, etc. Mais ne devrait-on pas interdire les choses à la source ?

Vous en pensez quoi ?

Articles similaires

Si vous avez aimé, partagez !

Mots-clés :

13 Comments

  1. Je n’ai d’ailleurs jamais compris pourquoi on construisait des voitures qui roulent plus vite que les vitesses autorisées.

  2. yann dit :

    et les PC plus puissants que le nécessaire ? Et la paire de ciseaux plus aiguisée qu’elle ne le devrait, qui serait moins dangereux chez le coiffeur et qui couperait bien pour autant ? Et les 18 vitesses sur un vélo de course (alors qu’on n’en utilise que trois) ? Et les centaines de jeux sur consoles qui amènent épilepsie, troubles du sommeil, lunettes ? zfvzf, k ,kzdfù kz kzd kz ?

  3. DELAMARRE dit :

    Chouette alors!
    Les bus de la capitale vont devenir éléctriques, création de tramway,investissement colossal pour renforcer le parc de la RATP/ SNCF,tous les membres du gouv circulant en grosse berlines seront toujours avec chauffeur mais en tuk-tuk !
    Objectif mi-nov 2012 ? on a le droit de rêver n’est-ce pas?!

  4. @Yann : je préfère quand tu parles de Nina Simone.
    Pour faire court, réfléchis en terme de fonctions (certes, on n’a ptêt pas tous la même attente selon les objets) :
    - Les ciseaux doivent couper : donc mieux ils coupent, mieux c’est
    - Les PC doivent faire tourner des logiciels, donc mieux il les fait tourner, mieux c’est
    - Les voitures doivent te permettre de te déplacer en toute sécurité : pas besoin qu’elle soit capable d’aller trop vite, puisqu’en plus, c’est limité en vitesse par chez nous
    - Les 18 vitesses sur un vélo alors que tu ne te sers que de trois : lis la notice :)
    - Et pour l’exemple des jeux vidéos, t’es hors sujet :)

    D’ailleurs, t’es pas mal hors sujet :)
    Ici, c’est bien l’idée qu’on autorise la vente d’un produit alors qu’on va en interdire son utilisation dont il est question, et non pas des PC trop puissants ou des ciseaux qui coupent trop (les PC puissants et les ciseaux qui coupent bien n’ont jamais été interdits à ce que je sache).

  5. SOAP dit :

    « c’est limité en vitesse par chez nous »
    voila …
    donc si tu veux vendre la-bas (en allemagne donc) il faut faire plus de 130 km/h

    rien que l’Italie a des autoroutes 4x 2 voies a 150 km/h

  6. Simon dit :

    @Pierre : L’Etat ne peut pas donner d’ordre aux entreprises privés comme ca j’imagine (Je dis bien j’imagine), mais ce genre de démarche les forcera indirectement à adapter leurs offres aux nouvelle contraintes… C’est à dire développer une gamme en accord avec les nouvelles lois.

    Comme tu dis ca va dans le bon sens.et comme tu le dis aussi ca révèle des non sens, mais je suis tellement contre ces centres villes bourrés de voitures (polluantes ou non) que je peux aisément les mettre de côté… Et puis si le Grenelle peut être traduit par quelques chose de bien concret…

  7. DELAMARRE dit :

    Restons en Métropole, puisque il s’agit de notre projet pour 2012.
    Aucun intérêt en effet d’avoir des voitures puissantes au vu de nos limitations de vitesses. Il est question de marketing, et de business, les constructeurs ne font pas les lois, ils se contentent de répondre à la demande.

  8. Je suis pour la suppression des voitures, globalement, ne vous méprenez pas :)
    Pour preuve : http://www.digitalmarmelade.com/2010/07/i-have-a-dream/

  9. Anthizz dit :

    Des députés européens ont (avaient) pour projet de brider les véhicules à une vitesse limite « européenne ». Je suis totalement pour. Pourquoi pas une vitesse limite européenne à 150 km/h, et la fin de la non limitation de vitesse sur (certaines portions pas toutes) les autoroutes allemandes.

    Par contre : « les constructeurs ne font pas les lois » ça, je ne mettrais pas ma main au feu.

  10. yann dit :

    dix lignes pour repondre à ce p’tit commentaire legerement décalé, trop d’honneur…
    Pour la suppression des voitures :
    N’étant plus sûr des chiffres je vais les inventer, et toc, car un article dans telerama stipulait au mois d’octobre que la necessité de sortir des grandes villes pour ceux qui desiraient acheter une maison ou simplement un appartement était la condition sine qua non à tout investissement possible ; ça, on le savait tous, qu’il fallait se barrer des grandes villes pour acheter qq chose de potable. D’autant que, par exemple, un simple loyer à Lille dépassait un peu l’entendement, les couples ont déserté la location pour un achat plus rationnel sur le long terme. Rurbanisation. En conséquence, sur ces 5 dernières années, c’est là où je vais réinventer les chiffres, le français moyen doit faire en moyenne entre 30 et 40 kms / aller pour se rendre au travail. Le français cadre sup est aux alentours de 16 kms (je ne sais pas, ce chiffre me plait et me rappelle le vrai) / pour l’aller en moyenne. L’homme riche, en d’autres termes, est près de son lieu de travail. L’homme plus pauvre, doit faire des kilomètres. Je veux bien être contre les voitures, mais faudra me trouver le moyen de rester dans la ville dans laquelle je bosse, sans compter qu’en ce qui me concerne je bosse dans deux villes éloignées d’une quinzaine de bornes, aussi je ne peux pas avoir ce réflexe petit bourgeois qui consiste à être contre la guerre dans le monde surtout à l’aune de la retraite (s’abonner au courrier, militer pour Amnesty, sans être sorti de chez moi), et cet autre réflexe petit bourgeois qui consiste à vouloir aller au boulot à vélo quand on m’invite fortement à m’éloigner de mon lieu de travail, à supprimer les voitures quand elle répond à ma survie professionnelle. Et je n’ai pas l’excitation du macho la main gauche à midi et la droite sur le pommeau de vitesse en allant au boulot, puisqu’à 6.45 je suis déjà sur les routes et que la buée persistance sur le carreau refuse toute parade amoureuse sur une autoroute où déjà nous sommes des milliers à l’arrêt, et qu’il n’est pas 7.00…

    Pour les voitures trop rapides :
    Question d’éducation : Posséder une 103SP avec pot débridé, c’est irresponsable, si on ne m’a pas appris à m’en servir, si je l’ai mis moi-même, à mauvais escient. Sinon la 103SP sans rien est suffisamment puissante pour dépasser les limites en ville par exemple. Il y a toujours un contre-exemple à tout. C’est l’excès le gênant, dans tout. Mais sinon sa puissance me permet d’avoir du « couple » quand necessaire, et de mieux m’insérer quand nécessaire ou s’il y a danger. Selon l’adage il s’agit de choses qu’il ne faut pas mettre dans les mains de n’importe qui, c’est tout ;)

  11. Pour la suppression des voitures, je suis totalement d’accord avec toi Yann (t’as pas du lire l’article concerné), mais c’est pas tout à fait le sujet de l’article (qui traite surtout du décalage entre la production et la vente d’un bien d’un coté et son interdiction de l’autre).
    Pour la limitation des voitures : pas besoin d’avoir une voiture qui roule à 200 pour avoir de la reprise. Cet argument, souvent avancé pour ceux qui militent pour des voitures puissantes, ne tient pas la route (arfff) :)

  12. DELAMARRE dit :

    @Anthizz

    La grande difficulté de ne pas avoir de ponctiation sur l’hironie…
    Of course que nos lois sont sous le dictate de ceux qui font l’économie mais n’oublions pas, comme le chantait si bien Renaud: »Les voitures sont l’opium du peuple Français »

  13. SOAP dit :

    par contre, je comprend pas pourquoi on vise les 4×4,
    pour exemple le plus gros toyota RAV4 (158ch) consomme 9.5L /100 en urbain. (co2 = 177)

    une audi S6 (435ch) consomme 18.5L /100 tjs en urbain….(co2 = 299)

    Pourquoi le chauffeur de l’audi peux conduire en ville, et pas celui du 4×4 ???

    ou alors on interdit en fonction du co2 rejeté.
    exemple : toute voitures avec MALUS, est interdit.

    et sinon les pauvres vite acheter une voiture car bientot vous aurais plus le droit de rouler en R5, 205, AX …

    205 ! DAMN …. je pourrais pu aller bosser avec ma 205TD de 19 ans …

Leave a Comment